ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Home > MEMOIRES CROISÉES : La Mémoire source de lien social > Femmes et migrations, répertoire > Association des femmes journalistes ( AFJ )

Association des femmes journalistes ( AFJ )

L’AFJ est membre de l’International Women in Media Foundation.

Monday 9 July 2012, by Clare Mearns

L’association des Femmes Journalistes s’engage depuis 1981 à défendre et à promouvoir la place et l’image des femmes dans les médias. Elle a pour objectif le rééquilibrage de la présence des femmes dans les médias à tous niveaux de responsabilité. Elle milite pour une représentation plus juste des femmes dans le traitement de l’information.

Le contexte dans lequel l’AFJ agit :

La place des femmes dans les médias :

Sexisme ordinaire dans les médias. Mère de famille, épouse, séductrice, victime. Dans le contenu des journaux, l’horizon des femmes se limite quasiment à ces quelques rôles. Quand elles apparaissent. Car les femmes représentent moins de 20% des personnes citées. C’est ce que démontre notre troisième étude sur la place et l’image des femmes dans les médias.

Prenez un journal ou un magazine d’informations générales et cherchez la femme. Pour une Benazir Bhutto, aujourd’hui assassinée, pour une Laurence Parisot patronnes des patrons, quelle place occupe le genre féminin dans nos organes d’information ? Absente, victime ou femme de...

C’est pour mettre des chiffres sur une impression que l’AFJ réalise depuis 1995, avec 70 autres pays, des enquêtes sur la place et l’image des femmes dans les médias. D’enquête en enquête, les chiffres se suivent et se ressemblent.

En 1995, les femmes représentaient 17 % des personnes citées dans les médias. En 2000 ce chiffre montait à 18 %. Et l’édition 2006 n’est pas mieux, 
 Sur l’ensemble des personnes citées dans la presse d’information générale, 17,17% sont des femmes. 
 1 femme sur 6 est anonyme pour 1 homme sur 33. 
 1 femme sur 14 est présentée comme une victime pour 1 homme sur 21. 
 1 femme sur 5 est présentée avec un lien familial pour 1 homme sur 16. 
 1 femme sur 5 est citée sans sa profession pour 1 homme sur 20. 
 Moins d’1 femme sur 2 est citée directement, pour plus d’1 homme sur 3. Hors publicités, moins d’un tiers des photos (29%) représentent des femmes.

Les hommes politiques (ministres, députés) constituent l’écrasante majorité des gens dont on parle. Les femmes mentionnées dans la presse viennent aussi du pouvoir.

Enquête 2000
La presse mentionne 18% de femmes. 
 1 femme sur 10 est présentée comme une victime pour 1 homme sur 20. 
 1 femme sur 6 est présentée avec un lien de parenté pour 1 homme sur 26. 
 1 femme sur 3 est citée sans sa profession pour 1 homme sur 20.

Enquête 1995 
 La presse mentionne 17,25% de femmes. 
 1 femme sur 6 est présentée comme une victime pour 1 homme sur 14. 
 1 femme sur 3 est citée sans sa profession pour 1 homme sur 10. 
 1 femme sur 3 est anonyme pour 1 homme sur 7.

Méthodologie

La méthodologie adoptée est celle qui a été mise au point pour la nouvelle enquête internationale à laquelle ont participé 76 pays. Elle émane comme auparavant du Projet de Monitoring des Médias de la World Association for Christian Communication, la WACC. Cette méthodologie propose d’examiner 7 quotidiens . L’association a donc choisi :
5 quotidiens nationaux : Le Figaro, L’Humanité, Le Monde, Libération, Le Parisien
2 quotidiens régionaux : Dernières nouvelles d’Alsace, Ouest France. Le jour choisi est le 10 mai 2006. Parmi ces journaux, l’association a codé les pages d’actualités politique nationale et internationale, ainsi que les pages société. Les rubriques économie, sports, arts et culture, et les éditoriaux, n’entrent pas dans le codage. Nous avons codé les hommes et les femmes mentionnés au moins une fois par reportage, article ou brève. Nous avons par ailleurs compté le nombre d’hommes et de femmes journalistes auteures des articles étudiés. Il s’agit de la catégorie « articles signés ».

Résultats

192 articles de journaux ont été codés. 826 personnes y sont mentionnées au moins une fois. Sur 826 personnes, on trouve 142 femmes et 683 hommes (et un/e indéterminé/e, « Dominique »). La presse mentionne donc 17,17% de femmes .

Actions de l’AJF

Quelques chiffres 
près de 50% des journalistes sont des femmes. 
moins de 15 % seulement des postes de direction dans les médias sont occupés par des femmes. 
Les médias d’information générale mentionnent 17% de femmes et 83 % d’hommes.
Agir et casser les stéréotypes 
Les adhérentes de l’AFJ font évoluer l’image et la place des femmes dans les médias grâce à des études, des prix, des conférences, des publications .
Un domaine d’expertise 
Les membres de l’AFJ sont appelées comme expertes sur le sexisme et les rapports sociaux de sexe dans les médias et la société. Elles sont invitées à intervenir dans des colloques et conférences en France et à l’étranger.
Un réseau international 
L’association fait partie d’un réseau d’associations de femmes journalistes de plusieurs pays d’Europe et d’autres régions du monde. L’AFJ est membre de l’International Women in Media Foundation.
Pour en savoir plus sur l’AFJ, lire l’interview donnée par Isabelle Fougère, co-présidente de l’association, sur le site www.journalisme.com, à l’occasion de la Journée de la Femmes, le 8 mars 2008.

Contact :

femmesjournalistes@club-internet.fr

Any message or comments?

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post

To create paragraphs, just leave blank lines.