ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Un SERVICE PUBLIC : Lettres types pour saisir la HALDE (Haute Autorité de (...) > VOS COMMENTAIRES SUR LA HALDE - temoignages

Votre avis et vos témoignages

VOS COMMENTAIRES SUR LA HALDE - temoignages

samedi 22 février 2014, par Frederic Praud

Beaucoup de citoyens nous font remarquer qu’ils n’obtiennent aucune réponse de la Halde sur leurs sollicitations. Nous avons donc décidé de rendre public leurs remarques qu’ils voudront bien laisser sur ce site. Vous pouvez y parler de vos expériences positives ou négatives. Cette rubrique vous appartient.

Beaucoup de citoyens nous font remarquer qu’ils n’obtiennent aucune réponse de la Halde sur leurs sollicitations.

Nous avons donc décidé de rendre public leurs remarques qu’ils voudront bien laisser sur ce site.

Vous pouvez y parler de vos expériences positives ou négatives.

Cette rubrique vous appartient.

Laissez vos commentaires dans la partie "poster un commentaire" en bas de cette page.

autre site avec lettres gratuites de saine de la halde : http://www.lettresetmemoires.net/halde.htm


Voir en ligne : Soutien à Paroles d’Hommes et de Femmes

Messages

  • J’AI SAISIE LA HALDE EN FÉVRIER 2006, J’AI ENVOYER UN DOSSIER DE 4 CM PLUS DES COMPLEMENTS DE PREUVES PAR LA SUITE, UN JURISTE LONGTEMPS APRÉS A PRIS CONTACT AVEC MOI, LA HALDE A VOULUE PAR DEUX FOIS FAIRE UNE INTERVENTION CHEZ MON EMPLOYEUR QUI A REFUSÉ, DERNIERE NOUVELLE DE LA HALDE JUILLET 2007 QUI VA APROFONDIRE LEUR ENQUÈTTE SUR MES FICHES DE PAIES EN NÉGATIF TOUS EN ETANT EN MALADIE OU ACCIDENT DU TRAVAIL, DEPUIS JUILLET 2007 PLUS DE NOUVELLE DE CELLE CI.
    DES APPELS REPÈTÉ ET COURRIER DE MA PART NE CHANGE RIEN, J’AI AFFAIRE A DES SOURD.
    POURTANT LA HALDE EST LA POUR VOUS SOUTENIR ET VOUS AIDER.

  • Un dossier complet déposé en mai 2006 pour discrim ination d’un handicapé au travail n’a reçu en tout et pour tout qu’un accusé de reception ;plusieurs relances , par courrier simple et recommandé , courrier à M.Schweitzer personnellement ...aucune réponse .. Téléphone :dossier en cours , intrevention d’un délégué syndical parisien : dossier en cours ., intervention d’un député : dossier en cours ....Pourtant il y avait un courrier circonstancié , explicite etc... d’un médiateur... toujours même réponse ....La HALDE , est ce de la fumisterie ? OU NE TRAITE T ’ON QUE LES CAS FACILES ET SIMPLES ?????????

  • Message posté par cerise à la suite de l’article « Critère Age d’une Personne ».

    ** Critère Age d’une Personne

    * Cela fait près de 9 mois que je me suis plainte près de la Halde pour discrimination par rapport à l’âge. Courant les mois de septembre et octobre, Madame FAOUZIA, de la Halde me propose une médiation avec l’hôpital dans lequel j’étais employée en tant que faisant fontion de cadre de santé depuis 4 ans. (30 ans d’ancienneté à la base sans ombrages). Ma surprise, force de rappeler la Halde pour connaitre quand aura lieu cette médiation, a été le courrier qui a débouté ma plainte, faute de preuve , parait-il. Mon problème a commencé à l’arrivée presque simultanément d’un cadre supérieur et d’un directeur des soins.
    Mon franc parler ont sûrement dérangé ces 2 personnes... Jusque là j’avais acquéri une certaine notoriété et mes évaluations sont plus que satisfaisante voire très bonne. Ma note a toujours évoluée d’année en année sans jamais regresser. Le problème est le refus de la formation en institut de cadre de santé. La raison officielle qu’affiche l’hôpital est la priorisation du secteur psychiatrique. (3 personnes cette année dont 2 du même secteur sont parties en formation contre 1 seule des soins généraux et 2 en tranversale. Moi, je suis partie tout de même en auto financement en formation, cette année. Mon histoire est assez longue...
    Pour résumer, mes rapports avec le cadre supérieur étaient des plus mauvais, elle ne ratait pas l’occasion de me faire des remarques humiliantes, dans le bureau de ma nouvelle collègue ( elle se connaissait car avait travaillé à l’extérieur pour le même employeur, mais avec qui j’avais de très bonnes relations professionnelles, -c’est même, elle qui m’a conforté dans l’idée que ce que je vivais n’était pas normal, et que ce n’était pas de la paranoïa,- ou en réunion devant d’autres cadres.
    Aussi, mes propositions d’action de travail ou mes idées étaient plus que nulles. Ceci de façon très répétitives. Le hic c’est que les personnes par crainte ne témoigneront pas. Quant au Directeur des soins, il avait organisé la sous commission de formation le jour ou j’ai reçu le résultat par courrier officiel (je ne suis pas allée la veille à l’affichage) de mon concours d’entré. Il me fait convoqué, 3 jours après (week-end oblige. Il me reçoit très en retard, me fait entrer dans son bureau sans m’adresser la parole. Devant le silence, je me sens obligé de commencer la conversation en lui demandant s’il était au courant de mes résultat. La réponse première phrase a été : "vous me mettez dans l’embarras..." Ensuite, les propos ont tourné autour de mon âge, que je voulai prendre ma retraite... Il m’a même posé des question sur ma vie personnelle et estce que mes enfants déchouchent ?!... Les critères de lma condition de la prise ne charge étaitjusque là c’était l’obtention de meilleures notes (ce que j’ai obtenu) et l’ancienneté dans la fonction
    (ce que j’avais). une autre règle est quand, il n’était pas possible
    dentrer l’année en cours, le report pour l’annèe suivante était
    possible, ce qui m’a été clairement refusé. Ce rapport à l’âge n’a pas été abordé en primeur, cette fois là, car la première à en avoir fait la remarque c’est le cadre sup. Alors, j’avais fait appel à ce directeur, pensant trouvé un soutien auprès de lui.. Que nenni ! Pour mieux comprendre, le directeur des soins (34 ans), ancien militaire et ce cadre sup (+ âgée que moi, j’ai 53 ans) ont travaillé pour la même entreprise où ce directeur a eu les mêmes agissements. Il en a démissionné à cause de la découverte de ceux ci par le Président de l’entreprise au mois de juillet 2006. il a débuté son emploi en septembre 2006. Le monde est petit, c’est cella là même qui ne veulent pas témoigner en "profondeur" qui m’ont informé. et de fil en aiguille, je vais réussir à avoir des témoignages et des faits écrits par les anciennes victimes dont
    l’une sous sa pression avait démissionné au bout de 19 ans de carrière.
    A souligner que nous sommes 2 personnes de l’établissement actuellement à porter plainte. Une ancienne secrétaire (harcèlement moral qui a entraîné une grave dépression). Elle travaille toujours dans l’établissement à un autre poste de secrétariat mais à un grade inférieur. au fait depuis septembre 2006, ce monsieur en est à sa 4ème secrétaire. Cette dernière débute ce mois ci. La 1ère est celle qui porte plainte, la 2ème n’a pu tenir une semaine, la 3ème à peine 2 mois... Elle le décrit comme odieux et infernal. Quant à moi, je quitte l’établissement par mutation dans un établissement qui finance ma formation. En plus et à savoir, c’est que le capitaine de police qui a pris notre plainte et lui se téléphone régulièrement d’après son autre secrétaire (qui reste pour raison alimentaire : seule aves ses 2 petites filles, mais qui d’après ses dires n’est pas en reste). A l’instar de ma colègue, je vais envoyé mon dossier au procureur qui n’a jamais reçu sa plainte initiale

  • Re bonjours,je suis toujours dans l’attente d’une reponse possitive de la Halde, leurs reponse est toujours la meme " votre dossier est en cours d’instruction".
    J’ai été debouté des prud’homme, j’ai fait appel.
    Les prud’homme parlons en, dossier trop important pour eux, si vous voyez les preuvent que j’ai pourtant, que des infractions de mon employeur.
    J’ai saisi le Tass pour la faute inescusable de mon employeur, mise en danger d’autrui,faux en ecriture et corruption de temoin,un accident du travail, non assistance a personne en danger meme pas moral.
    Sejugement a été reculer par la partie adverse de 5 mois.
    Pour une question de temoin que soit disant que je n’aurai pas et pourtant j’ai un temoingnage de ce meme temoin ecrit.
    J’en vien, la Halde est au courrant de tout, pourquoi elle audicione pas ce temoin.
    je pense reellement que la Halde c’est du pipo.
    Pourtant Sarkosi en a parler dans son programe electoral, j’ai ecrit a l’elisé au president en leurs ecrivant que si je ferai parti de leurs monde ou serai le fils sarkozi, je n’ai pas eu de reponse ?
    voila dans la merde victime reste victime d’un monde cruelle et d’injustice, la verité blaise, tous corronpu.
    je me batteré jusq’au bout.

  • j’ai saisi la halde en mars 2006 deux ans et presque 4 mois que j’attends la déliberation...
    j’ai fourni un gros dossier et on m’a promis une réponse, meme une médiation
    rien
    pas de rdv tel j’appelle 100 fois depuis un an , rien ,malgré une tentative de suicide et une hospitalisation
    je pense que je vais laisser tomber
    je suis anéantie

  • Cerisette, je me permet de te dire continue ton combat.
    Aujourd’hui pour moi,
    je né toujours pas de nouvel a cette organisime la HALDE, mon dossier est soi disant en cours d’instruction depuis 2006,
    des questions se pose pourtant il audissionne meme pas mes deux temoins qui sont malheresement toujours en poste.
    Une petite blague qu’on ma lancer a trois reprise Mr D....., vous vous attaquer a une grooses entreprise national, qui apporte des emploi et qui a de l’argent, un deputé, une senatrice,une aide social.
    je vous propose de soi faire une association ou de se donner rendez vous au siege de la halde a paris, je donnerai mes coordonné ci besoin.
    la quantité fait la force.
    et leurs faire voir qu’ont est pas que des revictimes du systeme.
    Courrage a tous et a bientot pour de prochaine reactions de ma part.

