ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Education , 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action (...) > Recherche Etablissements scolaires : participer à la démarche 100 témoins 100 (...) > L’Europe expliquée aux jeunes de 9 - 12 ans

L’Europe expliquée aux jeunes de 9 - 12 ans

vendredi 12 mars 2010, par Frederic Praud

L’Europe est un magnifique continent dont l’histoire est fascinante. De nombreux savants, inventeurs, artistes et compositeurs célèbres dans le monde entier, des acteurs et des animateurs connus, ainsi que des sportifs couronnés de succès, en sont originaires.

Durant des siècles, l’Europe, divisée, a souffert de nombreuses guerres. Mais au cours des cinquante dernières années environ, les pays de ce vieux continent se sont enfin associés dans la paix, l’amitié et l’unité, afin de lutter pour une Europe et un monde meilleurs.

Cet ouvrage, qui est destiné à des enfants âgés de 9 à 12 ans, raconte cette histoire de façon simple et claire. Il contient une quantité de faits intéressants et d’illustrations aux couleurs vives, fournit une vue d’ensemble dynamique de l’Europe et explique brièvement ce qu’est l’Union européenne et la manière dont elle fonctionne.

Chaque chapitre est relié à un quiz en ligne (europa.eu/europago/explore/). Des jeux sont également proposés sur le site internet « Europa Go » .

Amusez-vous bien et bonnes découvertes !

À la découverte d’un continent

L’Europe est l’un des sept continents du monde. Les autres continents sont l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Antarctique, l’Asie et l’Australie/Océanie.

L’Europe s’étend de l’Arctique au nord à la mer Méditerranée au sud et de l’océan Atlantique à l’ouest aux montages de l’Oural (en Russie) à l’est. Elle possède un grand nombre de rivières, de lacs et de chaînes de montagnes. Tu pourras voir les plus importants d’entre eux sur la carte en page 4.

La montagne la plus haute d’Europe est le mont Elbrous ; il se trouve dans les montagnes du Caucase, à la frontière entre la Russie et la Géorgie. Il culmine à 5 642 mètres au-dessus du niveau de la mer.

La plus haute montagne d’Europe occidentale est le mont Blanc ; il est situé dans les Alpes, à la frontière entre la France et l’Italie. Son sommet culmine à plus de 4 800 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le lac Léman, le plus grand lac d’eau douce d’Europe occidentale, se trouve également dans les Alpes. Il s’étend entre la France et la Suisse, sa profondeur est de 310 mètres et il contient environ 89 000 milliards de litres d’eau.

Le plus grand lac d’Europe centrale est le lac Balaton, en Hongrie. Il est long de 77 kilomètres (km) et couvre une superficie d’environ 600 kilomètres carrés (km2). L’Europe du Nord possède des lacs encore plus grands, notamment le lac Saimaa en Finlande (1 147 km2) et le lac Vänern en Suède (plus de 5 500 km2). Le plus grand lac de l’Europe dans son ensemble est le lac Ladoga, situé au nord-ouest de la Russie. C’est le 14e plus grand lac du monde et il couvre une superficie de 17 700 km2.

Le continent européen

Le Danube est l’un des fleuves les plus longs d’Europe. Il prend sa source dans la Forêt-Noire, en Allemagne, et traverse ou longe, d’ouest en est, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, la Bulgarie, la Moldavie, l’Ukraine avant d’aboutir en Roumanie, où il forme un delta sur la côte de la mer Noire. Il couvre une distance totale d’environ 2 850 km.

Le Rhin (environ 1 320 km de long), l’Elbe (environ 1 170 km) et la Loire (plus de 1 000 km) sont d’autres grands fleuves d’Europe. Peux-tu les trouver sur la carte ?

Les grands fleuves sont très utiles au transport de marchandises. Toutes sortes de biens sont chargés sur des péniches et transportés par voie fluviale, dans les deux sens, entre des ports maritimes européens et des villes situées à l’intérieur des terres, y compris dans des endroits très éloignés de la mer.

Se déplacer en Europe
Savais-tu que les chemins de fer ont été inventés en Europe ? C’est au Royaume-Uni que George Stephenson a introduit le premier train de voyageurs en 1825. Sa plus célèbre locomotive s’appelait la « Fusée », car elle atteignait une vitesse supérieure à 40 kilomètres par heure (km/h), ce qui était très rapide pour l’époque.

Les trains électriques à grande vitesse qu’on trouve aujourd’hui en Europe sont très différents des premières locomotives à vapeur. Ils sont très confortables et peuvent rouler jusqu’à plus de 330 km/h sur des rails spéciaux. De nouvelles voies ferrées sont construites en permanence pour permettre aux voyageurs de se déplacer rapidement entre les grandes villes européennes.

Parfois, les routes et les chemins de fer doivent traverser des chaînes de montagnes, de larges fleuves, ou même la mer. C’est pourquoi des ingénieurs ont construit des ponts et des tunnels très longs. Le tunnel routier le plus long d’Europe est le tunnel de Laerdal en Norvège, qui est situé entre Bergen et Oslo. Il mesure plus de 24 km de long et il a été inauguré en novembre 2000.

Le plus long tunnel ferroviaire d’Europe est le tunnel sous la Manche. Il permet aux trains à grande vitesse « Eurostar » de joindre les villes de Calais en France et de Folkestone au Royaume-Uni, en passant sous la mer. Il fait plus de 50 km de long.

Le pont le plus élevé d’Europe (245 mètres de haut) est le viaduc de Millau, en France, qui a été inauguré en décembre 2004.

Deux des ponts les plus longs d’Europe sont le pont routier et ferroviaire de l’Øresund (16 km de long), qui relie le Danemark et la Suède, et le pont routier Vasco da Gama (plus de 17 km de long), qui enjambe le Tage au Portugal. Ce dernier porte le nom d’un célèbre explorateur sur lequel tu trouveras des informations dans le chapitre intitulé « Un voyage dans le temps et l’espace ».

Les gens voyagent également à travers l’Europe par avion, car il s’agit d’un moyen de transport rapide. Certains des meilleurs avions au monde sont construits en Europe, comme l’« Airbus ». Les différentes parties d’un Airbus sont fabriquées par différents pays européens, puis une équipe d’ingénieurs rassemble toutes les pièces pour former l’appareil. L’avion de passagers le plus gros au monde est l’Airbus A380. Il a été conçu pour transporter jusqu’à 840 passagers. Il a volé pour la première fois en avril 2005.

L’avion de passagers le plus rapide de l’histoire, le « Concorde », a été conçu par une équipe d’ingénieurs français et anglais. Le Concorde pouvait voler à 2 160 km/h, deux fois plus vite que la vitesse du son, et était capable de traverser l’Atlantique en moins de 3 heures ! (La plupart des avions mettent environ 8 heures.)

Les fusées spatiales, telles que la fusée « Ariane », résultat d’un projet commun entre plusieurs pays européens, sont plus rapides que n’importe quel avion. Mais Ariane ne sert pas à voyager ; elle est utilisée pour lancer des satellites dont on a besoin pour la télévision, les réseaux de téléphonie mobile, la recherche scientifique, etc. La plupart des satellites mondiaux sont aujourd’hui lancés au moyen de ces fusées européennes.

Le Concorde, l’Airbus et Ariane illustrent ce que l’Europe est capable d’accomplir lorsque des pays européens collaborent.

Le climat et la nature

La plupart des pays d’Europe bénéficient d’un climat dit « tempéré », c’est-à-dire ni trop chaud ni trop froid. Les endroits les plus froids se trouvent au nord et en haute montagne. Les endroits les plus chauds se trouvent aux limites sud et sud-est du continent.

C’est en été qu’il fait le plus chaud et qu’il pleut le moins (environ de juin à septembre) et en hiver qu’il fait le plus froid (environ de décembre à mars).

En 2003 et 2006, l’Europe a connu des étés qui ont battu des records de chaleur. Est-ce un signe que le climat est en train de changer ? Le changement climatique est un problème à l’échelle mondiale, qui ne peut être résolu que si tous les pays travaillent ensemble.

Faire face aux rigueurs de l’hiver

Dans les régions froides, les animaux sauvages ont en général une épaisse fourrure ou un épais plumage qui les empêchent d’avoir froid, et leur pelage peut être blanc pour les camoufler dans la neige. Certains animaux passent l’hiver à dormir pour économiser de l’énergie. On dit qu’ils hibernent.

Beaucoup d’espèces d’oiseaux se nourrissent d’insectes, de petites bêtes aquatiques ou d’autres aliments qu’ils ne peuvent pas trouver facilement pendant les mois d’hiver. Ils partent alors en automne en direction du sud et ne reviennent pas avant le printemps. Certains oiseaux parcourent des milliers de kilomètres, traversent la mer Méditerranée et le désert du Sahara, et passent l’hiver en Afrique. On appelle ce voyage saisonnier la migration.

