ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > X BD sur les migrants depuis un siècle. > LA BANDE DESSINÉE MIGRANTE - répertoire > Retour d’Ahuristan

Retour d’Ahuristan

Edition du Seuil dans la Collection Seuil Humour

mardi 16 mars 2010, par PHF Rédacteur

"Cette fiche fait partie du répertoire de la bande dessinée migrante créé par Paroles d’Hommes et de Femmes. Ce répertoire est destiné aux enseignants, éducateurs, associations, collectivités qui souhaitent utiliser la BD ayant pour thèmes la migration, l’altérité, l’intégration, comme une source de lien social et d’action éducative"


Auteur : Slim

Editeur : Seuil

Collection : Seuil Humour

Planches : 75 pages

Parution : 26/03/1997

Résumé : Dédié à Brahim Gueroui (assassiné par des extrémistes religieux) et Mohamed Dorbhem (mort dans un attentat à la bombe contre la Maison de la Presse à Alger), ce recueil de dessins politiques est préfacé par l’humoriste Guy Bedos.

L’album contient également 4 planches de BD probablement reprise de l’hebdo Algérie-Actualité dans les années 80 :

-  Pageot
-  Journal télévisé
-  Festi
-  Réunion

Réalisé à l’initiative de “Reporters Sans Frontières”, cet album de dessins nous restitue enfin un Slim que l’on croyait un peu “foudroyé” par le malheur qui s’est abattu sur l’Algérie. Monument national, son retour annonce un printemps ou alors c’est à désespérer de tout, même du rire.

L’album qu’il a sorti l’année dernière est passé inaperçu ; celui-ci, Retour d’Ahuristan (quel titre !) nous prouve que, monument ou pas, Slim a encore toutes ses dents ! Et si une certaine mélancolie ombrage maintenant la vivacité de son trait, ce n’est que pour mieux pourfendre la bêtise cruelle ou la cruauté bête et méchante. Un barbu s’inquiète : “Et quand on aura exterminé tous les intellectuels !??” ; l’autre barbu lui répond : “Ce sera le tour des analphabètes !” Cet album est dédié à la mémoire de Brahim Gueroui et Mohamed Dhorben, dessinateurs sauvagement assassinés. (Je ne connaissais pas Brahim mais Mohamed était mon ami, et je dois dire ici que l’Algérie a perdu en lui l’un de ses plus talentueux journaliste, caricaturiste, dessinateur et féru de littérature hispanophone). Donc Slim est toujours présent. Discret, humble, un sourire aux lèvres. Et les yeux toujours aux aguets, à l’affût, car c’est avec les yeux aussi que les grands artistes savent le mieux écouter. Son album est un événement et, à travers l’actualité qu’il se propose de nous traduire, c’est un peu le meilleur de nous-mêmes et le meilleur de cette Algérie qui est en nous, dont il nous fait présent.

A.K.

Source : http://www.revues-plurielles.org/_uploads/pdf/4_10_30.pdf

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.