ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Education , 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action (...) > Textes et mots d’élèves > Autoportraits-Autobiographies d’élèves.... Récits d’internautes... > Histoire de Mr Chaouch

Histoire de Mr Chaouch

par Jonathan et Fouad (2006) Lycée de Dammarye les Lys

mardi 3 octobre 2006, par Frederic Praud

Intervention de M.CHAOUCH

Lorsqu’il est arrivé à la gare de Lyon, il était très impressionné de voir une si grande gare. Mais arrivé chez son beau-frère à Bauneuille, dans le 94, à Champigny-sur-Marne, c’était tout autre chose pour lui. Il a vu les bidonvilles, là où vivait son beau-frère. Il s’est dit que ce n’était pas possible que son beau-frère puisse vivre ici avec sa famille. Il vivait en communauté. Il était même obligé d’aller chercher l’eau en dehors de leur lieu de vie.

Il y en a qui faisaient fabriquer des bidonvilles et les faisaient louer pour payer un loyer.

Il est arrivé en 1965 et il est parti en 1966. A la suite de son départ, il est venu en Seine-et-Marne. A cette époque, il n’avait pas de question à se poser, il était venu pour travailler.

Quand il est arrivé le premier jour, il a travaillé dans une usine à l’âge de dix-huit ans. Il a déchargé les bidons de gaz pendant toute la journée. Ensuite, il a travaillé dans la maçonnerie ou il devait mettre des parpaings les uns après les autres. Il avait travaillé avec des Portugais qui, selon lui, étaient beaucoup trop rapides pour lui. Donc il a dit à son patron « je laisse tomber, et laisse tomber mes deux jours de salaires, garde-les. »

De la fin 1977 à 2006, il a travaillé à la société Collasse, de 15 à 16 heures par jour.

Il est arrivé en France sans papier. Il a toujours voulu retourner en Algérie, quand on lui demandait s’il voulait s’installer définitivement. Finalement, il se partage entre les deux pays.

Jonathan


Il est né en 1945 dans un petit village en Algérie, il a quatre frères et deux sœurs,ila connu la colonisation par la France

A cette époque là dans ce village ils construisaient des maisons en terre au quotidien ils travaillaient en commençant a quatre heure de matin et ils finissaient à dix-sept heures de soir,cependant les femmes cherchaient du bois et de l’eau pour préparer la nourriture tous les jours .M.chaouch est allé à l’ecole coranique, car l’école était très loin,et n’avait pas droit d’aller à l’école francaise .

M.chaouch aimait la fantasia parce que quelqu’un qui avait des chevaux de fantasia était respectée par les gens de village, le cheval de course était très important,ils faisaient avec de spectacles et pendant le spectacle ils ramenaient du couscous.

Dans ce village ou habitait M.chaouch il n’avait pas la route pour se déplacer ni l’électricité et à cette époque là,tous les Algériens habitaient dans ce type de village .

Son pére a fait partie de la résistance il ramassait l’argent pour aider la résistance et il s’est fait prisonnier deux fois à cause de dispute avec le Caid le chef de village .

M.chaouch a fini son école à l’age de treize ans.c’est là qu’il a commencé a faire de l’agriculture avec son père dans les fermes.avant le lever de soleil ils devaient etre sur place et ils rentraient après le cocher du soleil. ils mettaient des pois chiche du raisin de la tomate et des légumes, cela faisait le repas de toute l’année,ils achetaient rien.

En Algérie il y avait des espagnols,italiens,et des juifs mais ils ont été plus respectés que les Algériens.

Fouad


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.