ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Education , 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action (...) > Textes et mots d’élèves > Lycée de l’Authié Doullens > Lettres à Mai Lin

Rencontre à Doullens

Lettres à Mai Lin

année scolaire 2011/2012

mardi 3 janvier 2012, par Frederic Praud

une rencontre émouvante pour les élèves et le témoin... une rencontre riche en émotions

Mai Ling, cette petite souris au cœur tendre. Toute gentille et prête à tout, Courageuse pour les siens mais aussi pour elle-même. Elle parlait de son histoire avec tellement de passion, comme si elle n’était pas touchée par son vécu. Elle nous a dit qu’elle nous aimait mais nous aussi on l’aime. Elle était si joyeuse quand elle nous a fait part de son histoire. La chose qui m’a le plus touchée, c’est quand elle a raconté que son fils l’avait insulté et qu’il a dit qu’il ne voulait plus d’elle et ne voulait ne plus la voir. Quand elle nous a dit au revoir j’étais heureuse d’avoir entendu son témoignage tellement vrai et raconté avec tellement de douceur.
Lors des deux histoires j’ai découvert que d’autres personnes, quand ils étaient jeunes, ont vécu des histoires assez dures. Alors essayons d’arrêter de nous plaindre et pensons à ces personnes.

LESIEUX Marion 2nde 3
Maï-Ling , Johanna Jadin

L’histoire touchante de Maï-Ling m’a beaucoup fait réfléchir, tout d’abord sachant qu’elle n’a jamais été << rancunière >> envers les personnes qui lui ont fait tant de mal dans sa vie .
Je ne sais vraiment pas comment elle arrive à être aussi gentille avec tous les malheurs qu’elle a vécue et qu’elle n’en veuille à personne.
Son histoire m’a aussi fait découvrir que nous sommes bien égoïstes dans ce monde pour certains, dont moi ; on se plaint règulièrement d’aller en cours alors que d’autres comme Maï-Ling rêvait d’être à notre place au lieu de devoir aller chercher de l’eau , pieds nue et ne mangeant qu’à peine une fois par jour .
Son histoire a vraiment touché tout le monde à mon avis, c’était vraiment une bonne expérience qui serait volontier à refaire.
Johanna Jadin 2nd2

J’ai beaucoup aimé la première intervenante, Maï-ling. Son histoire était vraiment intéressante, j’ai été émue par ses anecdotes qu’elles soient d’enfance ou non car elle a eu une vie difficile : « jusqu’à il n’y pas encore très longtemps ». J’ai trouvé intéressant car malgré les maltraitances de sa belle mère, ce qu’elle lui faisait endurer : elle a le courage de venir à nous pour nous raconter son passé. Les passages qui m’ont le plus marquée, c’est quand elle nous a raconté qu’elle devait mendier pour retrouver l’argent qu’elle perdait quand elle allait faire les courses pour que sa « pute » de belle mère ne la dispute pas à son retour . Elle allait même mendier dans une église...Ou encore qu’elle devait traverser pour ramener de l’eau pour la maison, et ce n’était pas qu’un bidon d’eau qu’elle portait sur ses épaules. Et le plus courageux dans toutes ses anecdotes, avec sa belle mère ou autre personne, elle n’a aucune rancune, elle ne leur en veut pas.
Sarah D.
Maïl-Ling , Alexis Paszko


Paroles qui ont su me toucher

Un sentiment qui a su me pénétrer

Une peine qui s’est installée

Mais avant tout il y a le respect

Une pensée assez encadrée

Peu de mots pour exprimer

Ce que cette personne nous a donné

Le résultat de son passé

En peu de temps tout le monde est calmé

Le lien est à présent noué

En peu de temps le cœur a écouté

Cette histoire qui a su me marquer

Des moments renfermés

Que l’on est venu nous raconter

Jusqu’à ce qu’elle rejoigne les cieux

Ce lourd passé se lira dans ses yeux

Laisser parler son cœur

Et pouvoir vider ces horreurs

Pour pouvoir être mieux

Ne pas remplir le système nerveux

Les cordes sensibles de la mémoire

Savent tous nous émouvoir

Une fois touchées elles ne savent s’arrêter

Elles même savent nous bouleverser

Alexis Paszko, élève de 2nde 1


L’intervenante avait peut être plus l’habitude de dévoiler sa vie au public. Elle nous a raconté le meurtre de son grand-père qui a eu lieu devant ses yeux alors qu’elle n’était qu’une gamine, la mort de sa mère, l’irresponsabilité de son père, la tyrannie de sa belle-mère … avec un calme, une sincérité incroyable.

Elle a répondu à nos questions, même sur sa vie familiale avec son mari, ses fils, avec toujours ce sourire plein de gentillesse malgré tous les malheurs qu’elle a vécu.

