ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > "Les soirées d’Abdulah", récits dénonçant le racisme anti-maghrébin

Racisme Immigration

"Les soirées d’Abdulah", récits dénonçant le racisme anti-maghrébin

Édition Futuropolis dans la Collection X

mardi 6 juillet 2010, par PHF Rédacteur

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


Auteur : Boudjellal Farid

Éditeur : Futuropolis

Collection : Collection X

Planches : 26

Parution : 10/1985

Résumé : Les beurs, certes oui... Mais avant eux il y avait déjà, comme un signe avant-coureur, le prophète Boudjellal et son personnage Abdulah. Des soirées pas comme les autres dans les rues chaudes et silencieuses de la ville. De drôles de jeux s’organisent mais il vaut, parfois, mieux en rire. Le quotidien d’un immigré algérien au prise avec le racisme…

Avis : Publiées initialement dans Charlie, ces histoires courtes ont été reprises dans un petit album par Futuropolis en 1985. Ce sont deux histoires courtes d’une quinzaine de pages accompagnées de petits strips. Le thème est la difficile vie des immigrés maghrébins en France à une époque où il n’était pas encore question de beur mais d’immigré arabe et où ils parlaient encore mal le Français avec l’accent Algérien.

"Les soirées d’Abdulah" racontent le mépris avec lequel le pauvre Abdulah est traité par tous, la différence de comportement des français de base qui vouvoient les autres mais tutoient l’indigne arabe, les problèmes administratifs qu’il perd sa vie à régler car il n’écrit pas le Français et car personne n’est là pour lui simplifier la vie, bien au contraire, etc...

"Ratonnade" pour sa part est le récit maquillé pour ne pas effrayer un jeune enfant des violences physiques faites à un arabe. Le contraste entre les mots doux-amers du narrateur et la dureté des images est assez fort. Et autour de ces deux histoires, l’auteur nous offre quelques strips où l’humour noir se mêle aux mots criants de vérité.

Le tout est présenté sous un graphisme noir et blanc relativement original et assez maîtrisé. Sympathique et agréable à la lecture. Un livre témoignage sur une forme de racisme anti-maghrébin qui parait un peu désuette de nos jours mais qui n’a sans doute fait qu’évoluer sous une autre forme. A savoir que ces histoires courtes ont été recueillies ensuite dans l’intégrale de l’Oud parue chez Soleil.

Ro.

Source : http://www.bdtheque.com/main.php?bdid=5010&action=6


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.