  • Deux enfants (17 ans) nés de sexe féminin suivent un protocole à l’hôpital Foch (92 suresnes) depuis plus d’un an, en vue d’une administration d’hormones dès l’âge de 18 ans. Ils ont d’ailleurs plutôt l’aspect physique masculin. Tous leurs amis ont accepté et s’adressent à eux au genre masculin. Dans la classe de lycée tous se lèvent comme un seul homme si le professeur s’adresse à l’un d’eux au genre féminin. L’année dernière a été désastreuse car certains professeurs refusent (apparemment) de se conformer à cet usage. Si je conçois qu’administrativement l’état civil reste pour l’instant figé (genre féminin), je pense que ces enfants ont DROIT à la reconnaissance du genre qu’ils vivent dans leurs rapports quotidiens. Cela s’appelle transexualité. Quel recours peut-on invoquer pour obtenir cette légitimité de la part des professeurs, au lycée ?

  • depuis maintenant 1 an et demi j’attend une réponse de la HALDE j’ai téléphoné je ne sait plus combien de fois la réponse est toujours la méme " donnez moi votre numéro de téléphone on va vous rappeller" mais j’attends toujours.A la suite de mon premier courrier il m’a été répondu pour savoir le nom de mon Avocat j’ai refait un second courrier en leur expliquant que j’étais handicapé à 80% que du fait de ma maladie survenue avant que j’obtienne tous les trimestres valables pour ma retraite je n’avais pas les moyens de me payer un avocat.Depuis c’est le silence le plus total,à moins qu’ils n’attendent que je creve pour classer mon dossier..

  • Toujours la, et toujours pas de nouvelles de la fameuse HALDE .
    Ma femme me dit de laisser tomber cette organisime public.
    J’aurai mes impots en retard, il y auré longtemps qu’ils me seré tomber dessus.
    Voila.

  • bonjour je m’apelle Stacy je suis blonde aux yeux bleus et l’autre jour je me suis présentée pour un travail d’ingénieur en informatique et l’employeur m’a refusé ce poste en prétendant que mon physique ( plutôt avantageux) ne correspondait pas au profil recherché et que d’après lui ma couleur de cheveux prouvais mon intelligence ... dois-je supposée que je suis une idiote ? ayant tout les diplômes requis pour cet emploi je ne comprend pas je me sens déprimée et déçue par le fonctionnement des embauches Dois-je changer mon physique ou plus précisément de couleur de cheveux pour pouvoir gagner ma vie ? Est-ce de la discrimination ?

    • Bonjour Stacy,

      Je suis journaliste pour M6 et réalise un reportage sur les discriminations physiques.
      Accepteriez-vous que nous discutions un peu de votre histoire ?
      Voici mes coordonnées, n’hésitez pas à me joindre.

      Cordialement, Géraldine.
      01 82 28 31 17
      geraldine@soda-presse.fr

  • C’est Cerise, souvenez vous de mon post de mars 2008 ;

    Je ne lâche toujours pas l’affaire. Je suis diplômée et j’ai intégré un autre hôpital où tout se passe bien et je souhaite que cela dure.
    Il y a + de 6 mois, j’ai écrit à la HALDE pour lui demander le compte rendu des délibérations qui l’ont amené à établir que mon dossier était vierge de preuve. A ce jours toujours pas de réponse. Quelle considération et quelle humanité !!!
    J’ai depuis attaqué l’hôpital en tribunal administratif pour illégalité dans ma notation annuelle. Bien que la direction ait augmenté la note, sur ma fiche d’évaluation aucun critère concernant mes compétences a été rempli. Malgré mes demandes, aucun entretien d’évaluation n’a été effectué. Pourtant la loi l’impose pour tout fonctionnaire :"l’entretien d’évaluation est obligatoire." Encore du mépris de leur part !
    Ensuite, j’ai appris qu’une des infirmières de psychiatrie formée à l’école des cadres (en même temps que moi) a obtenu un poste en soins généraux. Rappelez vous, l’un des arguments de l’hôpital pour le refus de financement de mes études était que le secteur psychiatrique était en grande souffrance et prioritaire ! Curieusement, maintenant ce secteur est trop pourvu !
    J’ai même appris que lors d’une instance, les syndicats se seraient manifestés à ce propos. Ils m’ont toujours dit que le comportement institutionnel n’est pas normal mais, ont-ils bougé.. En fait très peu. Moi même, je faisais partie d’un syndicat. J’ai été dégoûtée. Je ne suis plus syndiquée. Pourtant, moi, j’ai défendu des collègues contre l’injustice. Et avec des dossiers et enquêtes ménées par mes propres moyens, nous avions obtenus gain de cause. Je suis un peu écoeurée de l’individualisme grandissant. Les agents ont peur de témoigner. Par ailleurs ce matin j’ai téléphoné au procureur, car depuis mon courrier du 27 février 2008, pas de réponse non plus. La secrétaire ne trouve pas trace de mon dossier. Encore curieux non. C’est vrai que la Directrice de l’hôpital a le bras long (dit-on). Elle cotoie le ministère de la santé. Elle a une rétotique impressionnante. Elle est douée. J’étais absolument admirative devant ses capactiés à captiver les auditoires. A présent, c’est plutôt du dégoût et de la colère que je ressens...
    Je relance le procureur dès demain avec un nouveau courier en recommandé et accusé de réception. Nous verrons bien. Moi aussi, j’ai des connaissances. J’en ai abusé aucunement, car ça me dégoûte. Mais je vais sûirement y être contrainte. Et toute ma bonne morale ! Ce serait dommage tout de même. Je veux avoir confiance en notre justice Française ! Idéologue, je suis ? Peut-être...

    • La loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 reconnaît à toute personne le droit d’obtenir communication des documents détenus dans le cadre de sa mission de service public par une administration, quels que soient leur forme ou leur support.

      Pour le compte rendu des délibération de votre dossier,écrivez à la CADA, ils vous aideront :

      http://www.cada.fr/

  • Bonjour à tous
    Stacy : c’est à mon avis une discrimination alimentée par des préjugés.
    Quant à tous les autres : Cerisette, Eric, Andreroland ne lachez pas. Mais ne ruinez pas votre santé. Ce n’est pas à cause de quelques imbéciles au complexe de supériorité qu’il faut s’anéantir. Ils seraient bien contents et s’en sortiraient gagnants. Il y a une vie sans eux, à côté d’eux !.. Je ne leur permettrai jamais d’avoir la satisfaction de me voir détruite. C’est ma manière de gagner une bataille contre eux. C’est vrai que j’ai une capacité de résilience qui est exceptionnelle. Mon expérience de vie pendant mon enfance par ailleurs le démontre . J’ai de la chance d’avoir cette capacité et j’aimerai que vous l’ayez aussi. Vous n’y trouverai que des satisfactions en apprenant à rebondir pour vous reconstruire. Allez courage ! Autour de vous, vous n’avez pas que de vilaines personnes. Au contraire, vous avez sûrement des proches, des amis pour vous soutenir, vous aider et vous encourager dans votre combat. Persévérer et vivez votre vie en la positivant. Vous verrez c’est plus facile pour soi d’abord et pour le reste de votre entourage ! Je n’ai pas la prétention de tout maîtriser mais j’ai envie de vous donner de l’espoir. De toute façon, même si on ne gagne pas institutionnellement. On a quand même gagné, en nous manifestant pour pointer les injustices, les immoralités ! Profitez de la vie et votre combat quand bien même il est important, ne doit pas envahir toute votre vie ! Il doit avoir la juste place. C’est aussi nécessaire pour bien le mener... J’arrête là. Je souhaite juste donner mon avis et j’essaie avec mes petits moyens de vous aider . Par la même occasion, en vous lisant, je trouve aussi une aide pour continuer dans la sérénité. Merci à tous

  • stacy,
    tu est victime de discrimination car tu est blonde au yeux bleu, ne change pas.
    ils ne son pas tous comme ca les recruteurs.
    Mais pour saisir la HALDE tu aura du combat car il faut des preuvent et de sacrés preuvent de tes dires.
    Passe a autre choses a mon avis.
    Courrage.
    Et je te souhaite de trouver un bon boulot tout en etand blonde avec les yeux bleu.