Son témoignage nous plonge dans son histoire, mais aussi ses sentiments, cette femme possède le pouvoir de décrire chaque petit détail, chaque anecdote, de façon à ce que nous puissions imaginer parfaitement la scène.
Pierre Haccart 2°1


Ma rencontre avec MAI LING
Entre les deux interventions j’ai préféré la 1ére : celle de MAI LING car son histoire m’a profondément touchée et émue.
C’était une personne très gentille.Son histoire m’a ouvert l’esprit sur la vie, cette une personne qui, dans toutes les épreuves ne baissait jamais les bras ; pour moi MAI LING est un modèle à suivre car même si des personnes lui faisaient du mal elle ne leur en voulait pas.
Quand elle nous a raconté son histoire, a certains moments, j’avais les larmes aux yeux, car son histoire et sa façon de s’exprimer était très émouvante.
A certains moments je me demandais même pourquoi elle ne s’était jamais enfuie ou pourquoi elle n’avait jamais essayé de mettre fin aà sa vie.Dans tous les cas MAI LING avait un moral d’acier.
Après toutes les épreuves qu’elle a endurée elle est toujours aussi forte.
J’aurais aimé passer plus de temps avec elle car pour moi les deux heures ont été trop courtes. Je suis sûr qu’elle avait encore plein de choses à nous raconter mais qu’elle n’en a pas eu le temps.
Il y a une chose qui m’a énormément marquée, c’est quand MAI LING nous a dit : « Je vous aimes » alors qu’elle ne nous connaissait même pas.
Si un jour j’avais l’occasion de la revoir je lui dirais que moi aussi je l’aime car c’est une femme que j’admire beaucoup.
Je n’aurais pas aimé que l’on me traite comme MAI LING a était traitée car c’est une belle et gentille femme .
Je sentais, rien qu’à voir ses yeux et à entendre sa voix que c’était une femme qui n’avait pas eu de chance dans sa vie.
Pour moi qui ais eu beaucoup de mort dans sa famille je savait ce que MAI LING avait vécu quand elle a perdu sa mère, son grand-père … donc quand elle pleurait sur ce sujet, j’étais moi aussi obliger de pleurer.
Je me demande comment des gens pourraient faire autant de mal a une femme avec un aussi grand cœur pour moi ce sont des gens cruels qui ont puent faire ça.
Le soir quand je suis rentrée chez moi j’ai raconté l’histoire de MAI LING à mes parents, je voulais a tout prix qu’ils sachent ce qu’elle a vécu, et tout en racontant l’histoire je voyais ma mère pleurer et mon père qui avait les larmes aux yeux, tout comme moi ils ont été touchés par l’histoire de MAI LING.
Pour moi MAI LING restera à jamais gravée dans mon cœur.

BOURGUIGNON JENNIFER


Première Personne
-  Votre histoire a été très intéressante
-  Car jusqu’au bout, vous avez remonté la pente
-  Vous n’avez jamais abandonné
-  Maintenant vos efforts ont payé
-  Votre mari a voulu briser les liens
-  Mais vous vous êtes battue jusqu’à la fin
-  Vous pouvez être fier de vous
-  Vous avez combattu comme un loup
-  Parfois, vous avez dû avoir des doutes
-  Mais vous avez continué votre roulé
-  Quant à votre belle-mère, elle vous maltraitrait
-  Mais mentalement vous l’a dominiez
-  Puis votre grand père qu’ils ont abattu
-  Vous étiez meilleur que ces intrus
-  Je suis sûr que beaucoup de gens vous félicitent
-  Car des mères aussi déterminées sont presque devenues un mythe.
- 
Maxime Brailly 2°2


*Maï Ling m’a beaucoup touchée.
Son histoire était très triste et elle l’exprimait de façon émouvante.
Je la respecte car comme elle nous a précisé plusieurs fois elle ne hait personne : ce que je ne pourrais pas faire si j’étais à sa place.
Ce qui m’a beaucoup marquée c’est le fait qu’on l’appelait « la petite souris » et ce que les gens de sa famille lui faisaient vivre… (un enfer).
En tout cas, j’ai bien aimé son intervention (car elle m’a appris que la haine envers une ou plusieurs personnes ne servait à rien).
Deffossé Amélie 2nd3


Rencontre avec des migrants
J’ai aimé le premier intervenant car elle expliquait très bien son vécu. Elle détaillait tout sur son enfance, son adolescence, sa vie de couple quand elle est arrivée à Paris. C’était très émouvant, j’étais très attiré par ce qu’elle racontait, elle le racontait avec beaucoup d’émotion grâce a sa voix douce, on pouvait voir les images des endroits que Maï Ling nous décrivait Paris, c’était assez intéressant de savoir comment les autres vivent dans des costumes différents des nôtres.
Lecuyer Nicolas ; 2nd 3.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.