ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Education , 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action (...) > Education Nationale : 9 Mai 2012, prochaine journée bilan > 100 témoins 100 écoles à la Radio

Partenariat EPRA

100 témoins 100 écoles à la Radio

la paroles des migrants source d’actions éducatives

mardi 1er juin 2010, par Frederic Praud

100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action éducative

Comment la mémoire de nos aînés peut devenir une source de lien intergénérationnel, d’exemples éducatifs de parcours, de récits familiaux... Apprendre par leurs mots pour mieux comprendre ses propres maux. Education Nationale, Lycées, Collèges, Ecoles, DAAC, DARIC, IUFM, Enseignement Agricole, LPA, CFA, MFA... de la quatrième aux BTS.... la démarche s’adapte aux programmes scolaires en Histoire, Français, Lettres, Education Civique, langues, FLE, projets éducatifs et culturels....

lien pour écouter l’émission radio :

http://www.gip-epra.fr/epra/actualite/reseau/322-100-temoins-100-ecoles-la-memoire-source-daction-educative

REPORTAGES :

100 écoles 100 témoinsPour la sixième année consécutive se déroule la Journée bilan des Rencontres intergénérationnelles et interculturelles organisées par l’association Paroles d’Hommes et de Femmes. Durant l’année scolaire des adultes d’origine étrangère vont à la rencontre d’adolescents dans des écoles françaises. Les premiers racontent leur vie afin que les élèves découvrent la diversité et la richesse des identités qui font la France. Cette année plus de cent témoins ont participé à l’opération lors de 95 interventions, cinq par établissement scolaire. Ce reportage a été enregistré lors de la "Journée bilan" où se rencontrent, à la Bourse du Travail de Saint-Denis, les élèves de plusieurs établissements, ainsi que les professeurs et les témoins. Dans la première partie, la parole est donnée à Boudjlemi AbelHamid, originaire du Sahara algérien, arrivé en France en 1964. Il aime transmettre aux élèves l’histoire de sa famille et celle de ces Algériens venus par force en France, afin d’y faire la guerre ou de travailler dans des usines. Puis Faroujia Amazit raconte le parcours de son père qui a quitté la Kabylie en 1949. Il est arrivé à Neuilly, s’y est installé et, peu à peu, est parvenu à faire venir sa famille. Farouja naîtra là et vivra dans une ville bourgeoise où personne ne lui ressemblait. Elle est l’auteur d’un livre-témoignage, "Les larmes invisibles". Interviennent également des membres de l’association ATRIS (Anciens travailleurs de Renault de l’Île Seguin) qui recueille la mémoire des anciens travailleurs de l’usine-mère de Renault, fermée en 1992, qui employait de nombreux ouvriers d’origine étrangère. Une ancienne travailleuse et le président d’ATRIS, Areski Amazouz, évoquent également les conditions de travail de l’époque, les manifestations et les relations avec la hiérarchie. Pour terminer, un autre "ancien" témoigne d’une vie de travail chez Renault et, en l’entendant, nous mesurons l’importance de l’usine dans son existence.

http://www.gip-epra.fr/epra/actualite/reseau/322-100-temoins-100-ecoles-la-memoire-source-daction-educative

Auteur : Katia SCIFO
Radio : Alternative FM
Durée : 29’01’’ Alternative FM

100 écoles 100 témoinsSuite du reportage enregistré lors de la "Journée bilan" de l’Opération 100 Témoins 100 Écoles 2010, où se rencontrent, à la Bourse du Travail de Saint-Denis, les élèves de plusieurs établissements, ainsi que les professeurs et les témoins. Parole à Frédéric Praud, fondateur de l’association Paroles d’Hommes et de Femmes, il présente le travail de l’association et explique le principe de ces opérations. Puis, Reynold Henry, originaire d’Haïti, qui a pris la décision de participer à cette opération après avoir assisté à une journée bilan, conscient de l’intérêt de la transmission de la mémoire. Il a été dans deux écoles différentes afin de témoigner de son histoire de réfugié politique. Témoigne également l’un des jeunes d’origine espagnole qui ont créée la maison d’édition Tartamudo. Il évoque son enfance, son père et le droit de vote des Parole, en fin de reportage, à des adolescents ayant rencontré des témoins dans leur école durant l’année. Ce qui les a particulièrement marqué, ce sont les récits de guerre. Pour eux, il leur semble impossible de vivre une pareille situation. "Nous sommes moins résistants " dit une jeune fille, "rien que passer une journée sans manger ?"

Auteur : Katia SCIFO
Radio : Alternative FM
Durée : 29’16’’ Alternative FM

http://www.gip-epra.fr/epra/actualite/reseau/322-100-temoins-100-ecoles-la-memoire-source-daction-educative

100 écoles 100 témoinsDernière partie du reportage enregistré lors de la "Journée bilan" de l’Opération 100 Témoins 100 Écoles 2009/2010, où se rencontrent, à la Bourse du Travail de Saint-Denis, les élèves de plusieurs établissements, ainsi que les professeurs et les témoins. Parole à l’une des témoins, Mai Ling, née au Viet Nam, dont l’histoire a été très appréciée des élèves. Ils ont aimé son courage et son sourire, malgré une vie traversée de terribles événements. Mai Ling, qui a aujourd’hui 70 ans, a trouvé la tranquillité après avoir écrit l’histoire de sa vie, "Le sixième sens de la petite souris ". La petite souris, c’est elle, et c’est suite à la mort de sa mère que commence, à cause d’une marâtre, le cauchemar de sa vie. Des adolescents parlent ensuite de ce qu’ils ont ressenti à l’écoute de ces témoignages. Ce qui les a marqué, ce sont les gens courageux, ceux qui ont su passer outre le regard des autres pour sauver leur honneur. "Il faut savoir aller au-delà des apparences et ne pas se moquer de la couleur ou de la race de quelqu’un" nous dit l’un d’eux. Intervient ensuite Carmena Randa, venue du Pérou il y a 26 ans, un pays bien différent de ce que présente "Tintin et l’oreille cassée". Pour elle, la connaissance de ses racines est très importante pour pouvoir se trouver. Ses aïeux, eux, ont fait le voyage d’Europe à l’Amérique Latine, elle a fait l’inverse. Claire Morvant, professeur de Lettres-Histoire au Lycée professionnel des Jacobins à Beauvais, qui a suivi le projet avec une classe de première Bac pro Service-accueil, explique que c’est son histoire personnelle qui l’a incité à y participer. Migrante elle-même, originaire de Bretagne, elle a dû aller travailler ailleurs. Ses élèves, nous dit elle, ont été, particulièrement, touchés par la tolérance des témoins, par leur ouverture au monde. À la fin de ce reportage, intervient une femme venue au dernier moment, "par hasard " nous dit-elle, Elle appartient à la pastorale des migrants du diocèse de Saint-Denis. Elle ne connaît pas cette manifestation et se dit très impressionnée par ces rencontres intergénérationnelles, ce qu’elle en a entendu, ce qu’elle en a compris.

Auteur : Katia SCIFO
Radio : Alternative FM
Durée : 29’16’’ Alternative FM

http://www.gip-epra.fr/epra/actualite/reseau/322-100-temoins-100-ecoles-la-memoire-source-daction-educative


Vous souhaitez témoigner dans les établissements scolaires, que votre établissement scolaire, ville, département, région bénéficie de cette démarche, contactez nous : frederic.praud@wanadoo.fr


Voir en ligne : la Bande Dessinée : Les Migrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.