Profiter du printemps et de l’été

Lorsque le printemps arrive en Europe (de mars à mai), le temps se réchauffe. La neige et la glace fondent. Les alevins (bébés poissons) et les larves d’insectes grouillent dans les ruisseaux et les étangs. Les oiseaux migrateurs reviennent pour faire leurs nids et élever leurs familles. Les fleurs s’ouvrent et les abeilles transportent le pollen d’une fleur à une autre.

Les arbres produisent de nouvelles feuilles qui captent la lumière du soleil et qui utilisent son énergie pour faire pousser l’arbre. Dans les régions montagneuses, les paysans conduisent leurs vaches dans les hauts pâturages, l’herbe fraîche étant alors disponible en abondance.

Les animaux à sang froid, comme les reptiles, ont aussi besoin du soleil pour reprendre des forces. En été, surtout dans le sud de l’Europe, tu peux souvent voir des lézards qui se prélassent au soleil et entendre le chant des sauterelles et des cigales.

Apprécier l’automne et ses changements

À la fin de l’été et en automne, les jours raccourcissent et les nuits deviennent plus fraîches. Beaucoup de fruits délicieux mûrissent à cette époque de l’année et les paysans s’occupent de les récolter. Les noisettes mûrissent également en automne. Les écureuils vont les ramasser et les stocker en masse en prévision de l’hiver.

Beaucoup d’arbres perdent leurs feuilles en automne, car il n’y a plus assez de soleil pour que les feuilles soient utiles. Les feuilles changent peu à peu de couleur, passant du vert à des tons jaunes, rouges, dorés et bruns. Puis elles tombent, en un tapis coloré. Les feuilles tombées se décomposent, fertilisent le sol et nourrissent les futures générations de la flore (les végétaux).

Le cycle annuel des saisons, avec les changements qu’il apporte, permet à la campagne européenne d’être ce qu’elle est, magnifique et très variée.

L’agriculture
En haute montagne et tout au nord de l’Europe, l’agriculture n’est pas possible car il y fait trop froid pour que les cultures poussent. Mais les arbres à feuilles persistantes (ou conifères) tels que les pins et les sapins peuvent survivre à des hivers rudes. C’est pourquoi les endroits les plus froids d’Europe sont recouverts de forêts de conifères. Les gens utilisent le bois de ces forêts pour fabriquer beaucoup de choses, qu’il s’agisse de maisons ou de meubles, ou encore des emballages en papier et en carton.

Plus au sud, pratiquement toutes les terres conviennent à l’agriculture. On y produit une grande variété de cultures, notamment du blé, du maïs, de la betterave sucrière, des pommes de terre et toutes sortes de fruits et de légumes.

Dans les endroits très ensoleillés où il ne gèle presque jamais (près de la Méditerranée, par exemple), les paysans peuvent faire pousser certains fruits tels que les oranges, les citrons, le raisin et les olives. Les olives contiennent de l’huile qui peut être extraite et utilisée dans la préparation de plats culinaires. On peut aussi presser le raisin pour récolter son jus et le transformer en vin. L’Europe est célèbre pour ses très bons vins, qui sont vendus dans le monde entier.

Les paysans méditerranéens cultivent beaucoup d’autres fruits et légumes. Les tomates, par exemple, mûrissent bien sous le soleil méridional. Mais les légumes ont besoin de grandes quantités d’eau, ce qui oblige souvent les paysans des régions chaudes et arides à irriguer leurs plantations. Cela signifie qu’ils les arrosent avec de l’eau qui vient des rivières ou qui est pompée dans le sol.

L’herbe pousse facilement lorsqu’il pleut suffisamment, même sur un sol peu profond ou peu fertile. De nombreux paysans européens élèvent des animaux qui mangent de l’herbe, tels que des vaches, des moutons ou des chèvres, qui fournissent du lait, de la viande et d’autres produits utiles comme de la laine et du cuir.

De nombreux paysans ont également des cochons ou des poules. Ces animaux peuvent être élevés presque partout, car ils peuvent être gardés à l’intérieur dans des espaces couverts et manger une nourriture spécialement conçue. Les poules ne fournissent pas seulement de la viande mais aussi des œufs. Certaines fermes produisent des milliers d’œufs par jour.

En Europe, les fermes et les champs sont de taille très variable, de très grande à très petite. Les paysans qui disposent de champs étendus peuvent utiliser des grosses machines pour les récoltes. D’autres, par exemple dans des endroits vallonnés, ont des champs très petits. Les champs sont souvent séparés les uns des autres par des murets ou des haies, qui servent à empêcher le vent ou la pluie d’emporter la terre, et qui peuvent aussi être utiles à la faune et à la flore (animaux et végétaux).

Beaucoup de citadins (gens de la ville) aiment passer leurs week-ends et leurs vacances dans les campagnes d’Europe, jouissant du paysage, du calme et de l’air frais. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour prendre soin de la campagne et pour préserver sa beauté.

La mer
L’Europe possède des milliers et des milliers de kilomètres de côtes, que la nature a façonnées de différentes manières. Il y a non seulement de hautes falaises, mais aussi des plages de sable ou de galets multicolores, formées par la mer durant des siècles, grâce à l’action des vagues se brisant contre les rochers.

En Norvège, des glaciers ont transformé la côte en vallées glaciaires aux versants abrupts appelées « fjords ». Dans d’autres pays, la mer et le vent accumulent le sable et forment des dunes. La plus haute dune d’Europe (117 mètres de haut) est la dune du Pilat ; elle se trouve en France près d’Arcachon.

De nombreuses espèces de poissons et d’autres animaux vivent dans la mer aux alentours des côtes européennes. Ils fournissent de la nourriture aux oiseaux de mer et aux mammifères marins comme les phoques. Aux endroits où les fleuves se jettent dans la mer, des volées d’échassiers arrivent pour se nourrir, à marée basse, des créatures vivant dans la vase.

Les hommes et la mer

La mer est tout aussi importante pour les hommes. Les Romains attachaient tellement d’importance à la Méditerranée qu’ils l’appelaient Mare nostrum, ce qui veut dire « notre mer ». Au cours des siècles, les Européens ont navigué sur les océans du monde entier, ont découvert les autres continents, les ont explorés, ont fait du commerce avec leurs habitants et s’y sont installés. Tu trouveras au chapitre intitulé « Un voyage dans le temps et l’espace » des informations plus détaillées sur ces grands voyages d’exploration.

Des cargos du monde entier apportent toutes sortes de marchandises (souvent chargées dans des conteneurs) vers les ports les plus importants d’Europe. Ces marchandises sont déchargées pour être transportées dans des trains, des camions et des péniches. Avant que les bateaux ne repartent, on les charge de nouvelles marchandises qui ont été produites sur place et qui seront vendues sur d’autres continents.

Certains des plus beaux bateaux ont été construits en Europe. Le Queen Mary 2, l’un des plus grands paquebots au monde, en fait partie. Il a fait son premier voyage transatlantique en janvier 2004.

Les stations balnéaires européennes sont des endroits idéaux pour passer des vacances. On peut s’y adonner à toutes sortes de sports aquatiques, du surf à la voile en passant par le ski nautique et la plongée sous-marine. Ou on peut préférer simplement se relaxer en bronzant sur la plage et en se rafraîchissant dans la mer.

La pêche

La pêche a toujours été importante pour les Européens. Des villes entières se sont développées autour de ports de pêche, et des milliers de personnes gagnent leur vie soit en pêchant et en vendant des poissons, soit en travaillant pour les pêcheurs et leurs familles.

Les bateaux de pêche modernes, comme par exemple les chalutiers-usines, peuvent pêcher de grandes quantités de poissons. Pour s’assurer qu’un nombre suffisant de poissons est laissé dans la mer, les pays européens ont accepté des règlements qui limitent le nombre de poissons pouvant être pêchés et qui demandent d’utiliser des filets qui ne retiennent pas les jeunes poissons.

Une autre manière de garantir la disponibilité de poissons en quantité suffisante est d’en faire l’élevage. Près des côtes d’Europe du Nord, des saumons sont élevés dans de larges cages immergées dans la mer. Des coquillages comme les moules, les huîtres et les palourdes peuvent être élevés de la même manière.

La protection des côtes européennes

Les zones côtières et la mer sont importantes pour la faune, pour la flore et pour les hommes. Nous devons donc en prendre soin. Nous devons empêcher qu’elles soient polluées par les déchets produits par les usines et les villes. Parfois, des pétroliers ont des accidents et déversent dans la mer des quantités énormes de pétrole qui salissent les plages et tuent des milliers d’oiseaux de mer.

Des pays européens coopèrent en vue d’empêcher que ces accidents ne se reproduisent et de préserver la beauté de notre littoral (zones côtières) afin que les générations futures puissent en profiter.

Un voyage dans le temps et l’espace
Durant des millénaires d’une histoire fascinante, l’Europe a énormément changé.
Mais cette histoire serait longue à raconter, nous allons donc seulement retracer ici quelques-unes de ses périodes les plus marquantes.