  • Les juristes de la HALDE sont complice avec les entreprises qui discrimine.
    Avec un dossier dur comme fer et je peut vous assuré que je ne souhaite a personne de subir ce que j’ai subi a Brico Depot de mon departement.
    1)Un harcelement moral,
    2)Une discrimination a ma reprise de travail du a un cancer,
    3)une non convocation obligatoire par l’employeur sous 8 jours de la reprise a une visite medical du travail,
    4)Une mise en danger d’autrui,
    5)Une non assitance a personne en peril meme pas moralement apres mon accident du travail,
    6)Faux en ecriture,
    7)Corruption de temoin,
    8)Un accident du travail malgres des contres indications de medecins ( traitant et du travail).
    Des elements de preuvent, des ecrits, des certificats medical, des temoingnages etcccc.
    Trois an apres j’ai toujours des images, cauchemars et des sequelles de ce passé.
    Je me bat contre la Halde car la derniere foi que je les ai eux le juriste na pas du tout été aimable avec moi de plus ce n’ai plus lui qui suis mon doissier mais une autre juriste ; le bordel au sein de la Halde et vous ete meme pas conciderer comme une victime mais presque pour un truand,
    voila l’injustice de l’etat et ce que lon dit gratuit.j’ai été voir des deputé des senateur de la merde.
    je serai le fils le sorko ou royal je serai pas de cette injustice
    A+

  • Ce plaindre ne sert a rien, ecrire des souffrances d’injustice ne sert a rien, s’exprimer ouvertement ne sert a rien, la verité ne plait pas.
    Voila ce que j’ai appris.
    Mon histoire et mon parcours douloureux n’interese personne encore aujourd’hui.
    Dans notre societé actulle, ils faut etre riche et en bonne santé.
    J’ai demander de l’aide en vain.
    Des journalistes de ma regions mon repondu au sujet de la discrimination mon dit que ce sujet été encore tabou.
    Une question Monsieur Praud Frederic mon histoire vous interrese t’il pour une biographie ou comme temoingnage. Merci

    • écrire ne sert pas à rien ... cela peut servir à tout le monde qui prend connaissance de telle ou telle situation. Votre témoignage, comme tous les autres, est important.

      frederic praud

    • quand on envoie un message à lahalde concernant une discrimination généralisée ils ne vous répondent pas cela veut dire que l’ondoit laisser tout faire à quoi sert la halde
      je subi de la discrimination partout parce que je ne suis pas marié que je n’ai pas d’enfant que je suis une sale homo la france pays de la discrimination je subis egalement de la discrimination dans le sport dans les commerces pourtant je suis toujours souriante je sais plus quoi faire où va ton en france je ne veux plus sortir de chez moi les gens vous regarde comme si vous étiez unebete curieuse. c’est grave

  • écrire ne sert pas à rien ... cela peut servir à tout le monde qui prend connaissance de telle ou telle situation. Votre témoignage, comme tous les autres, est important.

    frederic praud

    • Ce plaindre ne sert a rien, ecrire des souffrances d’injustice ne sert a rien, s’exprimer ouvertement ne sert a rien, la verité ne plait pas.
      Voila ce que j’ai appris.
      Mon histoire et mon parcours douloureux n’interese personne encore aujourd’hui.
      Dans notre societé actulle, ils faut etre riche et en bonne santé.
      J’ai demander de l’aide en vain.
      Des journalistes de ma regions mon repondu au sujet de la discrimination mon dit que ce sujet été encore tabou.
      Une question Monsieur Praud Frederic mon histoire vous interrese t’il pour une biographie ou comme temoingnage. Merci

    • quand on envoie un message à lahalde concernant une discrimination généralisée ils ne vous répondent pas cela veut dire que l’ondoit laisser tout faire à quoi sert la halde
      je subi de la discrimination partout parce que je ne suis pas marié que je n’ai pas d’enfant que je suis une sale homo la france pays de la discrimination je subis egalement de la discrimination dans le sport dans les commerces pourtant je suis toujours souriante je sais plus quoi faire où va ton en france je ne veux plus sortir de chez moi les gens vous regarde comme si vous étiez unebete curieuse. c’est grave

  • française et noire de peau, je vis à Bordeaux ou hélas les pratiques discriminatoires sont la plupart du temps flagrantes ! De plus je suis en couple mixte et cela dérange aussi bien les blancs,que les noirs et meme les arabes, pourtant nous ne faisons rien de mal à part nous aimer, je ne suis pas avec lui,ni pour ses papiers, ni pour son argent, nous sommes tous les deux issus du meme milieu social et je suis française ! je le répete depuis ma naissance. Alors pourquoi tant de haine ! de mépris et de méchanceté de la part des gens ? C’est bien simple quand nous sommes ensemble dans la rue , nous sommes agressé, de part et d’autres, jugés, ignorés, méprisés, nous avons droit parfois à des remarques cruelles, des gestes impolis, des moqueries, des toussotements et toutes autre sortes d ’ incivilités ! je suis tout simplement écoeurée par tous ces comportements qui en disent long sur le malaise français qui existe entre blanc et noirs en france , mais je suppose qu’il est identique dans toute l’europe !Pour vous citer un exemple , il y a seulement deux semaines après la rentrée des classes, notre petit garçon se faisait traiter par des camarades(d’origine magrébine) de café au lait, il a été frapper rien que pour cela. Les propos qu’il ma rapporter à la suite de cela sont édifiant :" ta maman est grosse et noire elle pue, et ton père est un gros facho ! chercher d’ou viens le malaise !Comme si cela ne suffisait pas,je vous passe toutes les fois ou les gens s’adresse à mon mari et font comme si je n’existai pas, des gens qui veulent bien de mon argent, mais ne me font jamais bon accueil, que se soit au restaurant( campanile de pessac ou mon mari et moi commandons des haricots verts , les siens sont frais et à moi on me sert ceux de la veille ou encore au restaurant hippopotamus de pessac ou l’ on attend indéfiniment notre repas alors que ceux qui sont arrivés après nous sont servi ! DEVANT tant de médiocrité comment est- on sensé réagir, j’avoue que toute ces pratiques discriminatoires m’ont rendu amère et que je me sens de moins en moins française, car dans un pays soit disant démocrate ou il regne une soit disant égalité, je ne retiens qu’une chose : il n’y a pas de place pour la DIFFERENCE EN FRANCE, les politique devrai un peu plus se pencher sur toutes ces questions sociales avant de faire des discours rébarbatifs sur les bons et les mauvais citoyens, j’ai beau avoir beaucoup d’amour pour ce pays, je ne crois plus du tout au slogan liberté, égalité, fraternité ! "Dites- moi ? que suis je sensé répondre à notre petit enfant métis la prochaine fois qu’on le frappera ou on l’insultera encore sur sa couleur de peau ? Quelle place pour les couples mixte noires et blancs qui s’aiment, entre le discours et la réalité qu’elle énorme décalage !!! On se croirait presque aux états -unis en 1960, il serait tant de faire cesser ces comportements et ces pratiques d’un autre age, nous sommes au 21° S ? l’esclavage, la colonisation appartiennent au passé, il semble que dans certaines régions de france comme ici à BORDEAUX les gens ont conservé ces pratiques dans leur tete, comment allez vous faire pour les faire réagir, pour qu’il se mettent au diapason de la mondialisation ?

  • Me revoila j’ai décidé de si je n’obtiens pas de reponse à mon premier courrier daté du 05 octobre 2007 (VOIR MON MESSAGE DU 22 septembre 2008)et ce avant le 15 novembre 2008 de porter plainte devant la Cour Europeenne de Justice car la discrimination dont je suis victime est trop grave pour que je laisse tomber dites moi la HALDE est ce que vous servez a quelque chose ou alors QUOI ?

  • En ce qui me concerne, j’ai saisi la HALDE car j’ai été licencié abusivement après avoir subi un harcèlement discriminatoire. Au bout de quelques mois, j’ai été informé que mon employeur était disposé à me réembaucher (sans rappel de salaires) sous réserve que je retire ma plainte devant le CPH. Vu ce qu’il m’avait fait subir, j’ai bien évidemment refusé cette proposition. Et la HALDE a clos mon dossier.

  • L’enfer est pavé de bonnes intentions. C’est un terrain solide car semé de ces grosses pierres qui font les certitudes. Jadis, il était peuplé de criminels intéressants, donc pas nécessairement mauvais. On pouvait y trouver, en suivant Virgile, des égoïstes desséchés, de luxurieux passionnés, des assassins pittoresques, de pathétiques et tragiques hères.
    Ils avaient vécu !
    Maintenant, nous n’avons plus que des imbéciles heureux, phénomène d’autant plus inquiétant que la perspective d’une grandiose fusion entre le paradis et l’enfer n’est plus inimaginable.
    Le 6 novembre 2008, la HALDE (haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) a publié un rapport sur la représentation des « stéréotypes » dans les manuels scolaires.
    L’étude porte en effet sur les discriminations qui sont censées s’y trouver au sujet de l’égalité entre les hommes et les femmes, de l’origine, du handicap, de l’orientation sexuelle et de l’âge. Elle est l’aboutissement d’une enquête qui ressemble étonnamment à une démarche inquisitoriale. Il ne manque guère que la torture (cela viendra peut-être…).
    Passons sur le procédé malhonnête, stalinien (ou ecclésiastique ?), assez fréquent dans l’enquête, qui consiste à citer un exemple particulièrement caricatural (comme des exercices citant Ali Baba et les quarante voleurs) destiné à représenter tout le reste. Naïveté des inquisiteurs ! Ils utilisent le même travers qu’ils disent combattre, à savoir la surévaluation d’un donné instituant un genre. De même, la prise en considération de témoignages à charge d’enseignants au détriment d’opinions contraire, qui ne sont pas prises en considération, du moins qui n’apparaissent pas dans le rapport.
    Il ressort donc que femmes, handicapés, « seniors », orientations sexuelles ne sont pas présentés de façon positive.
    Remarquons que l’étude a été menée par des chercheurs de l’université Paul Verlaine de Metz. On ne saurait trop insister sur ce passage obligé par la case « scientifique » dans la pratique moderne de la propagande. Il n’est pas d’arraisonnement idéologique, maintenant, qui ne s’appuie sur des prétendues recherches, ou tests, que cautionnent des instances « au-dessus de tout soupçon ». Ainsi de la fameuse question de la fessée, des comparaisons fumeuses entre systèmes éducatifs de nations aussi différentes que la Finlande et la France…
    Plus étrange, si l’on apprécie honnêtement et lucidement le manque de sérieux de la HALDE, est la présence d’institutions plus ou moins officielles, qui semble lui donner du poids et qui ne manque pas de susciter des interrogations. Ainsi trouve-t-on un groupe de pilotage avec participation du Ministère de l’Education nationale, du syndicat national des éditeurs, de la Délégation ministérielle de la famille, de l’Agence nationale de la cohésion sociale et de légalité des chances, de la Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté, du Centre national de la documentation pédagogique, du Collectif Education contre les LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans)phobies, du service des droits de la femme et de l’égalité (SDFE) et de la Ligue des droits de l’homme. Ce catalogue d’un Prévert inspiré par 1984 ne manque pas d’inquiéter, d’autant plus que des « recommandations » sont adressées au Ministère de l’Education nationale et aux éditeurs pour « corriger les stéréotypes repérés et les prévenir ». Lorsque est évoquée aussi l’hypothèse d’une « formation » spécifique pour les enseignants, on voit poindre l’idée d’une « rééducation ». Quant aux éditeurs, la leçon est sans ambiguïté : il s’agit de ne pas oublier que la discrimination est un délit grave puni par la loi. La menace est claire !
    Que reproche au juste la HALDE aux manuels scolaires ?
    Citons quelques critiques : les hommes sont plus représentés que les femmes, et différemment. Par exemple, plus d’un homme sur quatre se trouvent en position supérieure. En Histoire, les femmes sont surtout figurées en « icônes », emblèmes, allégories, ou « femmes de », « mères de.. ». En littérature, moins de 10% de femmes sont citées parmi les auteurs.
    Pour ce qui est de l’image des étrangers, notamment du tiers-monde, on montre surtout la misère, le sous-développement, la faim. La « dévalorisation » vaut aussi pour les handicapés, les « seniors » etc., tandis qu’on fait l’impasse sur les « orientation sexuelles ».

