ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE - PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

Accueil > Education , 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action (...) > Textes et mots d’élèves > Lycée ANDRÉ MALRAUX - MONTATAIRE > Mr SZUMANSKI - récit d’un résistant polonais

Mr SZUMANSKI - récit d’un résistant polonais

commentaires des élèves

lundi 26 octobre 2009, par Frederic Praud

suite à l’intervention de mr Szumanski le 23 octobre dernier, les élèves vont laisser leurs avis sur son histoire... sur cette rencontre


Comment exprimer ma gratitude envers mr Szumanski qui vient raconter son récit de résistant aux élèves depuis 2004... Merci pour les milliers de jeunes que vous avez rencontrés, fait grandir... Cet ouvrage corrigé par mme Szumanski vous amènera au coeur de la Pologne résistante, au coeur de l’insurrection de Varsovie, de l’AK puis de Win. Vous finissez toujours vos rencontres avec les élèves par "votez ! utilisez les armes dont vous disposez pour que la démocratie vive".... Les lecteurs découvriront dans votre récit non seulement la Pologne combattante mais la nécessité quotidienne d’être vigilant contre l’intolérance et l’exclusion.

Les enseignants trouveront dans cet ouvrage un ensemble de cartes qui vous permettront de comprendre la situation polonaise lors de la seconde guerre mondiale. C’est un outil éducatif complet.

Frédéric Praud

l’ouvrage en pdf est disponible à cette adresse internet : http://www.lettresetmemoires.net/pologne-ombre-a-lumiere-ak-insurrection-varsovie-1944-win.htm


RESUME

Georges SZUMANSKI Marié, 3 enfants, 5 petits-enfants Retraité, Diplômé de l’Institut d’Urbanisme de Paris Médaillé de la
Croix de la Valeur Militaire
Croix du Soulèvement de Varsovie 1944
Médaille de Varsovie 1939 - 45
Croix de Chevalier de l’Ordre du Renouvellement de la Pologne

Avant la guerre. 1924/1939

Je suis né le 4 août 1924 à Stanisławów, en Pologne, aujourd’hui en Ukraine. Mon père, Mieczysław Szumański, était officier dans le service actif, capitaine, et ma mère, Maria Robinson, avocate. J’ai vécu dans une famille de militaires, j’ai fréquenté une école primaire, puis un collège, à Varsovie, capitale de la Pologne. Mes études ont été interrompues avec le début de la guerre en 1939. Cependant, comme beaucoup de jeunes Polonais, j’ai pu suivre un cycle de lycée clandestin.

Sous l’occupation allemande. Septembre 1939/Septembre 1944

En septembre 1942 je suis rentré dans la résistance à 18 ans dans les rangs de l’Armée Intérieure polonaise AK, sous le pseudonyme de "Wig" dans la région de Varsovie, Varsovie Centre. J’ai fait mon service militaire dans les rangs de AK. Bataillon B1. II "Baszta" durant lequel j’ai suivi un cours de 4 mois de déminage, de mai à août 1943. Je ne savais pas que mon père, était dans la résistance et dirigeait à Varsovie l’Institut Militaire de Cartographie de l’Armée de l’Intérieur. Durant cette période je n’ai vu mon père que deux ou trois fois.

Insurrection de Varsovie. 1er Août/Fin Septembre 1944

1er août 1944 : début de l’Insurrection de Varsovie. J’y ai participé activement, j’étais chef de la section déminage du Bataillon B1. II "Baszta", dans le quartier de Mokotów. J’ai été blessé, soigné dans un hôpital de guerre, puis retourné dans mon unité. Lors de la capitulation de Mokotów, après un essai d’évasion par les égouts je suis fait prisonnier 28 septembre 1944 et transféré au Camp de Pruszków (environs de Varsovie)

l’ouvrage en pdf est disponible à cette adresse internet : http://www.lettresetmemoires.net/pologne-ombre-a-lumiere-ak-insurrection-varsovie-1944-win.htm

Evasion et retour à la conspiration. Septembre 1944/Octobre 1945

Le 3 octobre 1944 je m’évade du camp de Pruszków. Je rentre à Varsovie, je passe mon baccalauréat en 1945. Je commence des études de mécanique mais très vite je retourne à la conspiration.

En juin 1945 je quitte Varsovie pour Wrocław (grande ville du centre ouest de Pologne) et je fais partie d’une organisation clandestine ‘’ WiN. (Liberté et Indépendance".). Mon père en est le chef pour la région de Wrocław. Je travaille à mi-temps dans une usine et je commence des études d’architecture.

Sur les chemins de l’Exil. Octobre 1945/Octobre 1947

En octobre 1945 mon père ayant reçu de ses supérieurs l’ordre de quitter la Pologne, je l’accompagne dans son exil. Nous nous évadons de Pologne à pieds jusqu’à la frontière avec la Tchécoslovaquie, en train jusqu’en Allemagne. Je suis incorporé dans la brigade de parachutistes polonais (Allemagne, Zone anglaise)

Un nouveau départ. 1947 à aujourd’hui

Je suis démobilisé à Paris en octobre 1947. Je reste actif dans l’organisation clandestine polonaise à Paris, ‘’WiN’’. Je reprends des études universitaires, en alternance avec des périodes de travail. Après avoir obtenu un diplôme d’urbaniste, je rentre dans la vie active au début des années 60. Marié en 1958 avec Agnès Prewysz-Kwinto, je fais un premier voyage en Pologne, avec ma femme et mes filles, en 1973, puis à Moscou en 1979.

A partir de 2004 je témoigne dans des lycées et des collèges dans le cadre de l’association de Frédéric Praud, ‘’Paroles d’Hommes et de Femmes’’.

l’ouvrage en pdf est disponible à cette adresse internet : http://www.lettresetmemoires.net/pologne-ombre-a-lumiere-ak-insurrection-varsovie-1944-win.htm


Voir en ligne : http://www.lettresetmemoires.net/po...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.