L’âge de pierre

Les premiers Européens étaient des chasseurs et des cueilleurs. Sur les parois de certaines grottes, ils ont peint de magnifiques scènes de chasse. Au fur et à mesure, ils se sont tournés vers l’agriculture et ont commencé à élever des animaux, à cultiver la terre et à vivre dans des villages.

Les armes et les outils qu’ils fabriquaient, par exemple en taillant des morceaux de silex, étaient en pierre.

Apprendre à utiliser le métal — L’âge d’airain et l’âge du fer

Plusieurs milliers d’années av. J.-C. (avant la naissance de Jésus-Christ), les hommes ont découvert qu’ils pouvaient obtenir certains métaux en chauffant différentes sortes de roches dans un feu très chaud. L’airain, un mélange de cuivre et d’étain, était assez dur pour fabriquer des outils et des armes. L’or et l’argent sont plus tendres mais magnifiques ; en les façonnant, on pouvait obtenir des objets décoratifs.

Plus tard, on a découvert un métal encore plus dur : le fer. Le meilleur type de métal était l’acier. Comme il était solide et ne cassait pas facilement, il permettait de fabriquer de bonnes épées. Mais c’était tellement difficile d’obtenir de l’acier que ces épées étaient rares et très précieuses !

La Grèce antique — de 2000 à 200 av. J.-C. environ

Il y a environ 4 000 ans, en Grèce, on a commencé à bâtir des villes. Au début, ces villes étaient gouvernées par des rois. Plus tard, vers 500 av. J.-C., la cité d’Athènes a introduit la « démocratie », qui signifie « gouvernement par le peuple » (les décisions, au lieu d’être prises par un roi, étaient prises par les hommes d’Athènes à la suite d’un vote). La démocratie est une invention européenne importante qui s’est répandue dans le monde entier.
Les Grecs de l’Antiquité nous ont apporté bien d’autres choses, dont :
• de magnifiques histoires sur des dieux et des héros, remplies de guerres et d’aventures ;
• des temples élégants, des statues de marbre et de superbes poteries ;
• les jeux Olympiques ;
• des théâtres bien conçus et de grands auteurs, dont les pièces sont encore jouées aujourd’hui ;
• des maîtres comme Socrate et Platon, qui nous ont enseigné comment penser
logiquement ;
• des mathématiciens comme Euclide et Pythagore, qui ont élaboré les modèles et les règles mathématiques ;
• des savants comme Aristote, qui a étudié les plantes et les animaux, et Ératosthène, qui a prouvé que la Terre était ronde et qui est parvenu à en estimer la taille.

L’Empire romain — de 500 av. J.-C. à 500 apr. J.-C. environ
(« apr. J.-C. » signifie après la naissance de Jésus-Christ)

À l’origine, Rome n’était qu’un village d’Italie. Mais les Romains étaient très bien organisés, leur armée était excellente au combat et ils ont peu à peu conquis tous les pays autour de la Méditerranée. L’Empire romain a fini par s’étendre du nord du Royaume-Uni au désert du Sahara et de l’Atlantique à l’Asie.
Les Romains nous ont laissé, entre autres :
• de bonnes routes rectilignes (droites) qui reliaient entre elles toutes les parties de l’Empire ;
• de magnifiques maisons avec des cours intérieures et des sols carrelés de mosaïques ;
• des ponts et des aqueducs solides servant à transporter l’eau sur de longues distances ;
• des voûtes en plein cintre (des arches de la forme d’un demi-cercle) qui rendaient leurs bâtiments solides et durables ;
• de nouveaux matériaux de construction comme le ciment et le béton ;
• de nouvelles armes comme les catapultes ;
• de grands auteurs comme Cicéron et Virgile ;
• le système juridique romain, que beaucoup de pays européens appliquent encore aujourd’hui.

Le Moyen Âge — de 500 à 1500 apr. J.-C. environ

Lorsque l’Empire romain s’est effondré, différents peuples se sont emparés de certaines parties de l’Europe. Par exemple…

Les Celtes. Avant l’époque romaine, les Celtes vivaient dans de nombreuses régions d’Europe. Leurs descendants vivent aujourd’hui principalement en Bretagne (France), en Cornouailles (Royaume-Uni), en Galicie (Espagne), en Irlande, en Écosse et au pays de Galles, où les langues et la culture celtiques sont encore très présentes.

Les peuples germaniques. Tous ne se sont pas installés en Allemagne ; en effet :

• les Angles et les Saxons sont partis s’installer en Grande-Bretagne, qu’ils ont gouvernée jusqu’en 1066 ;
• les Francs ont conquis une grande partie de l’Europe, notamment la France, entre 500 et 800 apr. J.-C. environ. Leur roi le plus célèbre a été Charlemagne ;
• les Goths (Visigoths et Ostrogoths) ont créé des royaumes en Espagne et en Italie ;
• les Vikings ont vécu en Scandinavie. Durant les années 800 et 900 apr. J.-C., ils ont navigué vers d’autres pays, ont volé des trésors, ont fait du commerce et se sont installés là où il y avait les meilleures terres à cultiver.

Les Normands ou « hommes du Nord » sont des Vikings qui se sont d’abord installés en France (dans la région qu’on appelle Normandie) avant de conquérir la Grande-Bretagne en 1066. Une célèbre tapisserie normande montre des scènes de cette conquête. Elle est conservée dans un musée de la ville de Bayeux.

Les Slaves se sont installés dans de nombreuses régions de l’Europe orientale. Ce sont les ancêtres des gens qui parlent aujourd’hui des langues slaves, notamment les Bélarussiens, les Bulgares, les Croates, les Polonais, les Russes, les Serbes, les Slovaques, les Slovènes, les Tchèques et les Ukrainiens.
Les Magyars se sont établis dans le bassin des Carpates aux IXe-Xe siècles, avant de fonder le royaume de Hongrie en l’an 1000. Leurs descendants vivent aujourd’hui en Hongrie et dans d’autres pays voisins.

Au Moyen Âge, les rois et les nobles d’Europe se disputaient souvent et déclenchaient de nombreuses guerres. (C’était l’époque où les chevaliers en armure combattaient à dos de cheval.) Pour se défendre contre les attaques, les rois et les nobles vivaient souvent dans des châteaux forts aux murs de pierre épais. Certains châteaux étaient tellement solides qu’ils existent encore aujourd’hui.

C’est au Moyen Âge que le christianisme est devenu la religion principale d’Europe. Des églises étaient construites presque partout. Certaines étaient très impressionnantes, surtout les grandes cathédrales, avec leurs tours élevées et leurs vitraux multicolores.

Les moines ont aidé à développer l’agriculture à travers l’Europe entière. Ils ont aussi créé des écoles et écrit des livres. Les monastères abritaient souvent des bibliothèques où d’importants ouvrages de l’Antiquité étaient conservés.

Dans le sud de l’Espagne, où l’islam était la principale religion, les souverains ont construit de magnifiques mosquées et de splendides minarets. Les plus célèbres d’entre eux existant encore aujourd’hui sont la mosquée de Cordoue et le minaret La Giralda à Séville.

La Renaissance — de 1300 à 1600 apr. J.-C. environ

Au Moyen Âge, la plupart des gens ne savaient ni lire ni écrire ; ils ne connaissaient que ce qu’ils avaient appris à l’église. Seuls les monastères et les universités possédaient des copies des livres que les Grecs et les Romains avaient écrits dans l’antiquité. Cependant, dans les années 1300 et 1400, des étudiants ont eux aussi commencé à redécouvrir ces anciens livres. Ils ont été stupéfaits de toutes les connaissances et de toutes les idées qu’ils y ont trouvées, et ces informations se sont mises petit à petit à se répandre.

Des personnes riches et cultivées, par exemple à Florence, en Italie, se sont montrées très intéressées. Elles avaient les moyens d’acheter des livres, surtout depuis l’invention de l’imprimerie en Europe (en 1445), et elles sont véritablement tombées sous le charme de la Grèce et de la Rome antiques. Elles se faisaient construire des maisons sur le modèle des palais romains et payaient des artistes et des sculpteurs talentueux pour qu’ils les décorent de scènes d’histoires grecques et romaines, ainsi que de statues de dieux, de héros et d’empereurs.

C’est comme si un monde perdu de beauté et de sagesse renaissait. C’est la raison pour laquelle on appelle cette période la « Renaissance ». Elle a apporté au monde :

• de grands peintres et de grands sculpteurs comme Michel-Ange et Botticelli ;
• des architectes de talent comme Brunelleschi ;
• l’extraordinaire inventeur et artiste Léonard de Vinci ;
• de grands penseurs comme Thomas More, Érasme et Montaigne ;
• des savants comme Copernic et Galilée (qui a découvert que la Terre et les autres planètes tournaient autour du Soleil) ;
• de magnifiques bâtiments comme les châteaux de la Loire ;
• un intérêt renouvelé pour les créations et les accomplissements de l’humanité.

