ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > MEMOIRES CROISÉES : La Mémoire source de lien social > Femmes et migrations, répertoire > Assemblée citoyenne des originaires de Turquie - groupe femmes

Assemblée citoyenne des originaires de Turquie - groupe femmes

vendredi 29 juin 2012, par Clare Mearns

Les femmes ont toujours été très actives et présentes dans l’ensemble des activités de l’association et ceci des sa création. Mais très vite elles ont ressenti le besoin d’avoir un espace spécifique pour elles car au delà de toutes les luttes pour l’égalité des droits de l’immigration la dimension féminine a été très souvent occultés aussi bien par les associations issues de l’immigration que par les pouvoirs publics.

C’est pourquoi elles ont formalisé leur existence spécifique au sein de l’association en tant que groupe autonome ayant ses propres revendications, ses propres stratégies d’action, et réflexions sur la condition des femmes et plus particulièrement des femmes originaires de Turquie vivant en France sous la nomination "FEMMES DE TURQUIE". (Cliquez ici pour visualiser leur brochure)

Consciente qu’elles sont une force de changement, elles ont une approche au féminin de l’immigration et elles se mobilisent pour un autre devenir de la femme originaire de Turquie dans la société française.

Elles veulent sortir de l’image de l’épouse rejoignante mise dès le départ dans une situation de dépendance économique et affective dont elles ne peuvent espérer sortir que par l’accès à l’emploi et le développement d’un réseau de sociabilité autonome.

Les femmes sont au coeur d’un paradoxe, elles doivent à la fois être garante de la culture et des traditions et aussi être vecteur de l’intégration. Refusant d’être instrumentalisées ainsi soit par les politiques d’intégration ou soit par les traditionnalistes elles militent pour une parole féminine autonome, ayant les moyens d’entrer dans l’espace politique pour que l’émancipation ne soit plus une affaire privé et individuelle mais la conséquence d’un changement global de la société.

Mais la marge de maneuvre des femmes est très étroite surtout dans un contexte de crise économique qui ne favorise pas les changements mais qui au contraire peut engendrer les pires régressions. Elles doivent trouver leur place de citoyenne à part entière au delà des rôles de mère, de fille, de belle-fille, et d’épouse que la société leur assignent.

Les principales revendications du groupe "Femmes de Turquie"/L’ACORT sont :

- la garantie du droit de séjour des femmes immigrées,

- l’égalité face à l’emploi,

- l’égalité des droits,

- le droit d’asile pour les femmes persécutées en raison de leur sexe,

- le droit de vote et d’éligibilité à toutes les élections.

Elles réclament aussi :

- une formation gratuite et de qualité,

- le droits de disposer de leurs corps,

- de choisir leurs mode de vie,

- le droit à la contraception, l’avortement sans condition de titre de séjour et d’autorisation parentale pour les mineures.

Elles souhaitent le développement des structures d’accueil, d’aide et d’hébergement des femmes avec une formation spécifique pour l’accueil des femmes originaires de Turquie par ces structures.

Activités :

Les activités du groupe "Femmes de Turquie" à l’image de l’ensemble des activités de L’ACORT ont pour objectif essentiel de faciliter la participation des femmes en tant qu’actrice de leur vie et citoyenne à part entière dans la société française.

Afin d’aider des femmes à obtenir ces atteintes, le groupe "Femmes de Turquie" propose :

- Les Cours de français

- Réunions d’information

- Formations thématiques

- Action de Médiation socioculturelle en direction des femmes

- Permanence juridique et sociale

- Participation à la vie associative et aux mouvements de femmes.

- Mise à disposition de documents bilingues

- Accueil et service d’interprétariat

- Débats

- Réseaux rencontres

- Activités culturelles

Pourquoi les initiatives du groupe "Femmes de Turquie" sont spécifiquement pour les femmes originaires de Turquie :

Les femmes originaires de Turquie partagent avec les autres femmes de la société française les mêmes problèmes et sont confrontées aux mêmes discriminations liées à leurs condition de femme mais de par leur statut de femme immigrée elles le vivent plus durement. L’immigration entraîne l’isolement, l’enfermement des femmes dans un mode de vie instable, précaire et très mal connu.

La différence culturelle, la barrière linguistique, les limites des droits accordées aux femmes immigrées en France, la difficultés relative aux droit de séjour dépendant de leurs mari... Tout cela dans un contexte de crise économique qui accentue aussi bien le racisme envers elle que l’exclusion dans le domaine économique. Il y aussi un difficulté d’accès aux ressources et aux services de base de la société française (soins de santé, logement, prestation d’aide sociale, protection sociale).

C’est pourquoi "le groupe Femmes de Turquie" a concrétisé et organisé cette action de médiation socioculturelle ainsi que toutes les activités pour les femmes.

Il s’agit pour nous de servir de relais pour mettre en relation et pour établir les bases d’une bonne compréhension mutuelle.

Nous mettons en place un suivi personnalisé de la femme et de la famille.

Nous proposons au sein de l’association un espace d’écoute et de parole pour elles.

Notre démarche s’inscrit dans une dynamique de prévention.

C’est pourquoi il semble nécessaire d’avoir des liens constants durant toute l’année avec tout les partenaires.

Objectifs du groupe :

* Prévenir les différends avant que cela ne se transforme en conflits

* Favoriser la participation des femmes à la vie de la société française

* Mise en place d’un partenariat actif et durable

• sortir les femmes de leur isolement

• lutter contre toutes les formes d’exclusion

• accueil des femmes et écoute des besoins

• information et conseil sur leurs droits

• aide dans les démarches administratives

• soutien et accompagnement des projets favorisant leur autonomie

• implication et valorisation des femmes

• favoriser et faciliter leurs relation avec leur environnement et en particulier avec les administrations

• un service d’interprétariat

• un service d’information et de sensibilisation

• un accompagnement social

• une permanence juridique et sociale

• orientation

Contacts :

Mme KERHERVE Zeynep

L’ACORT

"L’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie"

39, Boulevard de Magenta

Paris

M° Jacques Bonsergent [ligne 5]

75010

Tél : 01 42 01 12 60

Fax : 01 42 01 02 86

http://www.acort.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.