ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > Le combat ordinaire

La vie d’un homme. La vie en France. Des thèmes touchants et proches.

Le combat ordinaire

Dargaud.

mardi 23 mars 2010, par PHF rédacteur

Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative


Le combat ordinaire

Auteur/illustrateur : Manu Larcenet

éditeur : Dargaud

4 tomes

Thématiques : la vie, l’amour, les petits soucis du quotidiens, l’actualité, la depression, le renfermement sur soi.

L’histoire :

Marco a quitté Vélizy pour la campagne. Il a quitté son psy parce qu’il trouve qu’il va mieux. Il a quitté son boulot de reporter parce qu’il en a marre de photographier “des cadavres exotiques ou des gens en passe de le devenir”. À part ça, tout va bien. Il a un frère complice (rigolades et gros pétards) qui l’appelle Georges et réciproquement, à cause de John Malkovich qui disait dans Des souris et des hommes : “J’aurai un petit lapin et je l’appellerai Georges, et je le garderai contre mon cœur.” Il a des parents au bord de la mer. Un papa tout ratatiné qui oublie le présent mais se rappelle très bien la couleur de la robe de sa mère le jour de son mariage. Une maman qui s’inquiète pour lui, sa constipation, son avenir et le cancer du poumon qu’il va sûrement choper, comme le fils de Mme Bergerin.

“C’est l’histoire d’un photographe fatigué, d’une fille patiente, d’horreurs banales et d’un chat pénible”, écrit Larcenet. C’est aussi un scénario parfaitement maîtrisé, drôle — de cette drôlerie complice qui évite l’ironie — et tendre, en totale osmose avec un dessin hypersensible au bonheur et à la détresse. (Sans parler du chat ou d’Emilie, le moindre canapé est craquant.) Le combat ordinaire, histoire légère et bouleversante d’une renaissance, est l’album le plus personnel de Larcenet.


Avis de Lionel :

C’est la vie d’un homme dans laquelle on retrouve un bout de soi, pas exactement la même chose, mais quelque chose que l’on comprend. Les émotions filtrent aux travers du dessin et de l’histoire. Une BD à lire, pour ouvrir le dialogue.


Tome 1 : le combat ordinaire 2003

« Premier tome excellent. Un type angoissé qui fume des pétards avec son frangin, qui va chez le psy, qui a peur de s’investir dans la vie...émouvant par moments et comique aussi. »

Tome 2 : Quantité négligeable 2004

« Encore meilleur, plus profond, plus incisif et un peu plus sombre que le premier tome, avec des sujets plus graves (la maladie, la mort, le racisme) toujours abordés avec le même tact et la même intelligence. »

Tome 3 : Ce qui est précieux 2006

« C’est drôle, c’est triste... C’est la vie !!
Larcenet réussi l’exploit de nous faire vibrer sur le thème de la Vie Ordinaire !
Cette BD arrachera un sourire et/ou une larme aux plus endurcis.
Une BD incontournable à lire de 7 à 77 ans. »

Tome 4 : Planter des clous

« On est forcément moins surpris par ce 4ème tome qui est dans la veine des premiers, car on commence à connaître les états d’âme et les réactions du quidam !
Ces choses de la vie sont toujours bien observées mais tellement présentes dans l’actualité qu’on est moins dépaysé que dans les tomes précédents.
Mais c’est le genre de bd qui peut et même doit se relire plusieurs fois contrairement à d’autres. »

Source : www.bedetheque.com


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.