ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Un service d’ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - biographie familiale > UN CRI pour qui voudra l’entendre et y répondre

Aliou Ba

UN CRI pour qui voudra l’entendre et y répondre

samedi 11 décembre 2010, par Frederic Praud

Il était 23h sous la vent froide du ville de Saint-Louis,lors qu’on était sur le point du depart vérs l’espagne. Aprés tout nos priéres,la verification de nos bagages(-5kg pour chaqu’un) et que la police ne nous suive pas. On à monté tout les 50 en ordre. Malgrés la petite taille du bateau nous étions couchés l’un sur l’autre. La bateau à prie son envole à 23h47mn. A dieu sénègal. On à fait 3 semaines sur l’océan atlantique.3 longues semaines accompagnies tant de joix de partage et tristésse et difficulter. Dabort notre 1ér semaine était consancré d une grande connaissance ou on à cru que personne ne nous séparera.

Parmis les passagés,je distinguait des vieux de 50 ans ou plus,des adultes, et des jeunes tout ésperant vivre tout la voyage jusqu’a l espagne. Parmis tous,j’étais le plus jeune (17ans). C’était aussi l’afrique qui s’était ruinie parceque il y avait des sénègalais,maliens,guinnéien... Pendant la deuxieme semaine les provisions on commencé a vider,je partagé mes bonbons avec se qui n’ont plus Les vieux étaient les plus touchés par la faime. On avait droit qu’un tache d’eau par jour. Ce qui poussait certaine á boire l’eau du mer et une diahrée persistante les attaque. Et puis la faime avait commençé à harceler les gens. J’ai vu dans mes yeux des gens qui se suicide pour ne plus soupporter la faime,y à ceux qui poursuivaient la cadavre de leurs amis jetté sur la mer. Y a ceux qui venaient me murmurer dans l’oreille "dit à ma femme que je l’aime,dit à ma famille que je les aime...".

Moi en dehors de tout ça j étais entre des lourds endormissements et des évanouissements garce au pelicules de drogue que j’avais rapporté. C’est comme ça que j’ai gagné ma vie jusqu’au jour ou on est tombé sur bateau de croix rouge d’espagnole. Sauver ! Il ne restait que 19 personnes à notre arriver. Aprés la consultation sur notre état de santé,ils nous livra aux policiés d’ espagnole. Il y a un moment ou on cru que tout est fini alors telle n’est pas le cas.je ne l’ai su que lorsque la police est venu demander aux Sénègalais de se montrer(il fallait mieux être polis) on avait levé nos mains(on étè 4). On pouvait pas le croire que lorsqu’il nous annonçait notre retoure au pays natale. On s’est supplié mais c était l ordre venus de notre pays. Les autres je ne les pas revus...

Voila je ne peux pas continuer car la rage me l’empéche.pour l’instant je vis dans la bouleversements avec tout ces images de mort de suicide qui me reviennent dans la tête. En fait je suis complétement fous. Je mutile ! Avec une lame je trace des mots sur mon corps pour sentir la douleur et disparaitre la rage habitelle qui revient à chaque fois les images me reviennent. Un rage qui m’empéche d’avancé,de travail. Il y a un mois que je travailais chez un mangazin mais la rage m a fait casser les vitres,on m a viré avec une amende que je doit payer.Tout le monde pense que je prends la drogue ou je suis fou mais vous qui venez de me lire peut-être que vous allez me comprendre. Pour arréter me mutiler on m a conseilé de partir souvent m’éxprimais avec Le monde.

Voila j’ai commencé depuis environ trois mois et pourtant je continue toujours de mutilé avec la pir rage qui revient toujours.Pour moi la seul chose qui me soignerai c’est repartir en europe et je suis prés à le refaire mais cette fois si en pied(je passerai par maroc)j’ai étudie la trajectoire aujourd’hui par un carte(km)de Dakar à casablanca.Je profiterai de chercher des intréssés pour faire le chemin avec moi(je compte partir aprés les mois de froid) ou la reponse pour ce qui savent que faire pour arrêter de mutiler ? Mon email est :
[asc_talibes@yahoo.fr ->]
salut,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.