De grandes découvertes et de nouvelles idées — de 1500 à 1900 apr. J.-C. environ

À l’époque de la Renaissance, le commerce avec des pays lointains était devenu de plus en plus important pour les marchands européens. Ils vendaient des marchandises jusqu’en Inde, dont ils rapportaient des biens très recherchés comme des épices et des pierres précieuses. Mais les voyages par voie terrestre étaient difficiles et prenaient beaucoup de temps, et les marchands auraient préféré que leurs produits rejoignent l’Inde en passant par la mer. Le problème, c’est que l’Afrique bloquait le passage — et elle était bien grande !

Cependant, si la Terre était vraiment ronde (ce que les gens commençaient à croire), les bateaux européens devaient être capables d’atteindre l’Inde en naviguant vers l’ouest. C’est ainsi que, en 1492, Christophe Colomb et ses marins sont partis d’Espagne sur l’océan Atlantique. Mais au lieu d’arriver en Inde comme ils l’avaient prévu, ils ont découvert les Bahamas (des îles de la mer des Caraïbes situées non loin des côtes américaines).

D’autres explorateurs les ont bientôt suivis. Durant les années 1497 et 1498, Vasco de Gama, un officier de marine portugais, est parti du Portugal, a navigué autour de l’Afrique et a fini par atteindre l’Inde. C’est le premier Européen à avoir emprunté cette voie. En 1519, un autre explorateur portugais, Fernand de Magellan, qui travaillait pour le roi d’Espagne, a mené la première expédition maritime européenne autour du monde !

Peu de temps après, des Européens ont commencé à explorer les îles des Caraïbes et l’Amérique (qu’ils appelaient le « Nouveau Monde ») et à y fonder des colonies. Cela veut dire qu’ils s’appropriaient les terres, déclarant qu’elles appartenaient désormais à leur pays européen d’origine. Ils emportaient avec eux leurs croyances, leurs coutumes et leurs langues ; c’est ainsi que l’anglais et le français sont devenus les principales langues parlées en Amérique du Nord, comme l’espagnol et le portugais en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Au fil du temps, les Européens se sont mis à naviguer de plus en plus loin, vers la Chine, le Japon, l’Asie du Sud-Est, l’Australie et l’Océanie. Les marins qui revenaient de ces pays lointains racontaient y avoir vu d’étranges créatures qui étaient très différentes de celles existant en Europe. Cela incita des savants à partir explorer ces pays et à en rapporter des animaux et des plantes pour les exposer dans les musées européens. Durant les années 1800, de nombreux explorateurs européens se sont aventurés au cœur de l’Afrique et, vers 1910, les nations européennes avaient colonisé la majeure partie du continent africain.

Pendant ce temps, en Europe, les savants découvraient de plus en plus de choses sur le fonctionnement de l’univers. Des géologues, par exemple, à travers l’étude des roches et des fossiles, ont commencé à se demander comment la Terre s’était formée et quel âge elle avait vraiment. Deux grands savants, Jean-Baptiste Lamarck (en France) et Charles Darwin (au Royaume-Uni), ont finalement conclu que les animaux et les plantes avaient « évolué », se transformant d’une espèce à une autre pendant des millions et des millions d’années.

Dans les années 1700 (c’est-à-dire au cours du XVIIIe siècle), on se posait d’autres questions tout aussi importantes, par exemple concernant la meilleure façon dont les pays devraient être gouvernés et concernant les droits et les libertés que les hommes devraient posséder. L’écrivain Jean-Jacques Rousseau a affirmé que tous les êtres humains étaient égaux. Un autre auteur, Voltaire, a dit que le monde serait meilleur si la raison et le savoir remplaçaient l’ignorance et la superstition.

Cette période riche d’idées nouvelles, qu’on a appelée le « Siècle des lumières », a conduit à d’importants changements dans certains pays. En France, par exemple, une révolution a éclaté en 1789, révolution durant laquelle le peuple décida qu’il ne voulait plus être gouverné par les rois et les reines. Un de leurs slogans révolutionnaires, « liberté, égalité, fraternité », est finalement devenu la devise nationale française.

La révolution industrielle — de 1750 à 1880 apr. J.-C. environ

Un autre genre de « révolution » a débuté il y a environ 250 ans en Europe, dans le monde de « l’industrie ». Tout a commencé par une crise de l’énergie. Durant des milliers d’années, pour en produire, on avait brûlé du bois et du charbon de bois. Mais dès lors, dans certaines régions d’Europe, on commençait à être à court de forêts ! Que pouvait-on utiliser d’autre comme combustible ?

Réponse : le charbon. C’était une ressource naturelle abondante en Europe. On se mit donc à creuser de plus en plus de mines pour l’extraire du sol. Le charbon faisait fonctionner les machines à vapeur qui venaient d’être inventées. Il pouvait également être chauffé de manière à obtenir du « coke », qui est un combustible beaucoup plus « propre », particulièrement adapté à la production de fer et d’acier.

Il y a 150 ans environ, un Anglais du nom de Henry Bessemer a inventé le principe du « haut-fourneau », un appareil qui permettait de produire une grande quantité d’acier de façon assez économique. Les aciéries d’Europe se sont alors mises à en générer d’énormes quantités, ce qui a complètement transformé le monde. En effet, grâce à l’acier bon marché, on pouvait désormais non seulement construire des gratte-ciel, d’énormes ponts, des paquebots, des voitures, des réfrigérateurs… mais aussi des armes et des bombes puissantes.

Le monde moderne — de 1880 à aujourd’hui

D’autres inventions européennes réalisées aux XIXe et XXe siècles ont aidé à créer le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Par exemple :
Le moteur à essence 1886 Le radar et le stylo bille 1935
Les premiers messages radio 1901 Le café instantané 1937
La bakélite, Le premier avion à réaction 1939
la première matière plastique 1909 Le premier ordinateur années 1940
L’éclairage au néon 1912
La télévision et les autoroutes années 1920

Aujourd’hui, un quart environ des personnes qui travaillent en Europe produisent des choses nécessaires au monde moderne : de la nourriture et des boissons, des téléphones portables et des ordinateurs, des habits et des meubles, des machines à laver et des téléviseurs, des voitures, des bus, des camions et bien d’autres choses encore.

Environ sept travailleurs européens sur dix travaillent dans le secteur des « services » (aussi appelé le « secteur tertiaire »). En d’autres termes, ces personnes travaillent dans des magasins, des bureaux de poste, des banques, des compagnies d’assurances, des hôtels, des restaurants, des hôpitaux, des écoles, etc., soit en vendant des produits, soit en fournissant des services dont les gens ont besoin.

Tirer les leçons de l’histoire

L’histoire de l’Europe n’est pas seulement une suite de grandes réalisations dont nous pouvons nous montrer fiers. Elle a aussi malheureusement été composée de nombreux événements dont nous devrions avoir honte. Au cours des siècles, les nations européennes se sont livrées à d’effroyables guerres. Ces guerres étaient généralement déclenchées pour des raisons de pouvoir, d’argent ou encore de religion.

En tant que colons, les Européens ont aussi tué des millions d’indigènes sur d’autres continents, soit à la suite de combats ou de mauvais traitements, soit par accident, en répandant des maladies européennes parmi eux. Les Européens se sont également emparés de millions d’Africains qu’ils vendaient comme esclaves.

Heureusement, des leçons ont été tirées de ces horribles méfaits. L’esclavage a été aboli au XIXe siècle (dans les années 1800). La plupart des colonies ont obtenu leur liberté au XXe siècle (dans les années 1900). Et l’Europe s’est finalement retrouvée en paix.
Pour découvrir de quelle manière cela s’est passé, lis le chapitre intitulé « L’histoire de l’Union européenne : la famille se rassemble ».

Quarante personnages célèbres, de A à Z

Un grand nombre des plus grands artistes, compositeurs, acteurs, animateurs, journalistes, inventeurs, savants et sportifs mondiaux viennent d’Europe. Nous en avons mentionné quelques uns dans les chapitres précédents. Comme il nous est impossible de tous les inclure dans cette brochure, voici juste quarante noms supplémentaires, classés par ordre alphabétique, d’hommes et de femmes originaires de divers pays européens. L’un d’entre eux est renommé pour une raison différente. Peux-tu le trouver ?

Nous avons laissé de la place à la fin de la liste (à la page 31) pour que tu puisses y ajouter le nom de ton choix. Cela peut être quelqu’un de célèbre dans ton propre pays, ton équipe sportive européenne favorite ou encore ton groupe de musique préféré. Si tu le souhaites, tu peux aussi profiter de cet espace pour y inclure une photo ainsi que quelques informations à son (ou à leur) sujet.