    UNE NOUVELLE RELIGION TOTALITAIRE

    Que la réalité soit, et fut ce qu’elle est, ce qu’elle a toujours été, tragique, inconfortable, peut-être injuste, inégalitaire, que les acteurs de l’Histoire, les écrivains, et créateurs, aient surtout été des hommes, que la question de l’âge, de l’ « orientation sexuelle », du handicap n’ait été, somme toute, qu’un épiphénomène, à peine digne d’être pris en considération par rapport à l’essentiel, par rapport à la vérité historique, quoi de plus normal ? Faudrait-il reforger l’Histoire, la forcer, la tordre, mentir ?
    La HALDE est en passe de devenir l’instance ecclésiale qui détient en France la clé du salut. Sa voix définit la ligne directrice de cette religion qu’on appelle « correction politique », laquelle nous vient des Etats-Unis. Elle a ce ton sacerdotal qui tombe de haut, cette onction suave et menaçante qui rassérène certains et en inquiète d’autres, cet accent épiscopal qui insiste sur les choix et coupe net les dérives funestes. Derrière la rhétorique didactique gratouille déjà la titillation inquisitoriale.
    Bien sûr, il serait naïf de croire que les sociétés, les civilisations qui ont fleuri dans ce vaste champ de souffrance et de sang que constitue l’Histoire aient poussé l’objectivité scientifique jusqu’à prendre l’exacte mesure des réalités historiques qui excédaient leur imagination, leurs besoins, leurs fantasmes, ou tout simplement, qui n’entraient pas dans leur outillage conceptuel. Nous n’en sommes plus à l’heureuse époque du positivisme militant qui avançait naïvement qu’il suffisait d’amonceler un nombre suffisant de documents dûment pesés pour reconstituer une vision adéquate du passé. Les historiens savent que les réponses que nous octroie le Temps dépendent des questions qu’on lui pose, ces dernières relevant de ce que nous sommes.
    Ce qui ne signifie pas qu’on puisse dire n’importe quoi. Car la rationalité occidentale, quand bien même elle présenterait certaines déficiences, et des limites certaines, surtout si elle verse dans le plus stérilisant rationalisme, apparaît encore nécessaire, si l’on veut éviter les niaiseries les plus grotesques (comme de chercher parmi les écrivains 50 % de femmes ou d’homosexuels !), les anachronismes, et surtout cette solide véracité des faits, qui seule peut entraîner l’adhésion chez des esprits bien intentionnés. A condition bien entendu d’être honnête, d’abstraire l’essentiel de l’anecdote, de délimiter le champ de recherche, de s’appuyer sur des données objectives etc. Tout ce que la pensée européenne, depuis Platon et Aristote, a élaboré aboutit à cette rigueur qui tente d’abolir, ou du moins d’éloigner, les torsions que le sujet impose à la pensée et à la recherche.
    Il n’empêche que toute époque possède ses mythes. Michelet élabora, dans sa vaste enquête sur la France, celui du peuple. Les marxistes celui du prolétariat, avec ses martyrs, ses saints etc. Le scientisme eut ses héros, Archimède, Léonard, Montgolfier, Pasteur… Il s’agissait là de choix pour ainsi dire existentiels, car tout système socio-politique ne peut asseoir son être, combattre la déchéance mortelle que l’Histoire brandit comme une épée de Damoclès, espérer et prospérer, que si son imaginaire et son cœur sont nourris d’archétypes et de leitmotivs qui donnent un sens à la vie et à la mort.
    On poussera alors la complaisance, la tolérance, l’ouverture jusqu’à reconnaître dans les propositions de la HALDE l’expression légitime (dans un sens historique), motivée politiquement, d’une société donnée à un moment déterminé. Cette société, c’est la nôtre, ou plutôt, celle qui nous est imposée. Quel est son horizon, que représente-t-elle ? Quel est son mythe ?
    L’utopie actuelle exige un monde pacifié, un monde où les différenciations ne soient plus que de surface, ne concernent plus que des choix liés aux goûts ou, si la nature instille de trop fortes disparités, au sujet des origines, des forces de chacun, des accidents de la vie, que ces dissemblances soient gommées ou neutralisées, dédramatisées. Comme dans Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley, on voudrait instaurer une société propre, clean, consensuelle, heureuse et harmonieuse, positive, un univers étouffant, totalitaire, anesthésiant, d’où le Sauvage serait banni, la tragédie, la souffrance, la cruauté, et… l’humour.
    Ce monde existe, c’est celui de Disneyland. Big Brother arbore la gueule hilare d’une souris fraternelle et joviale.
    La solution est donc toute trouvée, qu’on ne manquera pas, dans un esprit responsable et citoyen, de proposer à la HALDE : il faut confier la « gouvernance » du monde aux studios Walt Disney !

  • Bonjour à tous
    J’ai décidé de poursuivre mon combat et depuis, j’ai 2 nouvelles lettres de témoignage. Je vais aller au tribunal administratif. Ma première requête concerne mon évaluation annuelle. ma 2ème requête, celle du harcèlement, vu que je n’ai pas eu de réponse du Procureur de la République. J’ai toujours des contacts avec mes anciennes collègues de mon ancien établissement sur Meulan - Les Mureaux. Tant pis je dénonce !
    Un directeur issu de l’école de directeurs de Rennes s’est vu mis au placard. Sa place convoitée par ma harceleuse qui n’est pas directeur mais nommée que depuis à peine 2 ans cadre supérieur a pris sa place ( officiellement au 1er décembre 2008). Elle n’a jamais fait l’école de Rennes. De plus pour positionner se directeur, "on a déménagé" une secrétaire assistante du service qualit" /communication. Pour ce Directeur c’est une dévalorisation. Sous la pression, pour avoir la paix contraint et forcé il a accepté. L’année dernière, "ils" ont voulu le mettre à la retraite, je m’en souviens...Mais "ils avaient fait erreur sur le calcul du nombre d’années ! Cette année "ils" ont réussi à le "mettre au placard". De plus, normalement dans la fonction publique, pour positionner un directeur on doit soumettre le poste à candidature sur le journal officiel. Par ailleurs, il semblerait que le comportement odieux de mes détracteurs continue à sévir ! Mais malheureusement, les gens se plaignent mais n’oseront se défendre. Pourtant on le sait l’union fait la force ! En tout cas même si je ne peux me servir des faits décrits ci-dessus, car je suis parti de cet établissement, moi je continue mon combat. Il faut que justice se fasse !

  • e suis au chomage depuis quelque temps,donc étant a la recherche d’un emploi je me suis déplacé pour assister a une journée d’information a la plate forme (anpe) de Poissy(78) pour ensuite passer des exercices de recrutement par simulation, d’aptitude pour le poste de conducteur de bus pour VEOLIA.Après avoir passer les tests (l’anpe) m’a envoyer par courrier les résultats attestant de ma réussite au tests.Après un mois d’attente d’un éventuel entretien avec un responsable de veolia,j’ai reçu un courrier de leur part m’expliquant qu’après un examen attentif de mon dossier ma candidature n’avait pas été retenue.J’ai su par la suite qu’il y a eu un tri sur 100 candidats 11 ont été convoqués ???

  • BONJOUR A TOUS ET A TOUTES
    HANDICAPE ET LICENCIE PAR MON EX EMPLOYEUR J AI SAISI LA HALDE , MON DOSSIER EST EN COURS DEPUIS 7 MOIS ET LE 8 EME MOIS ENTAME , j appel et me l on dit que mon dossier est en cours d etude .
    SI LA HALDE NE TRAITE PAS LES DOSSIERS SERIEUSEMENT LES PRUD HOMMES SONT ENCORE PIRE ET ENCORE PLUS PIRE , la justice en france est tres tres tres tres injuste mais il y a la cours europeenne des droits de l homme , faut jamais baisser les bras.
    BON COURAGE A VOUS TOUS ET TOUTES .

  • > > ait ouchene lahcen
    > > 279.sofia warda targa marrakech.40130 maroc From :
    > > lahcen2442@hotmail.com
    > >
    > > messieurs
    > > je suis fils d ancien combattant.je ss devenu infirme a l age de 7 mois
    > > en(je devenue handicape pour toujours)
    > > ce moment mon pere servait les interets francais en allemagne.(il ete avec
    > > vous sur le front avec courage et bravure ) la je ss devenu handicape
    > > parceque il n etait pas la il est alle deffendre la france et moi et ma
    > > mere nous livres a nous memes .( et tout ce la est arrive suite aux
    > > evenements lies a l independance du maroc) ma mere
    > > est berbere.elle ne parlait pas un seul mot en arabe .moi et ma mere ns
    > > etions abandonnes par tout le monde seul le controleur des indegenes
    > > donnait a ma mere du pain sec.en 1960mon pere est rentre au maroc
    > > .alors la commence une autre hitoire.durant
    > > toute la duree de ma scolarite dans le primaire.j etais considere comme
    > > fils de traitre .et en tant que boitteux des intituteurs istiqlaliens
    > > me faisait danser dans les classes de l ecole.alors maintenant j ai55
    > > ans mais ca ne m a jamais empeche
    > > de penser a ce qui s est passe.je pense tout le temps a ce qui m est
    > > arrive
    > > .dommage la france fait beaucoup de
    > > choses pour ceux qui l avaient combattu.quant a nous nos sacrifices
    > > etc.c est dans les oubliettes.que pensez vs de mon cas de mon
    > > cas.je
    > > ne demade pas de dommages ni rien que d etre traite comme etre humain.dans
    > > les consulats francais au maroc et surtout l orsque vs vs adressez a un res
    > > ponsable.il se contente de vs repondre on ne vs a pas demande de ns aider
    > > c
    > > est la famine qui vs a oblige a faire ce qs il vous plait aidez moi je n
    > > ai pas besoin d argent mais juste une reconnaissance .
    > > que dois faire face a cette injustice merci

  • La plupart des délibérations concernent soit le secteur public soit de très petites entreprises. Les sociétés nationales ou multinationales seraient-elles irréprochables sur le plan discriminatoire ?

