ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > " Azrayen’ ", guerre d’Algérie en BD

" Azrayen’ ", guerre d’Algérie en BD

Dupuis, Collection Aire Libre.

mercredi 17 mars 2010, par PHF

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


Azrayen

Auteur : Frank Girou

Illustrateur : Lax

édution : Dupuis

collection : Aire Libre

2004

Thématiques : histoire, guerre d’Algérie, tabou, décolonisation, horreur et absurdité des guerres.

En découvrant le petit carnet contenant les réflexions de son père, appelé dans l’armée française pendant la guerre d’Algérie, Frank Giroud a eu envie d’écrire une bande dessinée pour parler de ce conflit si longtemps tabou. Il lui faudra dix années pour mener à bien ce projet. Azrayen’ raconte l’enquête menée par des militaires français pour retrouver une compagnie entière, mystérieusement disparue au cœur des montagnes kabyles. Cette intrigue donne naissance à un superbe récit pour dire l’absurdité et l’horreur de la guerre, porté par le dessin tranchant de Lax, plein d’acuité et d’humanité. 

Tome 1

Algérie 1957. Au cœur de la guerre qui oppose l’armée française aux rebelles luttant pour l’indépendance de leur pays, un événement préoccupe au plus haut point l’état-major français : une section de vingt-deux hommes a disparu, avec armes et bagages, depuis deux semaines. Cette section, composée de harkis, ces Algériens enrôlés dans l’armée française, est commandée par le lieutenant Messonnier. Le capitaine Valéra, chargé de retrouver Messonnier et sa section, mène son enquête dans les montagnes kabyles, là même où la section s’est évanouie. Messonnier et ses hommes sont-ils passés à l’ennemi ? Ont-ils été exterminés par les groupes armés du F. L. N., le Front de Libération Nationale algérien ? Messonnier a-t-il été trahi par son second, Mohan Djeddar, qui fut un militant du F. L. N. avant de rejoindre l’armée française ? Étrange personnage que ce Messonnier. Surnommé Azrayen’, l’Ange de la Mort selon les croyances populaires kabyles, Messonnier a été l’amant de Takhlit Allilat, une jeune institutrice berbère. Pour le capitaine Valéra, le témoignage de Takhlit est donc des plus précieux s’il veut avoir une chance de retrouver Messonnier. Et bien malgré elle, Takhlit participe aux recherches.

Tome 2

Suite et fin à casser les yeux
Algérie, 1957. Le lieutenant Messonnier et sa section ont disparu dans les montagnes kabyles. Ce second tome d’Azrayen’ mène le capitaine Valéra à leur recherche jusqu’à l’ultime issue de son enquête. Fin étrange et terrible, surprenante, où toutes les apparences sont balayées d’un seul coup par une intervention inattendue du destin. Comme si la disparition de Messonnier et de ses hommes devait symboliser l’effrayante inutilité de la guerre en général et de celle d’Algérie en particulier.
Une œuvre forte et délicate sur un sujet sensible

En France, comme en Afrique du Nord, les plaies ouvertes par la guerre d’Algérie sont encore loin d’être refermées. En inscrivant son récit dans ce contexte particulièrement sensible, Frank Giroud n’a pas choisi la facilité. Mais sa formation d’historien, ses qualités de scénariste comme son humanisme lui ont permis d’éviter le piège du manichéisme.
Dessinateur réaliste à la technique irréprochable, Lax a pour la circonstance réinventé son propre style, qui est devenu depuis, avec "Le Choucas", sa marque de fabrique.
La conjonction de ces deux grands talents engendre une œuvre forte et profondément humaine.

À leur sortie, en 1998 et 1999, les deux volumes d’Azrayen’ ont été plébiscités par la presse et les libraires, et par un public de plus en plus large (plus de 60 000 exemplaires vendus, soit 30 000 exemplaires par titre à la fin de l’année 2003).
L’intégrale reprendra, complètement remaquetté pour l’occasion, l’exceptionnel dossier de 22 pages illustré de photos, de croquis et d’aquarelles, paru à l’époque dans le tome 2 d’Azrayen’.


Avis de Lionel :

Azrayen est un ouvrage sur la guerre d’Algérie mais c’est avant tout un ouvrage personnel. La guerre n’est pas traitée comme un fait historique, elle est mise en rapport avec l’humain, les sentiments.

http://www.dupuis.com/catalogue/FR/al/3680/azrayen_edition_integrale.html


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.