Nom Pays ou région Ce qu’ils ont fait

ABBA Suède Groupe de musique pop : dans les années 70, leurs chansons ont connu un énorme succès dans le monde entier.
Štefan Banič Slovaquie Inventeur : il a inventé le parachute en 1913.
Les Beatles Royaume-Uni Groupe pop : dans les années 60, leurs chansons ont connu un énorme succès dans le monde entier.
Henri Becquerel France Savant : il a découvert la radioactivité en 1896.
Ludwig van Beethoven Allemagne Compositeur de musique classique : il a écrit une grande quantité de morceaux de très belle musique. L’Ode à la joie, qui est devenu l’hymne européen, est tiré de sa Neuvième symphonie, écrite en 1823.
Tim Berners-Lee Royaume-Uni Inventeur : en 1989, il a inventé le World Wide Web sur lequel se base l’internet.
Niels Bohr Danemark Savant : il a reçu le prix Nobel de physique en 1922 pour ses découvertes sur la structure de l’atome.
Robert Boyle Irlande Savant : il est célèbre pour ses expérimentations sur les gaz et pour la découverte de la « loi de Boyle » en 1662.
Charlie Chaplin Royaume-Uni Considéré comme l’un des acteurs les plus drôles du monde, il a aussi été un grand réalisateur. Les temps modernes (1936) est l’un de ses meilleurs films.
Frédéric Chopin Pologne Compositeur et pianiste (1810-1849) : il a composé de nombreux morceaux pour piano, notamment ses célèbres Nocturnes.
Nadia Comaneci Roumanie Athlète : c’est la première personne à avoir obtenu la note maximale (10 sur 10) en gymnastique aux jeux Olympiques (en 1976).
Marie Curie
(Maria Skłodowska) Pologne Savant : avec son mari Pierre, elle a découvert le radium, un métal radioactif. Ils ont reçu le prix Nobel de physique en 1903.
Salvador Dalí Espagne Peintre (1904-1989) : célèbre pour ses étranges peintures oniriques (ressemblant à des rêves) dans le style surréaliste.
Marlene Dietrich Allemagne Actrice : elle a été la vedette de nombreux films, comme la première version du Tour du monde en 80 jours (1956).
Antonín Dvořák Bohème (qui fait aujourd’hui partie de la République tchèque) Compositeur : sa Symphonie du nouveau monde fait partie de ses grandes œuvres (1893).
Albert Einstein Allemagne Savant : en 1905, il a découvert la « relativité », c’est-à-dire la façon dont la matière, l’énergie et le temps sont liés les uns aux autres.
Federico Fellini Italie Réalisateur de cinéma : ses grands films, dont La Strada (1954), lui ont valu cinq oscars.
Miloš Forman République tchèque Réalisateur : il a remporté des oscars pour ses films Amadeus (1984) et Vol au-dessus d’un nid de coucou (1975).
Sigmund Freud Autriche Psychiatre (1856-1939) : il a inventé la « psychanalyse », une manière d’expliquer le fonctionnement de l’esprit humain.
Justine Henin Belgique Joueuse de tennis : elle a gagné la médaille d’or aux jeux Olympiques de 2004.
Thierry Henry France Footballeur : il est le seul joueur à avoir remporté à trois reprises (2003, 2004, 2006) le titre de « footballeur de l’année » décerné par la prestigieuse Football Writers’ Association du Royaume-Uni.
Hergé
(Georges Rémi) Belgique Écrivain et artiste : il a écrit les aventures de Tintin (à partir de 1929) et beaucoup d’autres séries de bande dessinée.
Heinrich Hertz Allemagne Savant : il a prouvé en 1888 l’existence des ondes radio.
Christo (Javacheff) Bulgarie Artiste : célèbre pour « emballer » des bâtiments, des monuments et même des arbres dans des tissus, comme par exemple le Parlement allemand en 1995 — the Wrapped Reichstag.
Franz Liszt Hongrie Compositeur (1811-1886) : il a composé certains des morceaux pour piano les plus complexes au monde, comme les Études d’exécution transcendante.
Claude Monet France Peintre (1840-1926) : célèbre pour ses peintures de style « impressionniste », comme la série des Nymphéas.
Wolfgang Amadeus Mozart Autriche Compositeur : il a composé énormément de morceaux de superbe musique, parmi lesquels l’opéra La flûte enchantée (1791).
Isaac Newton Royaume-Uni Savant : il a découvert au XVIIe siècle les lois de la gravité et du déplacement des planètes dans l’espace.
Alfred Nobel Suède Savant : il a inventé la dynamite en 1866 et il a créé le prix Nobel pour récompenser les grandes réalisations.
Erkki Nool Estonie Athlète : il a gagné la médaille d’or au décathlon aux jeux Olympiques de 2000.
Louis Pasteur France Savant : il a découvert que beaucoup de maladies étaient causées par des microbes et il a inventé en 1862 la « pasteurisation », une méthode pour tuer les microbes se trouvant dans les aliments.
Pablo Picasso Espagne Peintre : célèbre pour ses peintures de style « cubiste » comme Les Demoiselles d’Avignon (1907).
Marco Polo Venise ou Dalmatie (qui fait aujourd’hui partie de la Croatie) Grand explorateur : il y a plus de 700 ans, il est allé jusqu’en Chine en passant par l’Asie, et en est revenu.
Rembrandt Pays-Bas Peintre : célèbre pour ses peintures pleines de couleurs, de lumières et d’ombres. Il a peint notamment La Ronde de Nuit (1642).

Jean Sibelius Finlande Compositeur : Finlandia (1900) est l’une de ses grandes œuvres.
U2 Irlande Groupe de rock : leurs chansons remportent un grand succès dans le monde entier depuis 1980.
Vincent Van Gogh Pays-Bas Peintre (1853-1890) : dans de nombreuses peintures, il a représenté des tournesols.
Antonio Vivaldi Italie Compositeur : il a composé de nombreux morceaux de musique, comme les Quatre saisons (1725).
Vlad III l’Empaleur
(Vlad Dracula) Roumanie Prince du XVe siècle, renommé pour avoir empalé ses prisonniers de guerre. Brad Stoker s’est inspiré de ce personnage pour écrire Dracula, son célèbre conte horrifique.
Alessandro Volta Italie Savant : il a inventé la pile électrique vers 1799.
UN DE PLUS :
MON CHOIX

Les langues parlées en Europe
Les Européens parlent un grand nombre de langues différentes. La plupart de ces langues appartiennent à trois grands groupes ou « familles » linguistiques : ce sont les langues germaniques, les langues slaves et les langues romanes. À l’intérieur de chacun de ces groupes, les langues se ressemblent, elles ont comme un « air de famille ». Cela n’a rien d’étonnant, car ça provient du fait qu’elles possèdent une langue d’origine commune. Les langues romanes, par exemple, sont toutes issues du latin, la langue qui était parlée par les Romains dans l’Antiquité.

Voici comment on dit « bonjour » dans quelques-unes de ces langues :

Langues germaniques Langues romanes

Danois Godmorgen Français Bonjour
Néerlandais Goedemorgen Italien Buongiorno
Anglais Good morning Portugais Bom dia
Allemand Guten Morgen Roumain Bună dimineaţa
Suédois God morgon Espagnol Buenos días

Langues slaves

Bulgare Dobró útro
Tchèque Dobré ráno
Polonais Dzień dobry
Slovaque Dobré ráno
Slovène Dobro jutro

Il est facile de reconnaître les ressemblances entre les langues d’un même groupe à partir de ces quelques exemples. Mais il existe d’autres langues européennes qui sont moins apparentées les unes aux autres ou qui n’ont même aucun rapport entre elles.
Reprenons le même exemple et voyons comment on dit « bonjour » dans quelques autres langues.

Basque Egun on Hongrois Jó reggelt
Breton Demat Irlandais Dia dhuit
Catalan Bon dia Letton Labrīt
Estonien Tere hommikust Lituanien Labas rytas
Finnois Hyvää huomenta Maltais L-Għodwa t-Tajba
Gaélique (écossais) Madainn mhath Gallois Bore da
Grec Kalimera

Dans la langue des Tziganes, qui vivent dans de nombreuses régions d’Europe, « bonjour » se dit Lasho dyes.

Cela peut être très amusant d’apprendre d’autres langues, et c’est particulièrement important à l’intérieur d’un continent comme le nôtre. Nous sommes nombreux à aimer partir en vacances et découvrir les habitants d’autres pays européens. C’est une excellente occasion d’employer les phrases et les expressions que nous connaissons dans différentes langues.

Une famille de peuples
Nous, les Européens, venons de nombreux pays différents. Nous avons chacun notre langue, nos traditions, nos coutumes et nos croyances propres. Et pourtant, nous avons bien des raisons pour considérer que nous faisons tous partie d’une grande famille et que nous devrions nous rassembler.

