ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > Les mésaventures de djin faraon

Les mésaventures de djin faraon

Éditions Entreprise nationale des Arts graphiques (ENAG) Alger

lundi 22 mars 2010, par PHF Rédacteur

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


Auteur : Abdelhalim Riad


Éditeur :
Entreprise nationale des Arts graphiques (ENAG) Alger

Planches : 44

Parution : 2002

Thématiques : Humour, Diversité, Tolérance

Résumé : L’œuvre Les mésaventures de Djine Faraon est une parodie sur les djins. "Faraon" lui, a élu domicile dans une boite de tabac à priser avec laquelle il vit une multitude de mésaventure aussi désopilantes les unes que les autres.

Note de l’éditeur : Ancrage-éclairage de l’Art de ce "gai-vivre" que l’univers de cette culture du "satyricon" typiquement méditerranéenne, qui reconstitue, par la pensée de la bulle bien des discours iconiques, gaillardement et savoureusement trempés dans les turbulences contrastées de notre mouvance vécue au rythme de nos rires et de nos larmes.

Ce panoramique incruste cicatriciellement quarante ans de nos totems et de nos tabous, le talent aidant de nos dessinateurs ; cette série désopilante, déconcertante... que l’Entreprise Nationale des Arts graphiques (ENAG), dans la perspective enthousiasmante de l’année de l’Algérie en France, réédite, après un lifting conjoncturalisé éditorialement : pour dire, monter et révéler la griffe algérienne dans le gotha du IXe art, et investir dans les polyphonies concertatives artistique et intelectuelles des aires communicationnelles mondiale, un espace, une confluence, et noué une agora de choix digne de nos ancêtres rupestres de Tassili qui, jadis avaient inventé la graphie de l’image.

puisse chaque album de cette série anthologique contribuer picturalement à s’insérer comme une passerelle tendue entre ces rives qui nous séparent et nous unissent en même temps, comme une jouvence, un élixir d’amitié, de paix et solidarité.

Ouvrage disponible à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe


Avis de Florian Grand : Humour et diversité culturelle, tel est le sens de cette BD. Pour s’ouvrir à la tolérance avec humour, cette BD nous transporte dans le monde du Djin Faraon. Ce monde de mixité est essentiel pour mieux comprendre les questions de notre temps autour de la diversité.


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.