ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > MEMOIRES CROISÉES : La Mémoire source de lien social > Associations et Partenaires > LES MARIANNES DE LA DIVERSITÉ

charte de l’égalité des chances

LES MARIANNES DE LA DIVERSITÉ

dimanche 17 mai 2009, par Frederic Praud

Les Marianne de la Diversité est une association de femmes et d’hommes engagés, républicains convaincus pour qui la diversité est un cadeau et non un fardeau. Divers par leurs origines, leurs parcours, leurs histoires, ils entendent inscrire la diversité féminine comme un atout pour renforcer notre cohésion sociale

CHARTE DE L’EGALITE DES CHANCES EN POLITIQUE

par Les Marianne de la Diversité

Article 1 : La loi et la participation politique

Egalité constitutionnelle Favoriser l’égal accès des femmes et des hommes à tous les postes électifs et des partis Les articles 3 et 4 de la Constitution de 1958 stipulent : "favoriser l’égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives".
Egalité Européenne Appliquer l’Article 21 de la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne. « Est interdite, toute discrimination fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, les origines ethniques... »

Les Marianne de la diversité appellent tous les Partis politiques à appliquer la Constitution et la charte des droits fondamentaux de l’Europe. A cet effet, nous leur demandons de lutter activement au sein de leurs instances contre toutes les discriminations. Qu’elles soient directes ou indirectes, qu’elles soient le fait d’une volonté délibérée ou la conséquence d’une mesure neutre.

Article 2 : Rôle de la représentation nationale.

Proclamer l’égalité devant la loi ne suffit pas, il faut promouvoir l’égalité par la loi.

Les Marianne de la diversité demandent : • aux députés et aux sénateurs d’examiner dans les meilleurs délais la proposition de loi sur la parité en politique et d’initier une « mobilisation positive » en politique en faveur de la diversité.

• que l’égalité des chances en politique soit à l’ordre du jour du prochain comité interministériel de l’intégration.

• que soit créée une autorité indépendante ou un observatoire qui mesureront chaque année les avancées en matière de parité et de diversité dans le champ politique.

• que l’éducation et la participation civiques soient mieux enseignées à travers les manuels scolaires rénovés afin de mieux valoriser, auprès du jeune public, l’action du politique.

Article 3 : Aux partis politiques

Les femmes et les personnes issues de la diversité sont une chance pour le renouvellement de notre démocratie. Ce ne sont ni des fardeaux, ni des cadeaux.

Etat des lieux

Les Marianne de la diversité demandent :

• qu’au au sein de chaque parti, soit mis en place, un outil statistique objectif et fiable qui puisse mesurer et chiffrer de façon incontestable le pourcentage de femmes et de personnes issues de la diversité (à partir d’une démarche volontaire des personnes). Cela concerne les instances dirigeantes mais aussi et le fonctionnement à l’échelon national, régional et local.

• Qu’à l’instar des entreprises (publiques et privées) signataires de la Charte de la Diversité, que les partis s’engagent à communiquer dans leur bilan annuel, ces données sociales.

• Nous demandons que les commissions d’investiture soient composées à parité hommes /femmes et qu’elles s’ouvrent à la diversité.

Reconnaissance des compétences et des mérites

La participation des citoyens à la vie publique et politique est le premier fondement de notre démocratie. Il est constitutif de notre pacte républicain. Les femmes comme les personnes issues de la diversité sont des électeurs comme les autres et souhaitent être regardés en fonction de leurs mérites et de leurs seules compétences et non en fonction de leur sexe ou de leur origine réelle ou supposée, les assignant ainsi à une fonction identitaire. Dans nos assemblées, ces électeurs ne sont pas suffisamment représentés : 12,9 % de femmes à l’Assemblée Nationale, zéro pointé en matière de diversité.

Un Volontarisme Républicain

Pour retrouver un cercle plus vertueux, Les Marianne de la diversité appellent les partis

• A élargir les bases de recrutement de leurs militants de leurs responsables, de leurs candidats et de leurs élus, afin de prendre mieux en compte la diversité sociale, du genre et de l’origine.

• A détecter et à recenser dans le champ associatif, social, culturel, sportif, universitaire de nouveaux talents, de les former et de les rendre visibles.

• A instituer la parité et la diversité dans les exécutifs régionaux, départementaux et locaux.

• A ouvrir leurs portes aux jeunes en conduisant une politique offensive de stages pour devenir un lieu privilégié d’apprentissage et d’engagement civique (stages de découverte de 3ème, professionnalisation, etc.)

Article 4 : Les Marianne de la Diversité

Notre Engagement Parce qu’elles sont des républicaines convaincues, les « Marianne de la Diversité » entendent combattre les inégalités de traitement et les discriminations en politique ; Parce que chaque jour les femmes et les personnes issues de la diversité sont porteuses de talents et de compétences.

Les Marianne de la Diversité s’engagent

• aux côtés des partis politiques volontaires, pour accompagner leur démarche de changement ;

• à travailler et à collaborer avec eux, en vue de recenser et de rendre visibles Les femmes et toutes les personnes issues de la diversité.

• à lutter contre l’abstention, nos adhérent(e)s et sympathisant(e)s s’engagent par des actions concrètes et de proximité à mobiliser les jeunes et les femmes notamment, en vue d’une inscription massive sur les listes électorales.