Voici quelques-unes de ces raisons :

• nous partageons ce continent depuis des milliers d’années ;
• nos langues sont souvent proches les unes des autres ;
• dans chaque pays d’Europe, beaucoup de gens sont les descendants de personnes d’autres pays européens ;
• nos traditions, nos coutumes et nos festivals ont souvent les mêmes origines ;
• nous apprécions et partageons une vaste culture commune, accumulée au cours de siècles d’histoire, créée par des artistes et des penseurs éparpillés dans toute l’Europe et comprenant de magnifiques morceaux de musique, de très belles œuvres d’art, de nombreux récits et pièces de théâtre, etc. ;
• presque tous les Européens défendent des valeurs et des idées comme le fair-play, les rapports de bon voisinage, la liberté d’opinion, le respect mutuel et l’aide aux personnes dans le besoin.

Nous pouvons ainsi apprécier non seulement ce qui nous distingue, c’est-à-dire les différences et les spécificités de notre pays ou de notre région, mais également ce qui nous rapproche, c’est-à-dire tout ce que nous avons en commun en tant qu’Européens.

Guerres et paix

Malheureusement, il y a eu de nombreuses disputes dans la « famille européenne ». Ces querelles étaient souvent déclenchées pour des raisons de pouvoir, pour déterminer qui dirigerait un pays, ou pour des raisons de propriété, pour définir à quel pays appartenaient certaines terres. Parfois, un souverain allait jusqu’à vouloir conquérir des pays voisins pour s’approprier plus de pouvoir ou pour prouver que son peuple était meilleur et plus fort que les autres.

Pour une raison ou une autre, pendant des centaines d’années, il y a eu de terribles guerres en Europe. Au XXe siècle, deux grandes guerres, qui ont d’abord éclaté sur ce continent, se sont ensuite étendues jusqu’à impliquer des pays du monde entier. C’est pourquoi on les appelle les « guerres mondiales ». Elles ont tué des millions de personnes, elles ont appauvri l’Europe et l’ont laissée en ruines.

Comment empêcher que ces guerres se reproduisent ? Les Européens apprendront-ils un jour à s’asseoir ensemble autour d’une table et à discuter de problèmes au lieu de se battre ? La réponse est « oui ». C’est le thème de notre prochain chapitre : l’histoire de l’Union européenne.

L’histoire de l’Union européenne :
la famille se rassemble

La Seconde Guerre mondiale a pris fin en 1945. Cette guerre, qui a causé de terribles tueries et d’immenses destructions, avait commencé en Europe. Comment les dirigeants des pays européens pouvaient-ils empêcher que de telles atrocités se reproduisent ? Ils avaient besoin de trouver un plan qui marche vraiment, quelque chose qui n’avait encore jamais été tenté jusque-là.

Une toute nouvelle idée

Un Français, du nom de Jean Monnet, a longuement réfléchi à ce qu’il serait possible de faire. Il a réalisé qu’un pays avait besoin de deux choses essentielles pour pouvoir faire la guerre : du fer pour produire de l’acier (pour fabriquer des tanks, des armes, des bombes, etc.) et du charbon pour fournir de l’énergie aux usines et aux chemins de fer. Or l’Europe possédait de grandes quantités de charbon et d’acier : cela expliquait pourquoi les pays européens avaient facilement pu fabriquer des armes et partir en guerre dans le passé.

C’est alors que Jean Monnet a avancé une nouvelle idée complètement révolutionnaire. Son idée était de faire en sorte que les gouvernements français et allemand, et éventuellement ceux d’autres pays européens, ne dirigent plus leurs propres industries charbonnières et sidérurgiques. Au lieu de cela, ces industries seraient exploitées par des personnes de tous les pays concernés, qui, assises à une même table, discuteraient et prendraient des décisions ensemble. Le résultat, c’est que la guerre entre ces pays deviendrait simplement impossible !

Jean Monnet était conscient de ce que son plan ne pourrait fonctionner que si les dirigeants européens étaient prêts à l’essayer. Il en a parlé à son ami Robert Schuman, ministre du gouvernement français, qui, trouvant cette idée brillante, l’a rendue publique à l’occasion d’un important discours le 9 mai 1950.

Le discours de Robert Schuman n’a pas seulement convaincu les dirigeants français et allemands, il a aussi eu du succès auprès des dirigeants belges, italiens, luxembourgeois et néerlandais. Ces pays ont décidé d’un commun accord de réunir leurs industries charbonnières et sidérurgiques et de s’associer en créant un « club » appelé la « Communauté européenne du charbon et de l’acier » (CECA). Cette association agirait à des fins pacifiques et aiderait à la reconstruction de l’Europe détruite par la guerre. La CECA a été créée en 1951.

Le marché commun

Les six pays se sont tellement bien entendus à force de travailler ensemble qu’ils ont bientôt décidé de créer une autre association, la Communauté économique européenne (CEE). La CEE a été créée en 1957.

« Économique » signifie « se rapportant à l’économie », en d’autres termes, qui se rapporte à l’argent, aux affaires, au travail et au commerce.

L’un des objectifs principaux de la CEE était d’établir un « marché commun » pour les pays en faisant partie afin de faciliter leurs échanges commerciaux. Jusqu’alors, les camions, les trains et les péniches qui transportaient des marchandises d’un pays à un autre devaient toujours s’arrêter à la frontière, faire contrôler des documents et verser des sommes d’argent appelées « droits de douane ». Cela entraînait des retards et augmentait le prix des marchandises en provenance de l’étranger.

L’intérêt d’avoir un marché commun était de supprimer tous ces contrôles frontaliers, ces délais et ces droits de douane et de permettre aux pays de la CEE de commercer entre eux comme s’ils ne représentaient qu’un seul et unique pays.

L’alimentation et l’agriculture

L’une des conséquences de la Seconde Guerre mondiale pour l’Europe a été qu’elle avait, au sortir du conflit, d’énormes difficultés à produire de la nourriture ou à en importer d’autres continents. L’Europe manquait encore de nourriture au début des années 50. La CEE a alors décidé de conclure un arrangement avec ses paysans, arrangement qui consistait à les payer pour qu’ils produisent et pour s’assurer qu’ils auraient les moyens de gagner décemment leur vie en travaillant la terre.

Cet arrangement a été appelé la « politique agricole commune » (PAC). Il a bien fonctionné. Tellement bien, en fait, que les paysans se sont mis à produire trop ! Du coup, l’accord a dû être modifié… Aujourd’hui, les paysans reçoivent également de l’argent de la PAC pour prendre soin des terres.

De la CEE à l’Union européenne

Le marché commun a vite fait de rendre la vie plus facile aux personnes vivant dans la CEE. Ils avaient plus d’argent à dépenser, plus de nourriture et plus d’articles variés dans leurs magasins. Des pays voisins extérieurs à la CEE s’en sont rendu compte et, dans les années 60, certains d’entre eux ont commencé à demander à adhérer à l’association. Après des années de discussions, le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni en sont devenus membres en 1973. Cela a été ensuite le tour de la Grèce en 1981, suivie par l’Espagne et le Portugal en 1986, puis par l’Autriche, la Finlande et la Suède en 1995. Le « club » comptait désormais quinze membres.

Durant toutes ces années, l’association s’est transformée. À la fin de 1992, le « marché unique » (c’est le nom qu’on lui a finalement donné) avait fini d’être bâti et beaucoup d’autres choses étaient en train d’être développées. Par exemple, les pays membres de la CEE travaillaient ensemble pour protéger l’environnement et pour construire de meilleures routes et de meilleurs chemins de fer à travers l’Europe. Les pays riches aidaient des pays plus pauvres à construire leurs routes et à réaliser d’autres projets importants.

Pour faciliter la vie des voyageurs, la plupart des pays membres de la CEE avaient supprimé les contrôles des passeports aux frontières. Une personne vivant dans un pays membre était libre de circuler, d’habiter et de travailler dans n’importe quel autre pays membre. Les gouvernements discutaient également d’autres idées nouvelles, comme par exemple la manière dont les policiers de différents pays pourraient s’entraider pour attraper les criminels, les trafiquants de drogue et les terroristes.

Bref, l’association était devenue si différente et si unie qu’elle décida, en 1992, de changer encore une fois de nom pour s’appeler l’« Union européenne » (UE).

La famille se rassemble

Pendant ce temps, il se passait des choses passionnantes au-delà des frontières de l’Union européenne. Durant de nombreuses années, les pays de l’Europe orientale (de l’Est) et les pays de l’Europe occidentale (de l’Ouest) avaient été tenus à l’écart les uns des autres. Ils n’étaient pas vraiment en guerre, mais leurs dirigeants étaient fortement en désaccord. Les dirigeants des pays de l’Est croyaient en un système de gouvernement appelé « communisme », qui accordait peu de liberté aux gens. En raison de ce type de gouvernement, ces pays étaient pauvres par rapport aux pays de l’Europe occidentale.

