ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > "Ma circoncision"

La circoncision vu par l’enfant !

"Ma circoncision"

Édition Bréal dans la Collection Bréal jeunesse

mardi 6 juillet 2010, par PHF Rédacteur

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


Auteur : SATTOUF Riad

Éditeur : Bréal

Collection : Bréal jeunesse

Planches : 94

Parution : 02/2004

Résumé : “ Quand j’avais huit ans, je vivais en Syrie, un pays situé au Moyen Orient, au nord d’Israël. A cette époque, mes cousins et moi étions des maîtres de guerre cimmériens, car nous avions vu les aventures de notre frère Conan sur une cassette vidéo que mes parents avaient louée. Nous faisions également pipi côte-à-côte dans les champs. ”

Le héros de ce livre s’aperçoit alors d’une différence physiologique entre lui et ses cousins, sur laquelle il s’interroge.

Son zobi est une trompe, ceux des cousins des champignons. Ignorant tout de l’opération (dont ses cousins ne se souviennent pas), il se demande s’il est normal jusqu’au jour où son père l’informe qu’il a décidé de le faire circoncire.
Il va devenir un maître de guerre comme ses cousins et on lui promet en plus un Goldorak ! Mais la réalité est plus dure : on lui coupe le zizi et du Goldorak il ne verra pas l’ombre. Un récit plein d’humour par l’auteur du Manuel du puceau.

Source : http://www.editions-breal.fr/fiche-ma-circoncision-1165.html


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.