  • bonjour madame,monsieur ; je travaille dans une tres connue entreprise publique de transport,c’est un atelier de depannage j’etais depanneur puis je suis passe au magasin de pieces detachees depuis plusieurs annees.mes collegues touchent une allocation de deplacement par semaine qu’ils partent de l’atelier ou non.le probleme est que dans notre filiere magasinier n’existe pas,puis-je pretendre a la meme allocation que mes collegues.merci d’avance de votre reponse ; recevez mes scinceres salutations.(j’ai ete pendant plusieurs annees delegue puis secretaire chsct)

  • Bonjour à tous,

    Quand je lis tous ses témoignages et bien je ne peux vous cacher que je suis surprise.
    J’ai saisie la HALDE suites à des difficultés rencontrés dans la société où je travaille, et ce n’est pas une petite société mais une grande chaine.
    J’ai subi de la discrimination liée à mes handicapes, c’est vrai qu’il m’a fallu beaucoup d’énergie, de patience, et de courage pour affronté cette société, mais sans la participation de la halde et de mon avocat le combat aurait été nul.
    Il a fallut des mois avant d’arriver à la délibération, mais j’ai fait confiance en leurs professionnalismes aujourd’hui je suis heureuse la délibération a eu lieu et je peux vous dire ils étaient(la halde) à 100% pour moi et non pour l’employeur.
    La halde je ne connaissais nullement, c’est par hasard en tchatchant sur le net que j’ai rencontré une personne qui a subit aussi une discrimination et avait saisi la halde et gagné grâce à elle.
    Et vraiment nous sommes pas les seules personnes d’autres gens ont saisie à la halde et ont eu une grande victoire.
    Pour ma part je reste positive pour cet organisme qui est indispensable aux victimes discriminés et je recommanderai aux autres.
    Ne vous laisser jamais influencer, toujours garder confiance en vous et jamais laisser tomber le combat.
    Bon courage à tous

  • LA HALDE cc du bidon il classe ton dossier quand cest une grosse entreprise, mais pour les petite entreprise il font les cadors
    je les est saisi pour des faits colaterale sur la RATP, mon employeur,
    la halde classe le dossier sans suite sans enqueter !!! bizarre !!!
    en l’occurence si tu t’ataque au petit entrepreneur, je pense qu’il s’acharne dessus.
    Donc attaquer les petits, mais toucher pas aux grosse entreprises d’état, alors que tout le monde sait quel est l’etat d’esprit de ces entreprise nationale, une apparence non discriminatoire au yeux du peuple, mais a l’interieur bonjour les degats !!!!!!
    bon courage a tous.
    lesfeniaces@hotmail.com

  • quand on envoie un message à lahalde concernant une discrimination généralisée ils ne vous répondent pas cela veut dire que l’ondoit laisser tout faire à quoi sert la halde
    je subi de la discrimination partout parce que je ne suis pas marié que je n’ai pas d’enfant que je suis une sale homo la france pays de la discrimination je subis egalement de la discrimination dans le sport dans les commerces pourtant je suis toujours souriante je sais plus quoi faire où va ton en france je ne veux plus sortir de chez moi les gens vous regarde comme si vous étiez unebete curieuse. c’est grave

    • Ce plaindre ne sert a rien, ecrire des souffrances d’injustice ne sert a rien, s’exprimer ouvertement ne sert a rien, la verité ne plait pas.
      Voila ce que j’ai appris.
      Mon histoire et mon parcours douloureux n’interese personne encore aujourd’hui.
      Dans notre societé actulle, ils faut etre riche et en bonne santé.
      J’ai demander de l’aide en vain.
      Des journalistes de ma regions mon repondu au sujet de la discrimination mon dit que ce sujet été encore tabou.
      Une question Monsieur Praud Frederic mon histoire vous interrese t’il pour une biographie ou comme temoingnage. Merci

    • écrire ne sert pas à rien ... cela peut servir à tout le monde qui prend connaissance de telle ou telle situation. Votre témoignage, comme tous les autres, est important.

      frederic praud

  • Bonsoir, en lisant le commentaire de la dame satisfaite de la halde, je me suis sentie un peu rassurée. J’ai dernièrement fait appel à la halde pour préjudice moral concernant la dasco (direction ville de paris) et si rien n’est fait pour réparer le préjudice moral que j’ai subi vers qui me tourner ?? Donc votre témoignage m’apparaît comme une issue Merci

    • Bonjour à tous,

      Quand je lis tous ses témoignages et bien je ne peux vous cacher que je suis surprise.
      J’ai saisie la HALDE suites à des difficultés rencontrés dans la société où je travaille, et ce n’est pas une petite société mais une grande chaine.
      J’ai subi de la discrimination liée à mes handicapes, c’est vrai qu’il m’a fallu beaucoup d’énergie, de patience, et de courage pour affronté cette société, mais sans la participation de la halde et de mon avocat le combat aurait été nul.
      Il a fallut des mois avant d’arriver à la délibération, mais j’ai fait confiance en leurs professionnalismes aujourd’hui je suis heureuse la délibération a eu lieu et je peux vous dire ils étaient(la halde) à 100% pour moi et non pour l’employeur.
      La halde je ne connaissais nullement, c’est par hasard en tchatchant sur le net que j’ai rencontré une personne qui a subit aussi une discrimination et avait saisi la halde et gagné grâce à elle.
      Et vraiment nous sommes pas les seules personnes d’autres gens ont saisie à la halde et ont eu une grande victoire.
      Pour ma part je reste positive pour cet organisme qui est indispensable aux victimes discriminés et je recommanderai aux autres.
      Ne vous laisser jamais influencer, toujours garder confiance en vous et jamais laisser tomber le combat.
      Bon courage à tous

    • I had no idea how to approach this before-now I’m lcoekd and loaded.

    • Very true ! Makes a change to see sonmeoe spell it out like that. :)

  • J’ai eu une discrimination due à l’âge au sein de ma commune ; refus de stagiérisation à 49 ans, lettre à l’appui.
    Reconnaissance de la discrimination de la part de la Halde en Novembre 2010 et soi-disant instruction d’une enquête.
    Depuis Janvier j’essaie d’avoir des nouvelles par le service juridique, aucune réponse au téléphone (impossible de parler à la personne en question),envoi de courrier au service juridique, au Directeur Général de la Halde : aucune réponse
    Récemment une personne s’est enfin renseigné sur mon dossier : je me serai désistée au téléphone et la Halde a clôturé mon dossier sans me prévenir !!!!
    Finalement la Halde se comporte comme les employeurs et je croie n’attaqueront jamais une collectivité térritoriale : c’est du bidon !!!!
    Envoi aujourd’hui d’un recommandé au Président de la halde et rappel du service juridique qui justement comme d’habitude ne me rappelle pas.
    A quoi ça sert de se réinsrire si la Halde peut à tout moment clôturer mon dossier ?
    Quoi faire ?

  • Dossier déposé à la HALDE en 2009, impossible d’avoir un interlocuteur pour connaître l’état d’avancement du dossier, les secrétaires sont formatées et répondent invariablement "si vous n’avez pas reçu de notification définitive c’est que votre dossier est toujours en cours d’étude" où "donnez moi votre n° de tél. on vous rappellera" et j’attends toujours, je suis restée dans l’ignorance sans aucune nouvelle de l’état d’avancement de mon dossier. Et en 2011 mon dossier dans lequel il était flagrant qu’il y avait harcèlement moral et discrimination a été clos. On a pris en compte la réponse de mon employeur et je n’ai pas eu la possibilité de contradiction.
    Je doute de la compétence de la HALDE
    LA HALDE c’est DU PIPEAU, c’est une COQUILLE VIDE qui donne raison au plus fort. Où est l’éthique de la HALDE ??????

  • The pruahcses I make are entirely based on these articles.

  • I was seiorsuly at DefCon 5 until I saw this post.

    • Bonjour à tous
      Stacy : c’est à mon avis une discrimination alimentée par des préjugés.
      Quant à tous les autres : Cerisette, Eric, Andreroland ne lachez pas. Mais ne ruinez pas votre santé. Ce n’est pas à cause de quelques imbéciles au complexe de supériorité qu’il faut s’anéantir. Ils seraient bien contents et s’en sortiraient gagnants. Il y a une vie sans eux, à côté d’eux !.. Je ne leur permettrai jamais d’avoir la satisfaction de me voir détruite. C’est ma manière de gagner une bataille contre eux. C’est vrai que j’ai une capacité de résilience qui est exceptionnelle. Mon expérience de vie pendant mon enfance par ailleurs le démontre . J’ai de la chance d’avoir cette capacité et j’aimerai que vous l’ayez aussi. Vous n’y trouverai que des satisfactions en apprenant à rebondir pour vous reconstruire. Allez courage ! Autour de vous, vous n’avez pas que de vilaines personnes. Au contraire, vous avez sûrement des proches, des amis pour vous soutenir, vous aider et vous encourager dans votre combat. Persévérer et vivez votre vie en la positivant. Vous verrez c’est plus facile pour soi d’abord et pour le reste de votre entourage ! Je n’ai pas la prétention de tout maîtriser mais j’ai envie de vous donner de l’espoir. De toute façon, même si on ne gagne pas institutionnellement. On a quand même gagné, en nous manifestant pour pointer les injustices, les immoralités ! Profitez de la vie et votre combat quand bien même il est important, ne doit pas envahir toute votre vie ! Il doit avoir la juste place. C’est aussi nécessaire pour bien le mener... J’arrête là. Je souhaite juste donner mon avis et j’essaie avec mes petits moyens de vous aider . Par la même occasion, en vous lisant, je trouve aussi une aide pour continuer dans la sérénité. Merci à tous

    • Hahahaha. I’m not too brihgt today. Great post !

