ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > "Où le regard ne porte pas...", étranger en Italie

Intégration

"Où le regard ne porte pas...", étranger en Italie

Édition Dargaud dans la Collection Long Courrier

mardi 6 juillet 2010, par PHF Rédacteur

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


Auteurs : Georges Abolin ; Olivier Pont

Dessin : Olivier Pont

Éditeur : Dargaud

Collection : Long Courrier

Parution : 01/2004

Tome 1

Planches : 94

Parution : 01/2004

Résumé : 1906, Barellito. Une famille venue de Londres emménage au bord de la mer, dans un petit village d’Italie. Le père veut se consacrer à la pêche. Le fils, William, se réjouit déjà à l’idée de courir en pleine nature, loin de la grisaille londonienne. Et puis, il y a Lisa, la petite voisine aux cheveux noirs qui l’a si gentiment accueilli. Mais les habitants de Barellito ne cachent pas leur hostilité aux nouveaux arrivants. Ils n’apprécient pas que des " étrangers " s’installent chez eux. Quant à Lisa, elle semble douée d’étranges pouvoirs...

Au premier regard, le cadre enchanteur de Barellito semble destiné à préserver ses habitants du malheur. La mer, le ciel bleu, le soleil, la nature. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière ce décor de carte postale, la vie peut prendre les couleurs sombres du drame et de la haine...

Le récit traduit à merveille le mouvement de balancier qui anime les personnages, ballottés entre leurs aspirations au bonheur et le climat tendu auxquels ils sont vite confrontés. Et le trait d’Olivier Pont, tout en rondeurs joyeuses, est rehaussé par les couleurs parfaites de Chagnaud, qui traduisent avec sensibilité et finesse l’éclatante lumière de la Méditerranée.

Tout petits déjà, ces deux-là passaient leur temps à gribouiller dans les marges de leurs cahiers - et même carrément sur les pages. Il ne faut donc pas s’étonner de les retrouver 25 ans plus tard (ils sont tous les deux nés en 1969) en train de faire de la bande dessinée. Olivier Pont et Georges Abolin se sont rencontrés dans le sud (forcément !), à Saint Laurent du Var.

Après s’être essayé à des BD au feutre, ils passent la vitesse supérieure : les voilà qui montent à Paris, le bac en poche et des projets plein la tête. Après des études aux Gobelins, ils tentent leur chance à Londres dans l’animation. Le concours BD organisé par la Fnac et remporté par Olivier va leur permettre d’entrer en contact avec le monde merveilleux des éditeurs de bande dessinée. Ils créent les séries Total maîtrise et Le capitaine Kucek. Aujourd’hui, avec ce diptyque, il sera difficile de les déloger du monde de la BD !


Tome 2

Planches : 96

Parution : 01/2004

Résumé : Émouvant, attachant, tragique, humain, triste, drôle... Une chose est sûre : Où le regarde ne porte pas T. 1 a fait partager un grand moment d’émotion à tous ses lecteurs. "Je suis morte". C’est en ces termes que débute le deuxième - et dernier - volume de cette histoire passionnante. Ces mots sont prononcés par Lisa, ou du moins par celle qui semble être Lisa...

Des années après leur séparation, devenus adultes, Lisa, William, Paolo et Nino se retrouvent enfin, à Istanbul où réside Lisa. Celle-ci leur apprend qu’elle vient de perdre l’enfant qu’elle attendait et que son compagnon, Thomas, l’a quittée précipitamment.

Pour William, Paolo et Nino, la surprise est totale et les souvenirs reviennent vite à la surface... Lisa leur demande de l’accompagner au Costa Rica où se trouverait Thomas.

C’est aussi là que la réponse à leurs étranges visions se trouve... Une magnifique histoire au dénouement inattendu dans lequel on découvrira aussi l’explication du titre...

Ma-gni-fi-que. L’un des gros coups de cœur de ce début d’année !

Source : http://www.dargaud.com/front/albums/album.aspx?id=2726


Voir en ligne : La Bande Dessinée : Les Migrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.