ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > "Il était une fois rien", "BAC, boîte à chique", par l’auteur algérien (...)

Recueil de caricatures sur la vie algérienne

"Il était une fois rien", "BAC, boîte à chique", par l’auteur algérien SLIM.

Entreprise nationale des Arts Graphiques. Algérie.

lundi 22 mars 2010, par PHF rédacteur

Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative


Il était une fois rien et BAC (boite à chique)

Auteur : SLIM

édition : l’Entreprise nationale des Arts Graphiques

2004 (réédition)

Recueil de caricatures sur la vie algérienne. Politique, culture
et mode de vie algérien.

Il était une fois rien :

58 pages

1983

Dans les années 80 chaque semaine le magazine "Algérie actualité" publiait une page qui reprenait le quotidien misérable des algériens. L’absurde régnait en maître et les magouilleurs s’en mettaient plein les poches tout en donnant des leçons aux naïfs qui les écoutaient. A cette époque, les algériens ne se doutaient pas qu’ils allaient entrer dans la terrible "décennie noire". Maintenant c’est fait.

BAC (boite à chique) :

Collection 40 ans de bande dessinée et de dessin de presse

76 page

2OO2

Du milieu des années 1980 à 1989 environ, Slim réalisa une page satirique pour l’hebdomadaire Révolution Africaine publié à Alger, sous le nom de BAC (Boîte A Chique)
Cet album recueille une partie des BAC.

SLIM :

Slim : journaliste, caricaturiste de presse et bédéiste né en 1945 à Sidi Ali Benyoub en Oranie dans l’Ouest de l’Algérie. Auteur de nombreux albums BD distribués en Algérie et en France, Slim collabore avec de nombreux journaux et magazines internationaux. Il participe également à la création artistique des campagnes publicitaires de grands groupes mondiaux.

Article :

L’an dernier, Slim faisait figure de grand absent de la première édition du Festival international de BD d’Alger. L’exposition qui lui est consacrée cette année devrait être l’un des clous de la seconde édition du Fibda qui se tient du 14 au 18 octobre. 

C’est en 1969 que Slim se fait remarquer par la publication d’un strip quotidien dans le journal El Moudjahid. Suivront dix albums de bandes dessinées et de dessins, dont certains célèbrent les aventures de Bouzid et Zina, un couple made in Algeria. Durant cette époque, il dessine également pour Algérie-Actualité, La République, Révolution Africaine, puis El Manchar. 

De son vrai nom Menouar Merabtène, Slim est né en 1945 à Sidi Ali Benyoub près d’Oran. Ancien élève de l’Institut d’Audiovisuel d’Alger, il s’initie au cinéma d’animation en Pologne, aux côtés de Nehrebtcki, en 1967. De retour à Alger, il réalise deux films d’animation, Un drôle de magicien et Gallal, gasba et dinars. Il récidivera avec Bouzid et la superamine (Prague, 1971) et Bouzid et le train (Bratislava, 1983). 

Lorsqu’il quitte Alger au début des années 1990 pour le Maroc, Slim collabore à Rivages, La Vie économique, Les Nouvelles de Tanger, À l’Affiche. 
A Paris ensuite, il travaille pour le quotidien L’Humanité et publie des dessins dans plusieurs journaux et magazines. S’il est l’un des doyens de la BD en Algérie, Slim, qui expose régulièrement ses planches, est aussi l’un des plus connus. 

Wolinski a dit de lui : « Si vous voulez en même temps vous amuser, et vous instruire, lisez les aventures de Bouzid. Vous comprendrez tout ce qui se passe en Algérie. » 

En 2004, l’Entreprise nationale des Arts Graphiques a réédité trois albums de Slim. Il s’agit de Moustache et les frères Belgacem, de Il était une fois rien et de La boîte à chique. 


Avis de Lionel

La caricature tout le monde connait mais en Algérie comment
ça se passe ? Grâce à Slim, découvrez la politique d’un pays
sous un angle humoristique mais judicieux.


Bibliographie :

Moustache et les frêres Belgacem (1968)

Zid Ya Bouzid (1969)

Oued Side Story (1970)

Do Ré Mi Fakou ! (1971)

Taoura, Taoura...(1973)

La grande Kechfa (1973)

Chkoune kidnapali Zina diali (1974)

Les Pénuristes (1974)

Il était une fois Rien (1983)

L’affaire des "Jil" (1985)

Il était une fois Rien II (1986)

Bouzid à Paris (1987)

Dessins de presse (1989)

La boite à chique (1989)

Bouzid et le vote (1991)

Le monde merveilleux des Barbus(1995)

Aïnterdit (1996)

Retour d’Ahuristan (1997)

Walou à l’horizon (2003)

Site de Slim : http://www.mdigooti.com/slim/lesite/go.html

Source : http://www.algeriades.com/news/previews/article590.htm ; www.maghreb-bd.org ; www.mesk-ellil.com ;


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.