  • You have shed a ray of ssnuhnie into the forum. Thanks !

    • J’ai eu une discrimination due à l’âge au sein de ma commune ; refus de stagiérisation à 49 ans, lettre à l’appui.
      Reconnaissance de la discrimination de la part de la Halde en Novembre 2010 et soi-disant instruction d’une enquête.
      Depuis Janvier j’essaie d’avoir des nouvelles par le service juridique, aucune réponse au téléphone (impossible de parler à la personne en question),envoi de courrier au service juridique, au Directeur Général de la Halde : aucune réponse
      Récemment une personne s’est enfin renseigné sur mon dossier : je me serai désistée au téléphone et la Halde a clôturé mon dossier sans me prévenir !!!!
      Finalement la Halde se comporte comme les employeurs et je croie n’attaqueront jamais une collectivité térritoriale : c’est du bidon !!!!
      Envoi aujourd’hui d’un recommandé au Président de la halde et rappel du service juridique qui justement comme d’habitude ne me rappelle pas.
      A quoi ça sert de se réinsrire si la Halde peut à tout moment clôturer mon dossier ?
      Quoi faire ?

    • Stands back from the keyboard in aamzemnet ! Thanks !

    • Bonjour à tous,

      Quand je lis tous ses témoignages et bien je ne peux vous cacher que je suis surprise.
      J’ai saisie la HALDE suites à des difficultés rencontrés dans la société où je travaille, et ce n’est pas une petite société mais une grande chaine.
      J’ai subi de la discrimination liée à mes handicapes, c’est vrai qu’il m’a fallu beaucoup d’énergie, de patience, et de courage pour affronté cette société, mais sans la participation de la halde et de mon avocat le combat aurait été nul.
      Il a fallut des mois avant d’arriver à la délibération, mais j’ai fait confiance en leurs professionnalismes aujourd’hui je suis heureuse la délibération a eu lieu et je peux vous dire ils étaient(la halde) à 100% pour moi et non pour l’employeur.
      La halde je ne connaissais nullement, c’est par hasard en tchatchant sur le net que j’ai rencontré une personne qui a subit aussi une discrimination et avait saisi la halde et gagné grâce à elle.
      Et vraiment nous sommes pas les seules personnes d’autres gens ont saisie à la halde et ont eu une grande victoire.
      Pour ma part je reste positive pour cet organisme qui est indispensable aux victimes discriminés et je recommanderai aux autres.
      Ne vous laisser jamais influencer, toujours garder confiance en vous et jamais laisser tomber le combat.
      Bon courage à tous

    • Bonsoir, en lisant le commentaire de la dame satisfaite de la halde, je me suis sentie un peu rassurée. J’ai dernièrement fait appel à la halde pour préjudice moral concernant la dasco (direction ville de paris) et si rien n’est fait pour réparer le préjudice moral que j’ai subi vers qui me tourner ?? Donc votre témoignage m’apparaît comme une issue Merci

    • I had no idea how to approach this before-now I’m lcoekd and loaded.

    • Very true ! Makes a change to see sonmeoe spell it out like that. :)

    • J’ai eu une discrimination due à l’âge au sein de ma commune ; refus de stagiérisation à 49 ans, lettre à l’appui.
      Reconnaissance de la discrimination de la part de la Halde en Novembre 2010 et soi-disant instruction d’une enquête.
      Depuis Janvier j’essaie d’avoir des nouvelles par le service juridique, aucune réponse au téléphone (impossible de parler à la personne en question),envoi de courrier au service juridique, au Directeur Général de la Halde : aucune réponse
      Récemment une personne s’est enfin renseigné sur mon dossier : je me serai désistée au téléphone et la Halde a clôturé mon dossier sans me prévenir !!!!
      Finalement la Halde se comporte comme les employeurs et je croie n’attaqueront jamais une collectivité térritoriale : c’est du bidon !!!!
      Envoi aujourd’hui d’un recommandé au Président de la halde et rappel du service juridique qui justement comme d’habitude ne me rappelle pas.
      A quoi ça sert de se réinsrire si la Halde peut à tout moment clôturer mon dossier ?
      Quoi faire ?

    • You have shed a ray of ssnuhnie into the forum. Thanks !

    • Stands back from the keyboard in aamzemnet ! Thanks !

  • I had no idea how to approach this before-now I’m lcoekd and loaded.

    • Bonjour à tous,

      Quand je lis tous ses témoignages et bien je ne peux vous cacher que je suis surprise.
      J’ai saisie la HALDE suites à des difficultés rencontrés dans la société où je travaille, et ce n’est pas une petite société mais une grande chaine.
      J’ai subi de la discrimination liée à mes handicapes, c’est vrai qu’il m’a fallu beaucoup d’énergie, de patience, et de courage pour affronté cette société, mais sans la participation de la halde et de mon avocat le combat aurait été nul.
      Il a fallut des mois avant d’arriver à la délibération, mais j’ai fait confiance en leurs professionnalismes aujourd’hui je suis heureuse la délibération a eu lieu et je peux vous dire ils étaient(la halde) à 100% pour moi et non pour l’employeur.
      La halde je ne connaissais nullement, c’est par hasard en tchatchant sur le net que j’ai rencontré une personne qui a subit aussi une discrimination et avait saisi la halde et gagné grâce à elle.
      Et vraiment nous sommes pas les seules personnes d’autres gens ont saisie à la halde et ont eu une grande victoire.
      Pour ma part je reste positive pour cet organisme qui est indispensable aux victimes discriminés et je recommanderai aux autres.
      Ne vous laisser jamais influencer, toujours garder confiance en vous et jamais laisser tomber le combat.
      Bon courage à tous

    • Bonsoir, en lisant le commentaire de la dame satisfaite de la halde, je me suis sentie un peu rassurée. J’ai dernièrement fait appel à la halde pour préjudice moral concernant la dasco (direction ville de paris) et si rien n’est fait pour réparer le préjudice moral que j’ai subi vers qui me tourner ?? Donc votre témoignage m’apparaît comme une issue Merci

    • Very true ! Makes a change to see sonmeoe spell it out like that. :)

  • Hahahaha. I’m not too brihgt today. Great post !

    • Bonjour à tous
      Stacy : c’est à mon avis une discrimination alimentée par des préjugés.
      Quant à tous les autres : Cerisette, Eric, Andreroland ne lachez pas. Mais ne ruinez pas votre santé. Ce n’est pas à cause de quelques imbéciles au complexe de supériorité qu’il faut s’anéantir. Ils seraient bien contents et s’en sortiraient gagnants. Il y a une vie sans eux, à côté d’eux !.. Je ne leur permettrai jamais d’avoir la satisfaction de me voir détruite. C’est ma manière de gagner une bataille contre eux. C’est vrai que j’ai une capacité de résilience qui est exceptionnelle. Mon expérience de vie pendant mon enfance par ailleurs le démontre . J’ai de la chance d’avoir cette capacité et j’aimerai que vous l’ayez aussi. Vous n’y trouverai que des satisfactions en apprenant à rebondir pour vous reconstruire. Allez courage ! Autour de vous, vous n’avez pas que de vilaines personnes. Au contraire, vous avez sûrement des proches, des amis pour vous soutenir, vous aider et vous encourager dans votre combat. Persévérer et vivez votre vie en la positivant. Vous verrez c’est plus facile pour soi d’abord et pour le reste de votre entourage ! Je n’ai pas la prétention de tout maîtriser mais j’ai envie de vous donner de l’espoir. De toute façon, même si on ne gagne pas institutionnellement. On a quand même gagné, en nous manifestant pour pointer les injustices, les immoralités ! Profitez de la vie et votre combat quand bien même il est important, ne doit pas envahir toute votre vie ! Il doit avoir la juste place. C’est aussi nécessaire pour bien le mener... J’arrête là. Je souhaite juste donner mon avis et j’essaie avec mes petits moyens de vous aider . Par la même occasion, en vous lisant, je trouve aussi une aide pour continuer dans la sérénité. Merci à tous

    • I was seiorsuly at DefCon 5 until I saw this post.

    • J’ai eu une discrimination due à l’âge au sein de ma commune ; refus de stagiérisation à 49 ans, lettre à l’appui.
      Reconnaissance de la discrimination de la part de la Halde en Novembre 2010 et soi-disant instruction d’une enquête.
      Depuis Janvier j’essaie d’avoir des nouvelles par le service juridique, aucune réponse au téléphone (impossible de parler à la personne en question),envoi de courrier au service juridique, au Directeur Général de la Halde : aucune réponse
      Récemment une personne s’est enfin renseigné sur mon dossier : je me serai désistée au téléphone et la Halde a clôturé mon dossier sans me prévenir !!!!
      Finalement la Halde se comporte comme les employeurs et je croie n’attaqueront jamais une collectivité térritoriale : c’est du bidon !!!!
      Envoi aujourd’hui d’un recommandé au Président de la halde et rappel du service juridique qui justement comme d’habitude ne me rappelle pas.
      A quoi ça sert de se réinsrire si la Halde peut à tout moment clôturer mon dossier ?
      Quoi faire ?

    • You have shed a ray of ssnuhnie into the forum. Thanks !

    • Stands back from the keyboard in aamzemnet ! Thanks !

  • I feel so much hapiepr now I understand all this. Thanks !