Notre Volonté, c’est l’égalité, votre devoir, c’est l’appliquer
***

http://www.lesmariannedeladiversite.org/article.php3?id_article=56

Pourquoi Les Marianne de la Diversité ?

par Les Marianne de la Diversité

Les Marianne de la Diversité est une association de femmes et d’hommes engagés, républicains convaincus pour qui la diversité est un cadeau et non un fardeau. Divers par leurs origines, leurs parcours, leurs histoires, ils entendent inscrire la diversité féminine comme un atout pour renforcer notre cohésion sociale. C’est une association laïque, un mouvement national, composé de 8 antennes régionales qui souhaitent, par l’exemplarité, donner toute leur place dans la République aux femmes soucieuses de s’engager et de transmettre leurs savoirs, leurs compétences leurs histoires et leurs mémoires.

« Les Marianne de la Diversité » ont pour objet :

• la promotion de la diversité comme un enjeu démocratique et un facteur de renouvellement d’une République réconciliée. Cela passe par la représentativité de cette diversité dans les champs social, économique, culturel et politique,

• la mise en valeur individuelle et collective des femmes et des mères issues de la diversité sociale et culturelle française, afin de favoriser l’exemplarité et les identifications positives,

• La défense active et concrète du droit de chacun de vivre pleinement sa singularité culturelle dans le respect de la dignité de la personne, conformément à la déclaration des droits de l’Homme.

• La prévention de toutes les formes de discriminations directes et indirectes dont peuvent être victimes les jeunes filles, les femmes ou les mères en France,

• Le dialogue fécond des cultures et des religions pour favoriser la reconnaissance mutuelle, notamment dans le pourtour du bassin euro méditerranéen et dans le cadre du dialogue Nord-Sud et Sud-Nord.

http://www.lesmariannedeladiversite.org/article.php3?id_article=11


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Messages

  • Votre article est tellement vrai, issu de la diversité, j’ai en,gagé un bras de fer avec mon parti pour bien figurer sur une liste aux régionales 2010.
    Ce qu’il y a de plus étonnant, un homme (peu importe sa qualité) que le vote des militants avaient placé après moi se retrouve devant moi après décision arbitraire de quelques membres d’une commission !!!
    Ou est passé la démocratie ?

  • Bonjour,

    Une cérémonie a lieu à la Préfecture de Colmar le vendredi 27 mai 2011 à 18 heures durant laquelle été remise « La Marianne de la Parité ». D’autres organisations de ce type ont eu lieu dans différentes régions françaises.
    Que des associations féminines organisent ce genre de manifestation dans le but de faire évoluer les mentalités n’est pas à mettre au bénéfice des hommes.

    La parité ne cache t’elle pas la forêt encore dense des disparités entre les hommes et les femmes !

    Quand arriverons-nous à une véritable égalité entre tous les êtres humains ? A quand les mêmes droits pour tous ? Je précise qu’en m’exprimant ainsi, je ne parle pas à la place des femmes mais, je parle des femmes en tant qu’homme.

    La majorité des demandes des associations féminines notamment dans le domaine familial ou professionnel sont pourtant légitimes.

    A celles et ceux qui me disent que tout va trop vite pour la gent féminine, je réponds ceci :
    François POULLAIN DE LA BARRE, ( écrivain, philosophe) dans son livre - De l’égalité des sexes publié en 1673 - disait à son époque : « Toutes les lois ne semblent n’avoir été faites que pour maintenir les hommes dans la possession où ils sont… »

    André BRETON ( écrivain poète) de notre époque écrit :
    « Le temps serait venu de faire valoir les idées de la femme aux dépens de celles de l’homme dont la faillite se consomme assez tumultueusement aujourd’hui. »

    A ceux et celles qui me disent que le féminisme est une lutte d’arrière-garde, je réponds ceci :
    Les problèmes d’égalité, d’oppression, de maltraitance… sont toujours omniprésents :

    • Différentiel des salaires – 20 % voire plus en défaveur des femmes.
    • 85% des emplois précaires sont occupés par des femmes.
    • D’année en année, l’exclusion touche davantage les femmes
    • Il y a 85% d’hommes sur les bancs de l’Assemblée Nationale.
    • 80% des tâches ménagères sont encore le privilège des femmes.
    • Une femme est violée toutes les dix minutes en France.
    • La discrimination et la domination sont décriées mais pas toujours combattues.
    • Chaque année en France, plus de 2,5 millions de femmes souffrent de violences conjugales et presque autant de harcèlement dans l’espace public. Tous les deux jours et demi, une femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-compagnon.
    • La femme accomplit toujours ce qu’elle appelle « la double journée ».
    • La femme doit toujours se justifier, prouver ses capacités.
    • La femme doit faire parfois un choix entre sa vie professionnelle et sa vie familiale.
    • Les traditions mettant en danger la santé des femmes perdurent même en France.
    • Les retraites des femmes sont nettement inférieures à celles des hommes
    • Certains hommes refusent ou paient partiellement la pension alimentaire de leurs enfants.
    Cette liste est malheureusement loin d’être exhaustive….

    Le temps n’est-il pas venu aux hommes de faire de la place aux femmes dans un état d’esprit de parfaite coexistence ? Les droits fondamentaux de la personne ne sauraient être reconnus aux uns et refusés aux autres Il nous faut imaginer les contours d’une nouvelle complémentarité et complicité.
    A quand la liberté de choisir pour tous les êtres humains ?

    .

    RICHARDET Patrick
    ( 03.89.79.36.65
    Courriel : paricha@free.fr
    Auteur du livre
    Sujet féminin – Témoignages de femmes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.