ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > "FRANÇAIS D’AILLEURS"

collection de récits sur la migration .

"FRANÇAIS D’AILLEURS"

éditions Autrement jeunesse.

vendredi 19 mars 2010, par PHF

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


FRANÇAIS D’AILLEURS

Une nouvelle collection de docu-fictions sur l’histoire de l’immigration en France, pour les enfants de 9 à 13 ans, aux éditions Autrement en collaboration avec la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

L’histoire de l’immigration aux 19ème et 20ème siècles a façonné le paysage social et culturel de la France contemporaine. Raconter les destins singuliers des immigrants en France permet de redécouvrir l’Histoire de notre pays et de créer un dialogue interculturel, loin de la simplification, de la schématisation et des clichés. La collection Français d’ailleurs traite l’histoire, riche et complexe, de la mosaïque des migrant en France.

Notre Histoire vue à travers l’histoire singulière d’un enfant immigrant en France. Une histoire peuplée de souvenirs et d’anecdotes, mais également marquée par les grands événements historiques de l’époque. Un récit passionnant, des ouvrages richement illustrés, et complétés par un cahier documentaire sur la période afin d’approfondir ses connaissances sur le sujet.

**************************************************************

ADAMA OU LA VIE EN 3D

Illustrateur : Olivier Tallec

Auteur : Valentine Goby

2008

C’est la fête du foyer des Tilleuls à Saint-Denis. Adama est fier de jouer du djembé avec les autres musiciens africains. Mais ce soir-là, une descente de police vient gâcher la fête. Ibrahima, un ami de son père, est arrêté car il est sans-papiers… Adama, qui ne connaît pas le Mali, voudrait comprendre pourquoi personne ne veut y retourner, pourquoi des gens risquent leur vie pour entrer en France et travailler pour une misère. Quand son père lui annonce qu’il va rentrer au pays pour inaugurer une école, Adama rêve de partir avec lui. Le jeune garçon fait des efforts pour améliorer ses notes à l’école et mériter son voyage. Et un beau jour, c’est le départ. Adama découvre alors tout ce qui le sépare de sa famille, mais aussi ce qui le rapproche. Il en reviendra grandi… Le personnage d’Adama s’adresse ici directement au lecteur. Les phrases s’enchaînent rapidement pour produire un discours très rythmé, dynamique et oral. Adama nous raconte son histoire, la vie quotidienne à Saint-Denis, celle de son père, immigré malien, d’abord seul à Paris puis rejoint par sa famille suite au regroupement familial. Il nous raconte aussi son image fantasmée du Mali : les paysages de terre rouge, mais aussi la misère, la faim… ce qu’on lui a appris de l’Afrique à l’école. Son voyage final sera l’occasion de s’ouvrir à une culture et une famille qu’il ne connaissait finalement pas et qui sont aussi les siennes… Les illustrations touchantes et colorées emportent le lecteur entre l’Afrique et la France sur les airs du djembé d’Adama, et tout comme lui, il ressort grandi et heureux de son voyage intérieur.

**************************************************************

CHAÏMA ET HASSAN

Auteur : Valentine Goby

Illustrateur : Ronan Badel

2009

Chaïma quitte le Maroc avec sa mère pour rejoindre Hassan, son grand-père, à Marseille. Il est gravement malade, et les deux femmes viennent s’installer en France pour s’occuper de lui. Chaïma prend soin de son grand-père tous les jours après le lycée, pendant que sa mère travaille comme aide-soignante. Elle découvre ses conditions de vie difficiles en France, loin des représentations qu’il en faisait quand il rentrait au Maroc… Il lui raconte aussi son passé de soldat dans l’armée française, son dévouement et l’abandon de l’État français après la guerre. Chaïma est touchée par cette histoire, mais elle rêve aussi de sa vie, aspire à plus de liberté. Elle vient d’entrer en première L, s’est fait de nouveaux amis qu’elle voudrait bien accompagner le soir au ciné-club… Un jour, Hassan doit être hospitalisé. Chaïma vient lui rendre visite, munie d’un enregistreur, pour recueillir ses souvenirs. Quand il décède, elle prend pleinement conscience du sacrifice de son grand-père et des possibilités qui s’offrent à elle grâce à lui… À travers l’histoire de Hassan se dévoile la réalité des premiers immigrés d’Afrique du Nord, oubliés par la France qui les avait sollicités. Un récit à deux voix, poignant et sensible, qui confronte deux histoires d’immigration marocaine s’éclairant l’une l’autre.

