ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > MEMOIRES CROISÉES : La Mémoire source de lien social > Associations et Partenaires > Mayotte > Les archives départementales à Mayotte

Traditions orales

Les archives départementales à Mayotte

Pôle archives orales et audiovisuelles

mardi 3 janvier 2012, par Jean Paul Colomb

Les archives départementales à Mayotte

Pôle archives orales et audiovisuelles

«  En Afrique, un ancien qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. »

Amadou Hampâté Bâ

Recueillir la mémoire

L’île de Mayotte fait partie des sociétés dites à traditions orales. Celles-ci se définissent comme la transmission par la parole, d’une génération à une autre, des valeurs essentielles d’une société. Ces traditions orales véhiculent ce qu’une société basée sur la parole juge vital pour son fonctionnement : les idées, les valeurs, la religion, la vision du monde de la dite société à un moment donné. La tradition orale est l’organe de reproduction sociale pour ces sociétés.

Bien que n’ignorant pas l’écriture (usage de la graphie arabe), celle-ci a eu longtemps une place très marginale. Avec la colonisation et le développement de l’administration, elle entre en contact avec une autre forme de langue et de graphie : le français. Mais l’intrusion du monde administratif dans la vie quotidienne des Mahorais ne s’est réellement manifestée qu’à partir des vingt dernières années. La société mahoraise évolue et la culture orale se trouve dans une phase de transition : certes, la parole est encore dominante mais l’écrit prend de plus en plus d’importance (éducation, information, formation). Et de génération en génération, le passé qui n’est pas sauvegardé par le biais de l’écrit ou d’un support moderne, sombrera inévitablement dans l’oubli.

En 1991, un rapport de la préfecture soulignait l’importance (l’urgence !) et la nécessité de créer une structure d’archives orales. Cette cellule est ainsi créée en 1996.

Collecter des témoignages

Le travail de collecte des témoignages nécessite une préparation minutieuse :

• définir des projets avec des objectifs

• rechercher des témoins

• solliciter les mairies, les associations

• établir une fiche technique de l’entretien

• garantir l’aspect juridique du témoignage (rédaction d’une convention)

• procéder à l’enregistrement jusqu’à épuisement du sujet

Archiver et diffuser ces témoignages

Les témoins sont informés que la publication de leurs paroles se fait uniquement à des fins pédagogiques et scientifiques. Restent quelques opérations avant la diffusion auprès du public :

• vérifier les témoignages

• enregistrer sur supports informatiques

• traduire en langue française

• indiquer des repères chronologiques

Faire connaître le fonds actuel

Plusieurs collectes de mémoire ont eu lieu de 1996 à 2002. Collectes interrompues entre 2002 et 2009. À partir de cette année-là, les collectes s’effectuent par thèmes :

• mémoires politiques

• chansons traditionnelles, berceuses, comptines

• contes populaires

En 2010, les Archives départementales ont procédé à une collecte de témoignages sur les événements politiques qui se sont déroulés à Mayotte durant les années 1960-1970, années marquées par la lutte en faveur du rattachement à la France. Une trajectoire qui a conduit à la départementalisation de Mayotte en 2011.

L’équipe du pôle archives orales et audiovisuelles a réussi à s’entretenir avec une trentaine de personnes, hommes et femmes ayant eu des responsabilités politiques ou simples citoyens. Ces témoignages constituent un corpus de près de 35 heures, côté de 10AV 1 à 10AV 26.

Découvrir Mahabari

C’est le nom du bulletin trimestriel des Archives départementales de Mayotte.

Le N° 11 est un Numéro Spécial consacré à l’Histoire d’un combat : Comment Mayotte est devenue le 101e département français.

Le N° 10 consacre son dossier à la publication de sept volumes de contes et légendes et fables inédits de Mayotte. Ces différents volumes sont en vente dans les librairies et dans les locaux des Archives.

Le N° 9 revient sur l’esclavage à Mayotte à travers différents témoignages oraux. Parler de l’esclavage à Mayotte ne va pas de soi. On évoque à voix basse l’ascendance esclavagiste d’un tel ou d’une telle.

Aménager de nouveaux locaux

Aujourd’hui, les Archives départementales sont réparties sur deux sites : la plupart des archives sont à Pamandzi (Petite Terre), mais d’autres se trouvent à Kawéni (Grande Terre), c’est le cas du Pôle Archives orales et audio visuelles ! Une situation compliquée lorsque l’on veut consulter des documents ! Avec le nouveau bâtiment, tous les fonds et tout le personnel seront regroupés sur un lieu unique (situé dans le quartier des Hauts – Vallons à Mammoudzou).

Au premier trimestre 2012, dans le futur bâtiment, les visiteurs seront accueillis dans une salle de lecture. Des livres en libre accès faciliteront les recherches, des lecteurs de microfilms et ordinateurs permettront la consultation des fonds microfilmés et numérisés, ainsi que des archives orales. Il sera aussi possible d’organiser des ateliers pour les élèves dans une salle spacieuse et adaptée.

Enfin, les lecteurs des décennies à venir pourront consulter les archives préservées de l’usure et de la dégradation grâce à des espaces de stockage au climat contrôlé.

Consulter

• Adresse postale :
Conseil Général de Mayotte Direction des Archives Départementales
BP 101 — 97600 Mamoudzou — Mayotte

• Tel : 02 69 64 97 97 / Fax : 02 69 64 97 80

• Courriel : archives.mayotte@cg976.fr

Localiser

• Site de Pamandzi :

Route Nationale 97615 PAMANDZI
Téléphone renseignement : 02 69 61 15 46
Télécopie : 02 69 60 22 17

• Site de Kaweni :

Route de La Grande traversée 97600 KAW2NI
Tel : 02 69 64 97 97 / Fax : 02 69 64 97 80

• Nouveau site à partir de la mi-février 2012 :

Archives départementales
ZAC Hamaha
97600 MAMOUDZOU

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.