  • Very true ! Makes a change to see sonmeoe spell it out like that. :)

    • Bonjour à tous,

      Quand je lis tous ses témoignages et bien je ne peux vous cacher que je suis surprise.
      J’ai saisie la HALDE suites à des difficultés rencontrés dans la société où je travaille, et ce n’est pas une petite société mais une grande chaine.
      J’ai subi de la discrimination liée à mes handicapes, c’est vrai qu’il m’a fallu beaucoup d’énergie, de patience, et de courage pour affronté cette société, mais sans la participation de la halde et de mon avocat le combat aurait été nul.
      Il a fallut des mois avant d’arriver à la délibération, mais j’ai fait confiance en leurs professionnalismes aujourd’hui je suis heureuse la délibération a eu lieu et je peux vous dire ils étaient(la halde) à 100% pour moi et non pour l’employeur.
      La halde je ne connaissais nullement, c’est par hasard en tchatchant sur le net que j’ai rencontré une personne qui a subit aussi une discrimination et avait saisi la halde et gagné grâce à elle.
      Et vraiment nous sommes pas les seules personnes d’autres gens ont saisie à la halde et ont eu une grande victoire.
      Pour ma part je reste positive pour cet organisme qui est indispensable aux victimes discriminés et je recommanderai aux autres.
      Ne vous laisser jamais influencer, toujours garder confiance en vous et jamais laisser tomber le combat.
      Bon courage à tous

    • Bonsoir, en lisant le commentaire de la dame satisfaite de la halde, je me suis sentie un peu rassurée. J’ai dernièrement fait appel à la halde pour préjudice moral concernant la dasco (direction ville de paris) et si rien n’est fait pour réparer le préjudice moral que j’ai subi vers qui me tourner ?? Donc votre témoignage m’apparaît comme une issue Merci

    • I had no idea how to approach this before-now I’m lcoekd and loaded.

  • Stands back from the keyboard in aamzemnet ! Thanks !

    • J’ai eu une discrimination due à l’âge au sein de ma commune ; refus de stagiérisation à 49 ans, lettre à l’appui.
      Reconnaissance de la discrimination de la part de la Halde en Novembre 2010 et soi-disant instruction d’une enquête.
      Depuis Janvier j’essaie d’avoir des nouvelles par le service juridique, aucune réponse au téléphone (impossible de parler à la personne en question),envoi de courrier au service juridique, au Directeur Général de la Halde : aucune réponse
      Récemment une personne s’est enfin renseigné sur mon dossier : je me serai désistée au téléphone et la Halde a clôturé mon dossier sans me prévenir !!!!
      Finalement la Halde se comporte comme les employeurs et je croie n’attaqueront jamais une collectivité térritoriale : c’est du bidon !!!!
      Envoi aujourd’hui d’un recommandé au Président de la halde et rappel du service juridique qui justement comme d’habitude ne me rappelle pas.
      A quoi ça sert de se réinsrire si la Halde peut à tout moment clôturer mon dossier ?
      Quoi faire ?

    • You have shed a ray of ssnuhnie into the forum. Thanks !

  • Wow, that’s a really celevr way of thinking about it !

  • Bonjour à tous les discréminés dont la "halde" a classé le dossier sans suite et sans plus d’explication.

    J’ai saisi en juillet 2008 la halde pour discrimination syndicale dans une société ou j’étais pourtant employée depuis 15 ans. J’ai bien sur également entamée une action aux prud’hommes en ou j’ai eu gain de cause, suite à ce délibéré j’ai continué à travaillé dans cette sté car je n’avais pas demandé la rupture juridictionnelle de mon contrat de travail. Alors là, a commencé en plus de la discrimination le harcèlement moral, car bien sur un employeur "déteste" être mis aux prud’hommes, même si il a été averti durant 2 ans que si il ne se calmait pas je serais obligée de passer par une juridiction compétente. Il a bien sur fait appel au jugement des prud’hommes et en mai 2011( après 3 années de galère) la cour d’appel a confirmé le jugement de discrimination et a rajouté un harcèlement répété. Le juge a églement prononcé la rupture juridictionnelle de mon CT aux torts exclusifs de l’employeur.
    Entre 2008 et 2011 je n’ais eu de cesse de contacter la halde afin de demander ou en était mon dossier, d’envoyer les preuves de la discriminations, le jugement du prud’homme ect... il m’était toujours répondu que mon dossier était encore "et toujours" entre les mains d’un juriste. "Juriste que je n’ais bien sur jamais eu au téléphone". La halde ne m’a jamais posé une seule question concernant ma plainte, je ne sais pas si elle l’a fait après de mon employeur, car je n’ais jamais eu aucune information concernant mon dossier, si ce n’est en 2011 un courrier m’informant que mon dossier était classé sans suite sur la base de quoi ? Cà je ne le sais toujours pas !!!! Comment 2 juridictions différentes peuvent reconnaître une discrimination et comment la halde peut classer le dossier sans suite ?????
    Mystère. Sans doute devaient-ils être "surbouqués" ?
    J’ai 55 ans, je suis restée en profonde dépression durant 3 ans, j’ais failli y laisser la vie et aujourd’hui je me retrouve au chômage. Et mon employeur a eu bien sur des dommages et intérêts à me verser, mais la somme est dérisoire par rapport à ce que j’ais subie. Les gros employeurs (nous sommes 4000 environ) ont de beaux jours devant eux. D’ailleurs je sais par mes anciennes collègues de travaille que la pratique de ce soit disant "management" s’applique toujours.
    J’ai envoyé un courrier à la Halde afin de demander comment celà peut se faire qu’ils classent mon dossier sans suite, après que 2 jugements condamnent mon employeur ? Bien sur aucune réponse, j’ai pourtant écrit au Président, mais bien sur que peux t-il répondre ? Ce que j’aimerai savoir est : est-il possible de porter plainte auprès du Procureur de la République, malgré le fait que 2 juridictions ont déjà tranché le problème.
    Car mon harceleur n’a pas été inquiété le moins du monde et je trouve celà tout bonnement intollérable. Voilà Mesdames et Messieurs, si vous n’avez besoin de rien adressez vous à la Halde, vous serez servi !!!!! De plus sur leur site je ne trouve même pas le délibéré de leur décision concernant mon affaire pourquoi ? Si une personne peut m’informer si je peux porter plainte et si elle veut bien me tenir au courant ce serait sympa.
    Bon courage à tous.

    • Bonjour, je n’ai pas trop de réponse à ton problème mais mon affaire est semblable au tien :
      d’un premier temps j’ai déposer plainte auprès du procureur de la république de Lyon contre x pour discrimination et harcelement moral en 2009 en mentionnant l’employeur, et quelque collègue membre de C.E pour la plus part, moi nouveau syndicat dans l’entrepreprise, cela n’a pas plus à ces gens là.
      En bref, le procureur de la république a mis très peu de temps à confié mon dossier aux enquêteurs.
      En attendant une réponse, j’envois un dossier presque semblable au premier mais avec de nouveaux éléments à la halde en 2010, par la suite, il me réponde qu’il ne peuvent faire suite au dossier car le procureur est dejas saisi pour cette affaire. Ce qui est normal, mais un an après, le dossier est sans suite est donc je renvois l’ancien avec les nouveaux éléments à la Hade qui deviens Défenseur des droit. Quel que mois après il me réponde que le problème est avec mes collègues et non l’employeur.
      Je suis écœurer de leur réponse : à savoir que c’est l’employeur qui me convoquer et non les collègues, que mon syndicat autonome m’a trahit car il voulait que je renonce à mon mandat de DS puis par la suite m’a désister de mon mandat et pour terminer l’entreprise et une très grande entreprise : il y’a 4 entité : l’eau ; la propreté ; l’environnement et enfin le transport.
      j’ai patienter de 2009 à 2012 en me rassurant et disant que nous sommes dans un pays de justice. Et Ben ! ! !Enfin, je croyais !
      Cela m’a démontrer que l’union fait la force est cela même en mal.
      En ce qui me regard, je m’en remet à Dieu et ça c’est ma force.

  • Felt so hoeplses looking for answers to my questions...until now.

    • j’ai saisi la halde en mars 2006 deux ans et presque 4 mois que j’attends la déliberation...
      j’ai fourni un gros dossier et on m’a promis une réponse, meme une médiation
      rien
      pas de rdv tel j’appelle 100 fois depuis un an , rien ,malgré une tentative de suicide et une hospitalisation
      je pense que je vais laisser tomber
      je suis anéantie

    • La prvseerite de cet egalitarisme forcene est sans limite.Pour ma part, je n’ai aucun probleme a ce que ma femme (i) gagne plus que moi, (ii) ne s’occupe pas plus des enfants que moi et (iii) beneficie d’une retraite bonifiee et pas moi.On vit plus heureux quand on ne regarde pas dans l’assiette du voisin. J’ai appris ca de mes parents (un homme et une femme).

  • Bonjour Stacy,

    Je suis journaliste pour M6 et réalise un reportage sur les discriminations physiques.
    Accepteriez-vous que nous discutions un peu de votre histoire ?
    Voici mes coordonnées, n’hésitez pas à me joindre.

    Cordialement, Géraldine.
    01 82 28 31 17
    geraldine@soda-presse.fr

    • bonjour je m’apelle Stacy je suis blonde aux yeux bleus et l’autre jour je me suis présentée pour un travail d’ingénieur en informatique et l’employeur m’a refusé ce poste en prétendant que mon physique ( plutôt avantageux) ne correspondait pas au profil recherché et que d’après lui ma couleur de cheveux prouvais mon intelligence ... dois-je supposée que je suis une idiote ? ayant tout les diplômes requis pour cet emploi je ne comprend pas je me sens déprimée et déçue par le fonctionnement des embauches Dois-je changer mon physique ou plus précisément de couleur de cheveux pour pouvoir gagner ma vie ? Est-ce de la discrimination ?

  • Je dois aeuvor que le commentaire de Luc m’allume une lumiere Il est vrai que malgre tout le progres qu’il represente, Barack Obama a tout de meme decu, en remportant le concours contre Mme Clinton, la branche feministe de la gauche (si gauche, il y a ).Laissons donc la chance au courreur !