**************************************************************

LE CAHIER DE LEÏLA

Illustrateur : Ronan Badel

Auteur : Valentine Goby

2007

1963 : la famille de Leïla vient de rejoindre le père, ouvrier des usines Renault à Billancourt. Dans ses montagnes de Kabylie, Leïla attendait cet instant depuis toujours. Dans son journal intime, elle nous raconte la découverte de ce nouveau pays, ses joies, ses peines, avec toujours, dans le cœur, le souvenir de son pays natal.

**************************************************************

LE RÊVE DE JACEK

Illustrateur : Olivier Tallec

Auteur : Valentine Goby

2007

1931, Dourges, dans le Nord. Jacek va avoir 15 ans. Il vient de terminer l’école et brûle de découvrir l’univers fascinant de la mine, son rêve depuis toujours…
C’est tout l’univers de la Petite Pologne des corons qui revit ici. De l’arrivée des mineurs polonais en France après la Grande Guerre jusqu’à leur retour forcé au pays suite à la crise des années 1930, une communauté soudée, haute en couleur, avec la mine chevillée au corps.

**************************************************************

LE SECRET D’ANGELICA

Illustrateur : Ronan Badel

Auteur : Valentine Goby

2008

Parmi les fermes d’un petit village du Lot-et-Garonne, on trouve la métairie où vivent Angelica et sa famille. Son frère jumeau Pietro, est mort l’hiver passé des suites d’une pneumonie causée par le froid. Mais il réapparaît à ses côtés sous l’apparence d’un spectre nuageux pour la soutenir et l’encourager dans sa quête de liberté. Elle trouve également un appui et un réconfort auprès de Jean-Pierre, son ami avec qui elle partage ses premiers désirs de femme. Lorsque ce dernier lui présente son père qui travaille dans un atelier d’imprimerie, elle n’a plus qu’un rêve en tête : celui de devenir imprimeur afin d’échapper à son destin de femme-esclave. Un projet violemment désapprouvé par sa famille où la femme n’a d’autres vocations que de servir son mari, entretenir la maison et participer aux travaux agricoles. Angelica se heurte à un père exigeant et rationnel, parfois véhément… À travers la fragilité et la détermination du personnage d’Angelica, se dévoile la réalité des immigrés italiens dans la France des années 1930. On assiste au combat d’une jeune adolescente partagée entre le poids d’un héritage culturel lourd et ses désirs d’émancipation. Un ouvrage sensible et intense.

**************************************************************

THIÊN AN OU LA GRANDE TRAVERSÉE

Auteur : Valentine Goby

Illustrateur : Ronan Badel

2009

1979. Thiên An a 11 ans. Il est d’origine vietnamienne et vit avec son père dans le 13e arrondissement de Paris. Au collège, son professeur de français donne pour sujet de rédaction : « Racontez l’expérience la plus marquante de votre vie ». Convaincu par son cousin, il décide de retracer la terrible traversée de la mer de Chine vécue deux ans auparavant, lorsqu’il quitte, avec son père et une partie de sa famille, sa ville natale Hoi An, pour commencer une nouvelle vie en Europe. C’est la première fois, depuis son arrivée en France, qu’il évoque son expérience de boat people, aux frontières de la vie et de la mort. Parallèlement, le père reçoit un courrier qui l’avertit que sa femme et ses deux plus jeunes enfants ont réussi à entreprendre le voyage à leur tour, clandestinement, pour les rejoindre en France… À travers les souvenirs douloureux du jeune garçon, le récit évoque simultanément le voyage de Thiên An, les souvenirs de son pays et de son voyage vers la France, et celui de sa mère, où la peur du danger est mêlée à l’excitation des retrouvailles.

Information tirées de : www.autrement.com


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.