La séparation entre l’Est et l’Ouest était si grande qu’elle était souvent décrite comme un « rideau de fer ». Dans beaucoup d’endroits, la frontière entre ces deux régions était marquée par de hautes barrières ou par un mur élevé, comme celui qui traversait la ville de Berlin et qui coupait l’Allemagne en deux. C’était très difficile d’obtenir la permission de franchir cette frontière.

Finalement, en 1989, la séparation et le désaccord ont pris fin. Le mur de Berlin a été détruit et le « rideau de fer » a cessé d’exister. L’Allemagne a rapidement été réunifiée. Les gens des pays d’Europe centrale et de l’Est ont élu de nouveaux gouvernements qui se sont débarrassés de l’ancien système communiste et de sa rigidité. Ils étaient enfin libres ! Cela a été un moment de fête magnifique.

Les pays qui venaient de retrouver leur liberté ont alors commencé à demander s’ils pourraient eux aussi adhérer à l’Union européenne, et bientôt une longue liste de pays « candidats », attendant de devenir membres de l’UE, s’est formée.

Avant qu’un pays puisse adhérer à l’Union européenne, il doit avoir une économie qui fonctionne bien. Il doit aussi être démocratique, en d’autres termes, ses habitants doivent être libres de choisir qui les gouverne. Et il doit respecter les droits de l’homme. (Les droits de l’homme incluent notamment le droit de dire ce que l’on pense, le droit de ne pas être mis en prison sans avoir été équitablement jugé, le droit de ne pas être torturé et beaucoup d’autres droits importants.)

Les anciens pays communistes ont travaillé dur pour satisfaire à ces conditions et, quelques années plus tard, huit d’entre eux étaient prêts : l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie.

Ils sont devenus membres de l’Union européenne le 1er mai 2004, aux côtés de deux îles méditerranéennes, Chypre et Malte. Le 1er janvier 2007, deux autres anciens pays communistes étaient prêts : la Bulgarie et la Roumanie ont rejoint le groupe.

C’est la première fois qu’autant de pays deviennent membres de l’Union européenne en si peu de temps. Il s’agit d’une véritable « réunion de famille », rassemblant les pays d’Europe centrale, orientale et occidentale.

Les activités de l’Union européenne

L’Union européenne essaie d’améliorer l’existence de ses habitants à bien des égards. Voici quelques exemples de ce qu’elle réalise.

L’environnement

L’environnement appartient à tout le monde, les différents pays doivent donc travailler ensemble pour le protéger. L’Union européenne dispose de règlements concernant la prévention de la pollution et la protection (par exemple) des oiseaux sauvages. Ces règlements s’appliquent à tous les États membres de l’Union européenne et les gouvernements de ces États doivent s’assurer de leur respect.

L’emploi

Il est important que les gens aient un travail qu’ils apprécient et pour lequel ils sont qualifiés. Une partie de ce que les travailleurs gagnent sert à donner de l’argent aux hôpitaux et aux écoles et à s’occuper des personnes âgées. C’est pourquoi l’Union européenne fait tout son possible pour créer de nouveaux et de meilleurs emplois pour toutes les personnes capables de travailler. Elle soutient ceux qui veulent créer de nouvelles entreprises et elle fournit de l’argent pour former des gens à de nouveaux types d’emploi.

La liberté !

Les personnes qui vivent au sein de l’Union européenne sont libres d’habiter, de travailler ou d’étudier dans n’importe quel pays de leur choix membre de l’UE, cette dernière faisant tout son possible pour simplifier les déplacements et les mouvements d’un pays à l’autre. Aujourd’hui, lorsqu’on franchit les frontières séparant la plupart des États membres de l’Union européenne, on n’a plus besoin de présenter un passeport. L’Union européenne encourage les étudiants et les jeunes à consacrer du temps à suivre des études ou une formation dans un autre pays européen que le leur.

L’euro

Autrefois, chaque pays européen avait sa propre monnaie (ou « devise »). Il existe aujourd’hui une monnaie unique, l’euro, que tous les États membres de l’Union européenne peuvent choisir d’adopter. Le fait de n’avoir qu’une seule monnaie permet de commercer, de voyager et de faire des achats plus facilement qu’avant à l’intérieur de l’Europe, puisqu’il n’y a plus à changer une monnaie contre une autre.

Il a fallu travailler dur et faire preuve d’organisation pendant neuf ans pour introduire l’euro. Les billets et les pièces ont commencé à être utilisés le 1er janvier 2002. Aujourd’hui, plus des deux tiers des citoyens européens utilisent l’euro à la place des anciennes monnaies. Si tu compares des pièces en euros, tu verras que sur une face, elles comportent un dessin représentant le pays qui les a créées. L’autre face est la même pour tous les pays.

L’aide aux régions en difficulté

La vie n’est pas facile pour tout le monde en Europe. Dans certains pays, il n’y a pas assez d’emplois pour tous car des mines ou des usines ont fermé. Dans certaines régions, les gens ont de la peine à cultiver la terre en raison du climat ou à faire du commerce à cause du manque de routes et de chemins de fer.

L’Union européenne s’attaque à ces problèmes en rassemblant de l’argent de tous ses pays membres et en l’utilisant pour aider les régions en difficulté. Par exemple, elle aide à payer la construction de nouvelles routes et de nouvelles liaisons ferroviaires, et elle aide les entreprises à fournir de nouveaux emplois aux gens.

L’aide aux pays pauvres

Dans de nombreux pays du monde, des gens meurent ou vivent difficilement à cause de la guerre, de maladies et de catastrophes naturelles comme la sécheresse ou les inondations. Ces pays n’ont souvent pas assez d’argent pour construire les écoles, les hôpitaux, les routes et les maisons dont leurs habitants ont besoin.

L’Union européenne donne de l’argent à ces pays et elle y envoie travailler des enseignants, des médecins, des ingénieurs et d’autres spécialistes. Elle achète également beaucoup de choses que ces pays produisent sans prélever de droits de douane. De cette manière, les pays pauvres peuvent gagner plus d’argent.

La paix

Grâce à l’Union européenne, des liens d’amitié se sont tissés entre beaucoup de pays européens. Bien sûr, ils ne sont pas toujours d’accord sur tout, mais au lieu de se battre, leurs dirigeants s’assoient maintenant autour d’une table pour régler leurs désaccords.

Le rêve de Jean Monnet et de Robert Schuman s’est donc finalement réalisé : l’Union européenne a apporté la paix au sein de ses membres. Elle œuvre également pour une paix durable parmi ses voisins et dans le monde entier. Par exemple, des soldats et des officiers de police de l’UE aident à maintenir la paix dans l’ex-Yougoslavie où, il n’y a pas si longtemps, de violents combats ont eu lieu.

Ces activités ne représentent qu’une partie des activités de l’Union européenne : il y en a bien plus encore. On peut affirmer que le fait de vivre dans l’UE influence presque tous les aspects de notre vie. Que devrait faire, ou ne pas faire, l’Union européenne ? Il appartient aux citoyens de l’UE de décider. Et comment pouvons-nous nous faire entendre ? Tu le découvriras dans le chapitre suivant.

L’Europe possède son propre drapeau ainsi qu’un hymne, l’Ode à la joie, qui est tiré de la Neuvième symphonie de Beethoven. Les paroles d’origine sont en allemand, mais l’hymne européen ne les utilise pas, il reprend seulement la mélodie. Tu peux l’écouter sur l’internet :
europa.eu/abc/symbols/anthem/index_fr.htm

L’Union européenne et ses voisins

[Map]

Nom du pays ou du territoire en anglais Traduction Nom du pays ou du territoire en anglais Traduction
Albania Albanie Latvia Lettonie
Algeria Algérie Lebanon Liban
Andorra Andorre Liechtenstein Liechtenstein
Armenia Arménie Lithuania Lituanie
Austria Autriche Luxembourg Luxembourg
Azerbaijan Azerbaïdjan Madeira Madère
Azores Açores Malta Malte
Belarus Belarus Martinique Martinique
Belgium Belgique Moldova Moldavie
Bosnia and Herzegovina Bosnie-et-Herzégovine Monaco Monaco
Monténégro Monténégro
Brazil Brésil Morocco Maroc
Bulgaria Bulgarie Netherlands Pays-Bas
Canary Islands Îles Canaries Norway Norvège
Croatia Croatie Poland Pologne
Cyprus Chypre Portugal Portugal
Czech Republic République tchèque Réunion Réunion
Denmark Danemark Romania Roumanie
Estonia Estonie Russia Russie
Finland Finlande San Marino Saint-Marin
France France Serbia Serbie
Former Yugoslav Republic of Macedonia Ancienne République yougoslave de Macédoine Slovakia Slovaquie
Georgia Géorgie Slovenia Slovénie
Germany Allemagne Spain Espagne
Greece Grèce Suriname Suriname
Guadeloupe Guadeloupe Sweden Suède
Guyana Guyana Switzerland Suisse
Hungary Hongrie Syria Syrie
Iceland Islande Tunisia Tunisie
Iran Iran Turkey Turquie
Iraq Iraq Ukraine Ukraine
Ireland Irlande United Kingdom Royaume-Uni
Italy Italie Vatican City État de la Cité du Vatican
Kazakhstan Kazakhstan

Légende :
Les pays en couleurs sont membres de l’Union européenne.
Les pays avec un motif rayé ont l’intention de devenir membres de l’UE.
Les autres pays, y compris ceux indiqués par un petit cercle blanc, sont des voisins de l’UE.
Les points rouges indiquent l’emplacement des capitales.