    • BONJOUR A TOUS ET A TOUTES
      HANDICAPE ET LICENCIE PAR MON EX EMPLOYEUR J AI SAISI LA HALDE , MON DOSSIER EST EN COURS DEPUIS 7 MOIS ET LE 8 EME MOIS ENTAME , j appel et me l on dit que mon dossier est en cours d etude .
      SI LA HALDE NE TRAITE PAS LES DOSSIERS SERIEUSEMENT LES PRUD HOMMES SONT ENCORE PIRE ET ENCORE PLUS PIRE , la justice en france est tres tres tres tres injuste mais il y a la cours europeenne des droits de l homme , faut jamais baisser les bras.
      BON COURAGE A VOUS TOUS ET TOUTES .

  • La prvseerite de cet egalitarisme forcene est sans limite.Pour ma part, je n’ai aucun probleme a ce que ma femme (i) gagne plus que moi, (ii) ne s’occupe pas plus des enfants que moi et (iii) beneficie d’une retraite bonifiee et pas moi.On vit plus heureux quand on ne regarde pas dans l’assiette du voisin. J’ai appris ca de mes parents (un homme et une femme).

  • UNE VASTE PLAISANTERIE, voila ma définition de la HALDE. Je les ai sollicité en 2007 pour un dossier harcèlement morale basé sur une discrimination racial sur mon lieux de travail. J’ai pu constituer mon dossier, trouver un avocat, être juger et gagner à 2 reprises (car mon employeur avait fait appel). Nous sommes en 2012, je viens enfin d’être indemnisé, suite à cette discrimination raciale et lmalgré mes relances écrite et téléphonique, j’attends toujours une réponse de la part de la HALDE pour avoir de l’aide.

    Pour conclure, soit il ne faut pas s’appeler Rachid ou Fatima, mais plustot François ou Marie pour solliciter la HALDE.

    Ou cette organisme existe pas et à mit la clé sous la porte depuis quelques années.

  • Bonjour, je n’ai pas trop de réponse à ton problème mais mon affaire est semblable au tien :
    d’un premier temps j’ai déposer plainte auprès du procureur de la république de Lyon contre x pour discrimination et harcelement moral en 2009 en mentionnant l’employeur, et quelque collègue membre de C.E pour la plus part, moi nouveau syndicat dans l’entrepreprise, cela n’a pas plus à ces gens là.
    En bref, le procureur de la république a mis très peu de temps à confié mon dossier aux enquêteurs.
    En attendant une réponse, j’envois un dossier presque semblable au premier mais avec de nouveaux éléments à la halde en 2010, par la suite, il me réponde qu’il ne peuvent faire suite au dossier car le procureur est dejas saisi pour cette affaire. Ce qui est normal, mais un an après, le dossier est sans suite est donc je renvois l’ancien avec les nouveaux éléments à la Hade qui deviens Défenseur des droit. Quel que mois après il me réponde que le problème est avec mes collègues et non l’employeur.
    Je suis écœurer de leur réponse : à savoir que c’est l’employeur qui me convoquer et non les collègues, que mon syndicat autonome m’a trahit car il voulait que je renonce à mon mandat de DS puis par la suite m’a désister de mon mandat et pour terminer l’entreprise et une très grande entreprise : il y’a 4 entité : l’eau ; la propreté ; l’environnement et enfin le transport.
    j’ai patienter de 2009 à 2012 en me rassurant et disant que nous sommes dans un pays de justice. Et Ben ! ! !Enfin, je croyais !
    Cela m’a démontrer que l’union fait la force est cela même en mal.
    En ce qui me regard, je m’en remet à Dieu et ça c’est ma force.

    • Bonjour à tous les discréminés dont la "halde" a classé le dossier sans suite et sans plus d’explication.

      J’ai saisi en juillet 2008 la halde pour discrimination syndicale dans une société ou j’étais pourtant employée depuis 15 ans. J’ai bien sur également entamée une action aux prud’hommes en ou j’ai eu gain de cause, suite à ce délibéré j’ai continué à travaillé dans cette sté car je n’avais pas demandé la rupture juridictionnelle de mon contrat de travail. Alors là, a commencé en plus de la discrimination le harcèlement moral, car bien sur un employeur "déteste" être mis aux prud’hommes, même si il a été averti durant 2 ans que si il ne se calmait pas je serais obligée de passer par une juridiction compétente. Il a bien sur fait appel au jugement des prud’hommes et en mai 2011( après 3 années de galère) la cour d’appel a confirmé le jugement de discrimination et a rajouté un harcèlement répété. Le juge a églement prononcé la rupture juridictionnelle de mon CT aux torts exclusifs de l’employeur.
      Entre 2008 et 2011 je n’ais eu de cesse de contacter la halde afin de demander ou en était mon dossier, d’envoyer les preuves de la discriminations, le jugement du prud’homme ect... il m’était toujours répondu que mon dossier était encore "et toujours" entre les mains d’un juriste. "Juriste que je n’ais bien sur jamais eu au téléphone". La halde ne m’a jamais posé une seule question concernant ma plainte, je ne sais pas si elle l’a fait après de mon employeur, car je n’ais jamais eu aucune information concernant mon dossier, si ce n’est en 2011 un courrier m’informant que mon dossier était classé sans suite sur la base de quoi ? Cà je ne le sais toujours pas !!!! Comment 2 juridictions différentes peuvent reconnaître une discrimination et comment la halde peut classer le dossier sans suite ?????
      Mystère. Sans doute devaient-ils être "surbouqués" ?
      J’ai 55 ans, je suis restée en profonde dépression durant 3 ans, j’ais failli y laisser la vie et aujourd’hui je me retrouve au chômage. Et mon employeur a eu bien sur des dommages et intérêts à me verser, mais la somme est dérisoire par rapport à ce que j’ais subie. Les gros employeurs (nous sommes 4000 environ) ont de beaux jours devant eux. D’ailleurs je sais par mes anciennes collègues de travaille que la pratique de ce soit disant "management" s’applique toujours.
      J’ai envoyé un courrier à la Halde afin de demander comment celà peut se faire qu’ils classent mon dossier sans suite, après que 2 jugements condamnent mon employeur ? Bien sur aucune réponse, j’ai pourtant écrit au Président, mais bien sur que peux t-il répondre ? Ce que j’aimerai savoir est : est-il possible de porter plainte auprès du Procureur de la République, malgré le fait que 2 juridictions ont déjà tranché le problème.
      Car mon harceleur n’a pas été inquiété le moins du monde et je trouve celà tout bonnement intollérable. Voilà Mesdames et Messieurs, si vous n’avez besoin de rien adressez vous à la Halde, vous serez servi !!!!! De plus sur leur site je ne trouve même pas le délibéré de leur décision concernant mon affaire pourquoi ? Si une personne peut m’informer si je peux porter plainte et si elle veut bien me tenir au courant ce serait sympa.
      Bon courage à tous.

  • La loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 reconnaît à toute personne le droit d’obtenir communication des documents détenus dans le cadre de sa mission de service public par une administration, quels que soient leur forme ou leur support.

    Pour le compte rendu des délibération de votre dossier,écrivez à la CADA, ils vous aideront :

    http://www.cada.fr/

    • C’est Cerise, souvenez vous de mon post de mars 2008 ;

      Je ne lâche toujours pas l’affaire. Je suis diplômée et j’ai intégré un autre hôpital où tout se passe bien et je souhaite que cela dure.
      Il y a + de 6 mois, j’ai écrit à la HALDE pour lui demander le compte rendu des délibérations qui l’ont amené à établir que mon dossier était vierge de preuve. A ce jours toujours pas de réponse. Quelle considération et quelle humanité !!!
      J’ai depuis attaqué l’hôpital en tribunal administratif pour illégalité dans ma notation annuelle. Bien que la direction ait augmenté la note, sur ma fiche d’évaluation aucun critère concernant mes compétences a été rempli. Malgré mes demandes, aucun entretien d’évaluation n’a été effectué. Pourtant la loi l’impose pour tout fonctionnaire :"l’entretien d’évaluation est obligatoire." Encore du mépris de leur part !
      Ensuite, j’ai appris qu’une des infirmières de psychiatrie formée à l’école des cadres (en même temps que moi) a obtenu un poste en soins généraux. Rappelez vous, l’un des arguments de l’hôpital pour le refus de financement de mes études était que le secteur psychiatrique était en grande souffrance et prioritaire ! Curieusement, maintenant ce secteur est trop pourvu !
      J’ai même appris que lors d’une instance, les syndicats se seraient manifestés à ce propos. Ils m’ont toujours dit que le comportement institutionnel n’est pas normal mais, ont-ils bougé.. En fait très peu. Moi même, je faisais partie d’un syndicat. J’ai été dégoûtée. Je ne suis plus syndiquée. Pourtant, moi, j’ai défendu des collègues contre l’injustice. Et avec des dossiers et enquêtes ménées par mes propres moyens, nous avions obtenus gain de cause. Je suis un peu écoeurée de l’individualisme grandissant. Les agents ont peur de témoigner. Par ailleurs ce matin j’ai téléphoné au procureur, car depuis mon courrier du 27 février 2008, pas de réponse non plus. La secrétaire ne trouve pas trace de mon dossier. Encore curieux non. C’est vrai que la Directrice de l’hôpital a le bras long (dit-on). Elle cotoie le ministère de la santé. Elle a une rétotique impressionnante. Elle est douée. J’étais absolument admirative devant ses capactiés à captiver les auditoires. A présent, c’est plutôt du dégoût et de la colère que je ressens...
      Je relance le procureur dès demain avec un nouveau courier en recommandé et accusé de réception. Nous verrons bien. Moi aussi, j’ai des connaissances. J’en ai abusé aucunement, car ça me dégoûte. Mais je vais sûirement y être contrainte. Et toute ma bonne morale ! Ce serait dommage tout de même. Je veux avoir confiance en notre justice Française ! Idéologue, je suis ? Peut-être...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.