ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Education , 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action (...) > Textes et mots d’élèves > Lycée de l’Authié Doullens > Koné Gongo

Témoin Sénégalais

Koné Gongo

mercredi 16 mars 2011, par Frederic Praud

Gongo Soumboulou Koné - du Sénégal à Saint Denis 93

Rester n’était pas dans mon idée mais il a fallu s’adapter, être actif

Koné Gongo naît en 1942 à Diawara. Formé par l’école française au Sénégal, et reconnaissant à la France pour cette chance, il n’en reste pas moins combatif face à la situation des migrants africains et s’engage par le biais associatif dans sa ville de Saint-Denis. D’une enfance passée dans ce qui n’était alors qu’un petit village, il est envoyé très tôt loin de sa famille pour étudier à l’école française. Il y réussit, et poursuit son parcours jusqu’à trouver des emplois à Dakar puis en Mauritanie. N’ayant jamais pensé jusque là venir en France, un licenciement économique le pousse à choisir cette possibilité. Il découvre les foyers et leurs problèmes inhérents ; petit à petit il en vient à travailler pour l’AFTAM. Installé à Saint Denis, il change de branche professionnelle et travaille en librairie, sans jamais cesser son engagement militant auprès des migrants en France, ainsi qu’auprès du développement de son pays d’origine et de sa ville natale.

http://www.lettresetmemoires.net/migrants-senegal-gongo-kone-ebook-bande-dessinee.htm

GONGO SOMBOULOU KONE, Sénégal
Témoin venu au lycée le 14 décembre 2010

1) Un témoin touchant

Ce personnage est assez touchant, dans son histoire il raconte toute sa vie avec passion. Quand il racontait des moments assez difficiles on voyait la tristesse qu’il avait dans ses yeux. Quand je dis le terme avec passion c’est que nous voyons qu’il aime raconter son histoire. Il voit que tout ce qu’il a vécu c’est une sorte de passé intéressant, un phénomène historique. Il aime beaucoup parler de ses enfants, il est très fier d’eux, ils ont tous un métier formidable avec de très grandes études. Personnellement j’ai aimé ce témoignage, cela permet de voir différentes vies que la nôtre.
Conseil : respecte tes parents, n’oublie jamais qu’ils ont toujours été là pour toi et qu’ils le seront toujours. Travaille bien à l’école, réussis tes études car c’est très important pour la suite de ta vie.

2) Un petit poème

Il est né en 1942, il fut bien marrant ce doit être pour cela que les deux heures ont passé vite.
Il nous a bien fait rire.
Lui qui a connu sa femme de son mariage forcé.
Lui qui a appris à aimer sa femme.
Lui qui est le petit dernier de sa famille.
Lui qui raconte sa jeunesse.
Lui qui parle plusieurs langues.
Lui qui est d’origine BAMBARA.
Lui dont le prénom signifie avertissement.
Lui qui est Sénégalais.
Lui qui ne croit pas au coup de foudre.
Lui qui nous a raconté sa vie.

3) Un Acrostiche sur le témoin

Sa personnalité était
Originale, c’était
Un témoin
Marrant parce qu’il
Blaguait souvent
On a écouté le récit de sa vie avec
Un intérêt multiculturel
L’échange de paroles aurait dû être
Ouvert
Un peu timides nous sommes restés
Sénégal
Apprendre à aimer
Immigré
Naissance
Témoin

Dialecte
Enfance
Naturalisation
Intéressant
Silencieux (nous l’étions)

4) Une enfance difficile

Il est né en 1942, est Sénégalais qui témoigne de sa vie auprès de nous.
Je dois dire que son enfance n’a pas dû être facile, les professeurs étaient stricts, son école n’était pas mixte.
J’ai été surpris d’apprendre qu’il a eu un mariage forcé lorsqu’il avait 19 ans, marié à une fille de 16 ans. Il a ensuite appris à l’aimer et aujourd’hui ils sont toujours ensemble au bout de 50 ans de mariage.
Le message que j’aimerais lui laisser est une bonne continuation, et qu’il profite de la vie.


Voir en ligne : http://www.lettresetmemoires.net/mi...

Portfolio

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.