L’État de la Cité du Vatican se trouve à Rome.
Certaines îles et d’autres territoires appartenant à l’Espagne, à la France et au Portugal font partie de l’UE, mais comme ils sont très distants de l’Europe, ils figurent dans l’encadré (partie supérieure droite).

Les pays de l’Union européenne

Les pays sont classés dans l’ordre alphabétique de leur nom écrit dans leur(s) propre(s) langue(s) (entre parenthèses).

Drapeau Pays Capitale Population

Belgique Bruxelles 10,5 millions
(Belgique/België) (Bruxelles ; Brussel)

Bulgarie Sofia 7,8 millions
(България/Bulgaria) (София) (Sofia)

République tchèque Prague 10,3 millions
(Česká republika) (Praha)

Danemark Copenhague 5,4 millions
(Danmark) (København)

Allemagne Berlin 82,5 millions
(Deutschland) (Berlin)

Estonie Tallinn 1,3 million
(Eesti) (Tallinn)

Irlande Dublin 4,2 millions
(Éire/Ireland) (Baile Átha Cliath ; Dublin)

Grèce Athènes 11,1 millions
(Ελλάδα/Elláda) (Αθήνα/Athínai)

Espagne Madrid 43,8 millions
(España) (Madrid)

France Paris 60,9 millions
(France) (Paris)

Italie Rome 58,8 millions
(Italia) (Roma)

Chypre Nicosie 0,8 million
(Κύπρος/Kypros) (Λευκωσία/Lefkosía)
(Kıbrıs) (Lefkoșa)

Lettonie Riga 2,3 millions
(Latvija) (Rīga)

Lituanie Vilnius 3,4 millions
(Lietuva) (Vilnius)

Luxembourg Luxembourg 0,5 million
(Luxembourg) (Luxembourg)

Hongrie Budapest 10,1 millions
(Magyarország) (Budapest)

Malte La Valette 0,4 million
(Malta) (Valletta)

Pays-Bas Amsterdam 16,3 millions
(Nederland) (Amsterdam)

Autriche Vienne 8,3 millions
(Österreich) (Wien)

Pologne Varsovie 38,1 millions
(Polska) (Warszawa)

Portugal Lisbonne 10,6 millions
(Portugal) (Lisboa)

Roumanie Bucarest 21,6 millions
(România) (Bucureşti)

Slovénie Ljubljana 2,0 millions
(Slovenija) (Ljubljana)

Slovaquie Bratislava 5,4 millions
(Slovensko) (Bratislava)

Finlande Helsinki 5,3 millions
(Suomi, Finland) (Helsinki, Helsingfors)

Suède Stockholm 9 millions
(Sverige) (Stockholm)

Royaume-Uni (*) Londres 60,4 millions
(United Kingdom) (London)

(*) Le nom complet de ce pays est « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord », mais la plupart des gens l’appellent « Grande-Bretagne » ou « Royaume-Uni » (ou « UK » en anglais).

Les chiffres concernant la population datent de 2006.
Source : Eurostat.

Comment l’Union européenne prend-elle des décisions ?

Comme tu peux l’imaginer, l’organisation de l’Union européenne et son fonctionnement demandent beaucoup d’efforts de la part de nombreuses personnes. Mais qui fait quoi ?

La Commission européenne

À Bruxelles, 27 hommes et femmes (un représentant par État membre) se réunissent chaque mercredi pour examiner ce qu’il y a lieu de faire. Ils sont désignés par le gouvernement de leur pays mais approuvés par le Parlement européen.

Ce sont les « commissaires », et ensemble, ils forment la Commission européenne. Leur travail consiste à réfléchir à ce qui serait le mieux pour l’Union européenne dans son ensemble et à proposer de nouvelles lois s’appliquant à tous les membres de l’UE sans exception. Les commissaires sont aidés dans leur travail par des experts, des avocats, des secrétaires, des traducteurs, etc.

Lorsqu’ils se sont mis d’accord sur une loi à proposer, ils envoient leur proposition au Parlement européen et au Conseil de l’Union européenne.

Le Parlement européen

Le Parlement européen représente toutes les personnes vivant dans l’Union européenne. Il tient une grande réunion chaque mois, à Strasbourg, pour discuter des nouvelles lois proposées par la Commission européenne. Si une proposition ne plaît pas au Parlement, celui-ci peut demander à la Commission de la modifier jusqu’à ce qu’il soit convaincu qu’il s’agit d’une bonne loi.

Le Parlement européen comporte 785 membres, qui sont renouvelés tous les cinq ans, à la suite d’une élection au cours de laquelle tous les citoyens adultes de l’Union européenne ont l’occasion de voter. C’est en élisant nos membres du Parlement européen (MPE) et en leur parlant que nous pouvons nous faire entendre sur les décisions de l’UE.

Le Conseil de l’Union européenne

Les MPE ne sont pas les seuls à décider des nouvelles lois européennes. Ces dernières doivent également être discutées par les ministres des gouvernements de tous les pays membres de l’UE. Lorsque les ministres se réunissent, on appelle cette réunion le « Conseil de l’Union européenne ».

Après avoir discuté une proposition, le Conseil la met au vote. Il existe des règles définissant le nombre de voix possédées par chaque pays et le nombre de voix nécessaires pour qu’une loi soit acceptée. Dans certains cas, la règle dit qu’un accord complet dont être trouvé par le Conseil.

Une fois que le Conseil et le Parlement ont voté une nouvelle loi, les gouvernements européens doivent s’assurer qu’elle est respectée dans chacun de leurs pays.

La Cour de justice

Si un pays n’applique pas la loi correctement, la Commission européenne commence par le mettre en garde. Elle peut aussi se plaindre auprès de la Cour de justice des Communautés européennes qui siège au Luxembourg. Le travail de la Cour est de s’assurer que les lois européennes sont respectées et appliquées partout de la même manière. La Cour est constituée d’un juge de chaque pays européen.

Il existe d’autres groupes de personnes (des comités d’experts, etc.) qui sont impliqués dans ces prises de décision, car il est important de ne pas se tromper. Si tu veux en savoir plus sur ces personnes et sur ce qu’elles font, essaie de lire la brochure Comment fonctionne l’Union européenne ? disponible en ligne sur :
europa.eu/publications/booklets/eu_glance/68/index_fr.htm
Elle s’adresse à des adultes, mais elle n’est pas très compliquée à lire.

Le futur proche… et lointain
L’un des défis auxquels l’Europe est aujourd’hui confrontée est de s’assurer que les jeunes puissent trouver un emploi et avoir des perspectives d’avenir. Ce n’est pas simple, parce que les entreprises européennes doivent faire concurrence à des firmes dans d’autres régions du monde qui pourraient exécuter le même travail pour moins cher.

Il existe d’autres problèmes importants qui ne pourront être surmontés que si tous les pays travaillent ensemble. Par exemple :

• la pollution et le changement climatique ;
• la faim et la pauvreté ;
• la criminalité et le terrorisme au niveau international.

L’Union européenne s’attaque à ces problèmes, mais il n’est pas toujours facile pour les 27 gouvernements et le Parlement européen de s’entendre sur ce qu’il y a lieu de faire. Et le fait que les règles européennes de décision sont assez compliquées ne facilite pas la tâche.

De plus, de nombreuses personnes ont l’impression que simplement élire leur MPE tous les cinq ans ne leur donne pas le droit de se faire entendre sur ce qui est décidé à Bruxelles ou à Strasbourg.

Il faut donc que nous rendions l’UE plus simple et plus efficace.
Nous devons aussi nous assurer que chacun peut faire entendre sa voix sur les décisions de l’Union européenne.

Comment pouvons-nous le faire ? As-tu quelques bonnes idées à ce sujet ? À ton avis, quels sont les principaux problèmes que l’UE doit résoudre et qu’aimerais-tu qu’elle fasse ?

Pourquoi ne pas discuter de tes idées avec ta famille, tes amis et tes professeurs, avant d’en parler avec ton MPE ? Tu peux aussi contacter la Commission européenne ou le Parlement européen à l’une des adresses indiquées à la page suivante.

Nous sommes aujourd’hui des enfants européens. Dans peu de temps, nous deviendrons les nouveaux adultes de l’Europe.

C’est à nous de décider de notre avenir, tous ensemble !


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.